Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu’un jour Dieu fasse l’homme !

“Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira”
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

© Alberto
© Photos et textes. Tous droits réservés.
Recherche

Archive : tous les articles
Dimanche (06/09/15)
Ma conversion illustrée en six tableaux

Ma conversion illustrée en six tableaux

Lorsqu'une personne se convertit, elle devient un témoin de Jésus. C'est ce qui m'est arrivé en découvrant l’existence de Dieu et en acceptant le Seigneur Jésus-Christ. On raconte alors ce que l'on a vécu. Mais comme il s'agit ici d'une expérience spirituelle, on raconte ce que l'on a vu avec les yeux du coeur et en utilisant des images qui nous sont familières.

Pour ce qui me concerne, j'étais un peu artiste, je peignais des tableaux. Et dans les moments de ma conversion, je peignais. Alors instinctivement, ou subjectivement (je ne sais pas trop comment dire), et sans avoir de concept en tête, j'ai réalisé plusieurs tableaux (six exactement) qui viennent illustrer cette courte période de 1977 à 1979. Ils sont réalisés sur papier, format 49 x 65 cm, avec des crayons craie et sont donc fragiles. Avec les années passées, les couleurs ont même perdu de leur brillance, mais je les avais photographiés et peut donc ainsi en montrer les clichés.

C'est entre le tableau 2 et 3 que j'ai vécu réellement ma conversion : Dieu m'a révélé son existence. À la suite de quoi j'ai commencé la lecture et l'étude de la Bible.

Guy Marchal



Tableau 1

Le tableau 1 se compare avec le tableau 6

Je pourrais l'intituler "Sens unique". Parce que la vie est ainsi, que nous le voulions ou non, la vie est à sens unique. Vous ne pouvez pas retourner dans le ventre de votre mère. Vous pouvez essayer toutes les solutions possibles, le panneau à "sens unique" revient toujours et s'impose sans cesse. C'est pourquoi il est rafistolé. D'une manière générale, la vie dans notre monde est bruyante, violente, comme une mécanique faite de rouages immenses, qui roulent et nous dépassent, nous frôlent et nous font peur. La vie impose des routes immenses et larges, du macadam, qui s'étale sur les anciens chemins pavés et traditionnels. Un enfant pleure sur son espace menacé d'être recouvert et où pousse encore une fleur (un espoir)… La ligne d'horizon penche, comme pour signifier un monde qui bascule.
Les roues, c'est ce que l'homme fabrique. Cela fait un bruit infernal. C'est l'airain qui résonne (parce que sans amour) (1 Corinthiens 13)
Le point de fuite des perspectives est le centre du tableau. Ce point est révélé par le tableau 6, où à l'endroit de ce point il y a "la porte". Le tableau 6 prend le relais du tableau 1.

Je pourrais illustrer le tableau 1 par la parole de Jésus : "Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche". (Matthieu 3.2)


Tableau 2

Le tableau 2 se compare avec le tableau 5

Il illustre ma pensée du monde AVANT ma conversion : "La terre est un cercle d'où l'on n'en sort pas, et où se consument les êtres avant de s'éteindre inexorablement".
– La table ronde, c'est la terre.
– La cigarette se consume dans le cendrier, en association avec l'homme recroquevillé dans le coin, "moi".
– L'espace au-dessus est fermé. Les branches de l'arbre mort redescendent. Cet arbre, représentation de mon "moi", est enchaîné et saigne, et en perdant son sang, il va irrémédiablement perdre la vie. Le sol est rouge et craquelé, sans eau. Une barque, représentation de mon "moi" a fait naufrage.
– La fenêtre montre des maisons aux fenêtres obscures, pour montrer qu'il se passe derrière les façades colorées la même chose qu'ici.
– L'espoir dans ce tableau est représenté par la petite porte blanche fermée. L'homme qui se prend la tête ne la voit pas encore. Tout est encore ténèbres dans cet espace. Mais bientôt, après la conversion, cette petite porte va prendre tout l'espace du tableau 6.


Tableau 3 (à partir du tableau 3, je suis converti : Dieu s'est révélé à moi !)

Le tableau 3 se compare avec le tableau 4

Le tableau se divise en deux parties. La partie à gauche jusqu'à la fissure sur laquelle il y a un pont de bois, c'est le monde. La partie droite avec la croix sur un rocher, c'est le royaume de Dieu.

Partie gauche: le monde
Toujours cette route de macadam recouvrant le monde et assurant une circulation dans les deux sens. Tout le long un rideau est là pour cacher tout ce qui se fait dans le monde. On y voit une fumée noire qui s'élève dans le ciel  et qui se mêle avec les nuages.
Devant un bâtiment symbolique à l'intérieur desquels habitent tous les habitants du monde, il y a une figure religieuse avec les bras ouverts. On peut y reconnaître le pape Jean-Paul II. (Cela s’explique par le fait que dans le temps de ma conversion, j'ai entendu à la radio le pape témoigner de Jésus-Christ, cet événement m'a inspiré pour représenter cette figure.) La personne religieuse est là avec les bras ouverts comme pour dire au monde "stop" et pour montrer qu'il y a un autre chemin allant vers le royaume de Dieu. Seulement pour y accéder, il faut passer sur un petit pont de bois dressé sur un abîme qui sépare le monde du royaume de Dieu. Ce petit pont de bois est déjà abîmé et présente le risque de s'effondrer bientôt. Si quelqu'un veut passer dans le royaume de Dieu, il faut donc qu'il se dépêche. Pour être sauvés, tous doivent passer par cet unique pont de bois, même le pape ! Ceux qui habitent le bâtiment peuvent sortir par la petite porte blanche. Cette petite porte représente ainsi l'espoir, l'espérance. Et le bois du pont représente la croix de Jésus.

Partie droite : le royaume de Dieu
Sur la terre, il y a la croix du Christ ancrée sur un rocher inébranlable. Venant de l'horizon, il y a la mer qui semble menacer de recouvrir la terre. Cependant, dans le ciel, l'arc-en-ciel rappelle aux hommes l'alliance que Dieu a faite à Noé : "Quand j'aurai rassemblé des nuages au-dessus de la terre, l'arc paraîtra dans la nue; et je me souviendrai de mon alliance entre moi et vous, et tous les êtres vivants, de toute chair, et les eaux ne deviendront plus un déluge pour détruire toute chair" (Genèse 9.14-15). Mais au-dessus du ciel bleu, des nuages noirs se mêlent aux fumées aussi noires de la pollution humaine.


Tableau 4

Le tableau 4 se compare avec le tableau 3

Le tableau se divise en deux parties. La partie à gauche jusqu'aux charnières sur la ligne duquel un enfant est en détresse comme pris entre deux murs et comme aspiré dans la terre. La partie gauche, c'est le monde. La partie droite c'est le royaume de Dieu.

Partie gauche: Le jugement de Dieu
(à noter que Dieu ne parle jamais de jugement sans l’associer au salut !)

La chaussure représente l’instrument du jugement de Dieu. Sa dimension exagérée indique la puissance extrême d’un jugement provoquant la destruction ; quant à sa position dans l’espace, elle est assurée par les lacets tendus à la verticale pour montrer que ce n’est pas le pied de l’homme qui commande véritablement l’action (il n’est même pas représenté) mais Dieu qui, en quelque sorte, tire les ficelles. Ainsi, des hommes entre les mains de Dieu vont être l’instrument de sa colère, avant d'être eux-mêmes jugés (Joël 1-2) …

... La chaussure représente l’instrument du jugement de Dieu sur le monde, d’abord sur Israël, ensuite sur les nations. C’est-à-dire d’abord sur le pan de mur à gauche, ensuite sur le pan de mur à droite. Quand arriveront ces choses ? Ce n’est pas à nous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité (Actes 1.7). Il nous appartient de veiller, de chercher aussi à comprendre ce que Dieu nous dit, ce que Dieu dit à chacun en particulier. Quel est l’homme qui ne s’est jamais trouvé comme devant un mur, un mur qui tôt ou tard finit par s’écrouler, un mur de lamentation ? Un mur de lamentation peut-être parce qu’il n’est pas écroulé, tel ce prisonnier dans sa prison, ou encore cette jeune fille, ce jeune homme, ce vieillard, chacun dans sa demeure grise, fermée...
“Le Juif, ce n’est pas celui qui l’est en dehors, c’est celui qui l’est en dedans” (Romains 2.28). Néanmoins, le Juif reste celui qui a reçu la loi de Dieu, la loi qui conduit à Christ, le Sauveur du monde, et nous en bénéficions tous. Maintenant, si ce Juif possédant la Bible reste planté devant son mur et tourne le dos au salut – car le salut est derrière lui – c’est pour que l’enfant, à côté, soit sauvé ! (ou encore le peuple païen composé de tous ceux qui ne sont pas nés Juifs)... “O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu”, s’émerveillera l’apôtre Paul ! “Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles” (Romains 11.33) !
Ce Juif est seul. Où sont passés les autres ? Est-il le dernier survivant (Romains 11.5) ? En tout cas, le jugement est à deux pas. Il ne semble pas le percevoir. Par ailleurs, il ne voit (Romains 11.8) ni l’enfant mourir à côté, ni la femme, de l’autre côté, marcher vers une échelle (cette femme représente l’Eglise du Christ, l’Epouse).
A qui s’adressera-t-il quand devant lui le pan de mur s’écroulera ? Verra-t-il clair ?
Oui.
Mais quelle épreuve ! Le salut derrière lui est représenté par ce panneau de bois à l’extrémité du mur et qui suggère une porte.
Ce qui sépare de ce lieu, toutefois, c’est ce fleuve rouge, rouge de sang, du sang de la destruction, du sang du jugement divin.
Il devra passer par là, par une grande épreuve, ou une grande tribulation (Apocalypse 7.14).

Partie droite: Le salut de Dieu
La femme en noir avec une corbeille c'est donc l'Epouse, l'Eglise de Dieu qui se prépare pour le jour de Christ. Jésus va revenir pour prendre avec lui une "Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible" (Ephésiens 5.27). L'échelle posée contre le mur rappelle l'échelle de Jacob, où en songe il a vu les anges de Dieu monter et descendre par cette échelle. (Genèse 28.12) . Jésus a dit : "En vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l'homme." (Jean 1.52)


Tableau 5

Le tableau 5 se compare avec le tableau 2

Il illustre ma pensée du monde APRÈS ma conversion : "Si la terre est un cercle (le cercle de la table ou le cercle du globe terrestre), Jésus-Christ est le Sauveur du monde qui permet de sortir de ce cercle".
– Le globe sur la table indique que ma pensée se rapporte à la terre entière. La croix du salut est à l'extérieur du globe, mais placée exactement au-dessus du globe terrestre.
– "Moi", j'ai disparu, je suis plongé dans le sang de Jésus-Christ. Mes affaire personnelles sont plongées aussi dans le sang de Jésus-Christ afin d'être purifiées : ma valise, ma guitare, et les feuilles de papier par lesquelles je m'exprime. Tout est purifié dans le sang de Jésus-Christ versé pour moi à la croix.
– Au-dessus, mon espace est ouvert, on voit le ciel. Mes yeux se sont ouverts sur mon monde idéaliste, représenté par la fenêtre en couleur, que je peux  rouler comme un poster. Tandis que maintenant je vois le monde réel représenté par la fenêtre en noir et blanc.


Tableau 6

Le tableau 6 se compare avec le tableau 1

La porte occupe tout le tableau. Jésus a dit : "Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages." (Jean 10.9) Le tableau représente la marche chrétienne.
– L'intérieur. En Christ. En sécurité avec Christ. La maison de prières. L'enclôt des brebis.
– La croix contre la porte désigne l'intimité de la relation avec Jésus. Le cadre à côté est rempli de la couleur rouge, c'est une expression de l'amour, de la vie, et du sang précieux de l'agneau de Dieu qui nous protège du destructeur. (Exode 12.23)
– Les traces de pas à l'intérieur sont inévitables dans la vie chrétienne et quotidienne, lorsque l'on sort de chez soi et que l'on revient du dehors. Mais "si nous marchons dans la lumière de Dieu, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché." (1 Jean 1.7)


Ecrit par alberto, a 11:47 dans la rubrique MA CONVERSION EN SIX TABLEAUX.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone