Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu’un jour Dieu fasse l’homme !

“Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira”
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

© Alberto
© Photos et textes. Tous droits réservés.
Recherche

Archive : tous les articles
Mercredi (18/09/19)
LA PAROLE DE DIEU TROUVERA-T-ELLE DE LA FOI EN TOI ?

La Bible dit que Jésus est venu d'en haut, du Père où il a sa demeure éternelle (Jean 8.23), et qu'il s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes (Phillipiens 2.7). Ainsi, lorsque nous avons l'Esprit de Christ, nous pouvons regarder le monde à une certaine altitude comme lui le voit. Mais plus couramment, c'est d'en bas et avec l'humilité de Christ si possible que nous regardons le monde, comme lui-même l'a vu lorsqu'il a marché dans un corps semblable au nôtre.

Au-delà d'une belle planète bleue, que voyons-nous lorsque nous posons un tel regard d'altitude sur le monde ? Nous voyons les gens et nous les voyons tous égarés ! Nous les voyons sur les routes, sur les autoroutes reliant les nations, les continents. Et ça roule ! Ça n'en finit pas de rouler ! Et ça pollue et ça fait du bruit ! Heureusement que la terre est petite ! Au regard de ce monde-là, on a envie de se boucher les oreilles, les yeux, le nez en se disant tristement qu'un tel monde ne pourra pas durer.

Maintenant, que se passe-t-il lorsque nous descendons à la hauteur des gens et que nous voulons leur parler (toujours avec l'Esprit de Christ) ? Nous nous apercevons qu'ils sont tous occupés. Ils ne sont pas libres, n'ont pas le temps se s'arrêter, et sont donc dans l'impossibilité de se brancher sur nous. Leurs occupations sont si nombreuses que tous leurs sens sont mobilisés. En fait, ils ne travaillent que pour la nourriture de leurs corps ! Ce n'est que la faim et la soif du corps qui les mobilise, ainsi que la satisfaction de leurs besoins charnels. Comme si leur corps était éternel !… D'ailleurs, si Dieu n'avait pas mis dans leur coeur la pensée de l'éternité (Ecclésiaste 3.11), aucun n'aurait l'idée d'y réfléchir ! Mais voilà, Dieu a mis en tout homme et en toute femme la pensée de l'éternité. C'est pourquoi certains, certaines, ne se contentent pas d'une petite vie monotone ou médiocre du genre "métro, boulot, dodo". Certains, certaines ne se sentent pas bien dans leur peau et sont confrontés au non-sens de l'existence. Mystérieusement, Dieu travaille déjà en eux. Pour ceux et celles-là, c'est bon signe ! Dieu leur parle ! Si les autres n'entendent pas parce qu'ils demeurent fermés, eux, plus pauvres, offrent une disposition de coeur plus favorable pour se connecter avec Dieu qui désire leur parler. Dieu a parlé d'abord dans l'Ancien Testament,lorsqu'il s'adressait aux Juifs (Psaume 14.1-3), puis dans le Nouveau Testament lorsqu'il s'est adressé à nous tous qui ne sommes pas Juifs. L'apôtre Paul reprend cette même Parole dans sa lettre aux Romains (Romains 3.10-18) afin de prouver par les Ecritures que tous (Juifs et païens) sont pécheurs et sont sous la condamnation de la loi divine :

"Selon qu'il est écrit: Il n'y a point de juste, Pas même un seul ; Nul n'est intelligent, Nul ne cherche Dieu ; Tous sont égarés, tous sont pervertis ; Il n'en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul ; Leur gosier est un sépulcre ouvert ; Ils se servent de leurs langues pour tromper ; Ils ont sous leurs lèvres un venin d'aspic ; Leur bouche est pleine de malédiction et d'amertume ; Ils ont les pieds légers pour répandre le sang ; La destruction et le malheur sont sur leur route ; Ils ne connaissent pas le chemin de la paix ; La crainte de Dieu n'est pas devant leurs yeux." (Psaumes 14.1-3 et Romains 3.10-18)

Si la condamnation de tous les hommes est confirmée par l’Ecriture, la mort rédemptrice de Jésus-Christ est le moyen de salut gratuitement offert à tous ceux qui croient. C'est ce que l'apôtre Paul va développer plus loin dans sa lettre.

"Mais maintenant, c’est sans la loi que la justice de Dieu a été manifestée, la loi et les prophètes lui rendant témoignage, la justice de Dieu, par la foi en Jésus-Christ, pour tous ceux et sur tous ceux qui croient. En effet, il n’y a point de différence, car TOUS ONT PÉCHÉ ET SONT PRIVÉS DE LA GLOIRE DE DIEU, étant justifiés gratuitement par sa grâce, au moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ." (Romains 3.21-24).

La loi de Dieu ne peut pas nous rendre justes, car nous somme incapables de l'appliquer sans faute. Nous avons tous menti, volé… au moins une fois dans notre vie, cela suffit pour qu'aux yeux de Dieu nous soyons tous transgresseurs de la loi (Juifs et païens). Nous sommes donc tous pécheurs ! Tous sans exception ! Or, la sainteté est ce qui caractérise le Dieu vivant et éternel. Il ne peut accepter aucun pécheur dans son royaume : seuls les justes y ont accès. Comment pouvons-nous donc alors être rendus justes devant Dieu afin d'être acceptés ? Par le moyen de la foi en Jésus-Christ. Parce que Jésus Christ, le Fils de Dieu, est venu parmi nous dans un corps semblable au nôtre et il a accompli parfaitement la loi divine. Lui-seul est donc à même de nous rendre justes devant Dieu le Père. La foi en Jésus suffit pour nous rendre justes. Il faut bien comprendre que ce ne sont pas les oeuvres aussi bonnes soient-elles qui nous rendent justes devant Dieu, mais la foi seule, "parce qu'en lui (en Christ) est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu'il est écrit: Le juste vivra par la foi." (Romains 1.17).

Ce n'est pas difficile ! Il suffit de croire tout ce qui est écrit de Jésus dans le Nouveau Testament (ses paroles et ses actes). Il suffit de reconnaître en la personne de Jésus-Christ, à la fois son humanité et sa divinité. Lui le Juste, dans son amour pour moi, il a pris à ma place la condamnation qui m'était destinée à cause de mes péchés. Il a tout pris sur lui en son corps, tous mes péchés, mais aussi toutes les conséquences de mes péchés : mes douleurs, mes infirmités et mes maladies. Sur la croix, il en a fait l'expiation une fois pour toutes. Si je comprends cela dans ma tête (cela demande un certain travail), si je le crois dans mon coeur, je suis sauvé, je suis alors une nouvelle création. Il suffit de le croire ! Tout passe par la foi ! Je le crois parce que c'est écrit !

Dans la Bible, Dieu te le dit. Dieu n'est pas homme pour mentir ! Si Dieu te le dit, c'est la vérité. Ouvre les pages de la Bible, du Nouveau Testament, des évangiles, des lettres des apôtres… Lis et crois. Ce que tu vas lire va produire la foi en toi. Et même si tu lis dans la Bible à haute voix, tu vas l'entendre, tu vas entendre la Parole de Dieu ! Soit tu l'entends dans ton coeur et elle va trouver de la foi, elle va pousser ensuite et croître, car la Parole de Dieu est comme une semence. Dans le cas inverse, si tu entends la Parole de Dieu et qu'elle ne trouve pas de foi en toi, alors elle ne te servira à rien. Cela est arrivé au peuple Juif dans le désert qui, pendant quarante ans, a entendu la Parole de Dieu à travers Moïse, "mais la parole qui leur fut annoncée ne leur servit de rien, parce qu'elle ne trouva pas de la foi chez ceux qui l'entendirent". (Hébreux 4.2). La Bible précise encore : "Ces choses leur sont arrivées pour servir d'exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles." (1 Corinthiens 10.11)

Voici, pour ceux qui veulent aller plus loin et mieux comprendre, un exemple intéressant sous la forme d'un débat entre un croyant et un non-croyant. Le croyant est un théologien qui s'appelle Henri Blocher (il a été mon professeur lorsque j'étais élève à l'Institut biblique de Nogent). Le non-croyant est le philosophe que nous connaissons tous, Luc Ferry. L'un et l'autre donnent leur point de vue sur "L'amour du prochain, utopie ou réalité ?". L'un et l'autre lisent la Bible. L'un est éclairé par la Parole, c'est Henri Blocher, ce qu'il dit révèle la vérité biblique, l'autre non ! Luc Ferry lit la Bible, mais la Parole qu'il lit ne trouve pas vraiment de foi en lui et la vérité biblique ne lui est pas révélée ! Résultat : Luc ferry se fait une fausse idée du contenu biblique et de Jésus, lire la Bible ne lui sert donc de rien.
VIDÉO "Aimer son pr
ochain : utopie ou réalité ?" (1/2) Luc Ferry et Henri Blocher : https://youtu.be/d3licBYDrCs

Ecrit par alberto, a 16:41 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Mardi (17/09/19)
ATTENTION SIGNE DES TEMPS : "S'ABSTENIR DE MANGER DE LA VIANDE" !


ATTENTION SIGNE DES TEMPS : "S'ABSTENIR DE MANGER DE LA VIANDE" !

Pour diverses raisons concernant la santé, l'écologie, la condition animale (abattage des animaux), l'idée de ne plus manger de la viande s'est répandue dans le monde. Cette idée va se répandre dans l'Eglise de Jésus-Christ.

AVERTISSEMENT DANS LA BIBLE :

"1 Cependant, l’Esprit déclare clairement que, DANS LES DERNIERS TEMPS, plusieurs se détourneront de la foi parce qu’ils s’attacheront à des esprits trompeurs et à des enseignements inspirés par des démons. 2 Ils seront séduits par l’hypocrisie de prédicateurs de mensonges dont la conscience est comme marquée au fer rouge. 3 Ces gens-là interdiront le mariage, et exigeront QUE L'ON S'ABSTIENNE DE CERTAINS ALIMENTS*, alors que Dieu a créé toutes choses pour que les croyants, ceux qui connaissent la vérité, en jouissent avec reconnaissance. 4 En effet, tout ce que Dieu a créé est bon, rien n’est à rejeter, pourvu que l’on remercie Dieu en le prenant. 5 Car tout ce qu’il a créé est saint lorsqu’on l’utilise conformément à sa Parole et avec prière." (1 Timothée 4.1-5).

DIEU NE VEUT NI LA MORT DES ANIMAUX NI LA MORT DES HOMMES !

La réaction émotionnelle généralisée par les mauvaises conditions d'élevage et d'abattage des animaux est compréhensive, car personne n'approuve cette horreur !

Cependant, Dieu voudrait nous prévenir d'une autre horreur infiniment plus grande, celle qui sera déclenchée par les temps de la fin lorsque Jésus reviendra sur la terre. Ce sont des temps de jugement parce que les hommes ont rejeté "l'agneau de Dieu qui ôte les péchés du monde" (Jean 1.29), le Sauveur du monde, le Seigneur Jésus-Christ qui était venu pour les sauver, mais ils ne l'ont pas voulu ! Alors, comme au temps de Noé, il y aura beaucoup de morts !

AVERTISSEMENT DANS LA BIBLE :

"37 Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme. 38 Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche ; 39 et ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme." (Matthieu 24.37-39).

* Commentaire biblique de 1 Timothée 4.3 (Bible annotée) :"Ces gens-là interdiront le mariage, et exigeront que l’on s’abstienne de certains aliments, alors que Dieu a créé toutes choses pour que les croyants, ceux qui connaissent la vérité, en jouissent avec reconnaissance." https://www.levangile.com/Bible-Annotee-1Timothee-4-Note-3.…

Ecrit par alberto, a 10:42 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Dimanche (15/09/19)
PRISON BREAK


(Attention, certains propos peuvent heurter la sensibilité des plus irréprochables.)

TU CONNAIS PRISON BREAK ?

C’est l’histoire d’un groupe de condamnés qui tente de s’évader de la prison Fox River. Parmi eux Michael Scofield, et son frère Lincoln Burrows qui est accusé d’un meurtre dont il est innocent.

La saison 1 était vraiment trop bien !!!

Ce groupe de condamnés, c’est toi, c’est moi, même si on n’est pas derrière des barreaux. D’ailleurs, les ressemblances sont flagrantes. On a tous des réactions de détenus devant Dieu : « Je suis une bonne personne, je n’ai jamais tué, ni volé : J’ai rien à me reprocher ! »

Pourtant, on est bien prisonnier de quelque chose : du mensonge, du vol, du confort, des passions ou encore, prisonnier de notre liberté.

La Bible, qu’à juste titre nous considérons comme étant la parole du Dieu éternel, affirme qu’à cause du péché, l’homme est coupable aux yeux du Dieu juste et saint et mérite la peine capitale : la mort.

Car « le salaire du péché c’est la mort » (Extrait de la Bible, Epître aux Romains 6.23).

Si j’ai volé ne serait-ce qu’un bonbon, Je suis un… voleur ! N’est ce pas ? J’ai ainsi enfreint le 7ème commandement de la loi divine.

Ensuite, si j’ai menti une toute petite fois. Je suis un… menteur ! N’est-ce pas ? J’ai enfreint le 8ème commandement de la loi divine.

Par conséquent, je suis coupable devant Dieu, condamné à une séparation à perpétuité ! Un enfer en fait.

Cela te parle t-il ?

ALORS, COMMENT T'ÉVADER ?

Premièrement, il te faut prendre conscience de ta situation, et vouloir en sortir.
A l’image du corps de Michael Scofield, le héros, Jésus porte sur son corps le plan de sortie : Ses pieds, ses mains et son coté furent percés pour toi, pour ta libération.
Son sang a coulé à la place du tien pour payer le prix de ta condamnation, pour te rendre juste et innocent devant le Dieu Créateur.

La Bible rapporte aussi que « le Christ lui-même est mort, une fois pour toutes, pour les péchés des hommes ; Lui qui était bon, est mort pour nous pécheurs afin de nous amener à Dieu. (Extrait de la Bible 1ère Epître de Pierre 3.18). Dieu a lui-même imaginé le plan de sortie, c’est ce qu’on appelle "la grâce".

Ainsi, tu peux sortir de la prison du péché, il ne te reste qu’à accepter dans ton cœur Jésus ton libérateur. Ensuite, ta vie peut prendre une nouvelle direction sous la conduite de Jésus-Christ. Enfin, en toute confiance, tu peux connaître de mieux en mieux ce merveilleux sauveur et vivre une vie palpitante avec lui.

Donc, ne traîne pas !
On se voit dehors …

Bwize
Jp Casimirius


Ecrit par alberto, a 11:22 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Mardi (10/09/19)
APPELÉS ET ÉLUS
"Il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus.“ (Matthieu 22.14)

Il y a deux situations pour toi (comme pour moi). Soit tu es dans la foule, soit tu sors de la foule.

Tous sont appelés (Dieu veut que tous soient sauvés), il y a donc une grande foule.
Puisque tu es appelé, tu es d’abord dans la foule.
Si tu y restes, tu seras toujours un appelé.
Si tu sors de la foule, tu n‘es plus seulement un appelé, mais au regard de Dieu, tu es un élu (ou une élue).

Pourquoi très peu de gens seulement sortent de cette foule ?

Parce que l‘invitation à suivre Jésus comporte plusieurs conditions qui, visiblement, ne plaisent pas à tout le monde : "Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive." (Matthieu 16.24).

Si très peu de gens sortent de cette foule après avoir entendu l'invitation de Jésus, c‘est que la plupart n’acceptent, ni le renoncement à soi-même, ni de porter une croix. À noter qu’en disant cela, Jésus ne force personne, il dit seulement la vérité.

Il est certain qu’en envoyant des évangélistes prêcher, Dieu (qui est amour) prend un soin particulier afin que toutes les foules du monde puissent entendre la bonne nouvelle de l‘Evangile, parfois plusieurs fois. Toutefois, seuls ceux qui sont attirés par le Père viennent à Jésus, les autres restent dans la foule.

Jésus a dit : "Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire.“ (Jean 6.44).

"Et il ajouta: C'est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné. Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n'allaient plus avec lui. Jésus donc dit aux douze : Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller ? Simon Pierre lui répondit : Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle“ (Jean 6.65-68).

Aujourd’hui, comme hier, la réponse des vrais disciples de Jésus reste la même : "Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle“.

Ceux qui décident de venir à Jésus et de le suivre ont reconnu dans leur coeur qu'il a les paroles de la vie éternelle. Ce sont les élus. Bien avant la fondation du monde et grâce à son omniscience, Dieu les connaissait  déjà. C‘est ce que l‘apôtre Paul développe dans sa lettre aux Romains : "Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. Et ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés. Que dirons-nous donc à l'égard de ces choses ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?… (Romains 8.29-31).

Du temps de Jésus, s’ils ont d‘abord été attirés par le Père au sein d‘une foule au milieu de laquelle ils ont pu savourer une nourriture destinée au corps (grâce aux miracles de Jésus), la nourriture qu'ils vont recevoir après être sortis de la foule sera d‘ordre spirituel. Ils se mettent à suivre Jésus, cette fois non plus pour la nourriture de la la chair, mais pour la nourriture de l‘Esprit. Jésus a les paroles de la vie éternelle ! Ils en acceptent le prix qui est de renoncer à soi-même et de porter sa croix. Ils le font non par contrainte, mais avec joie. Ils ont reconnu que la croix qu'ils ont à porter chaque jour ne représente pas les maladies, ni les problèmes de la vie, comme beaucoup le pensent, non, c‘est la croix sur laquelle ils doivent faire mourir chaque jour tout ce qui est charnel en eux. Personne ne peut renoncer à soi-même et crucifier sa chair sans la croix ! On voit toujours dans la Bible qu’un petit nombre seulement (un reste) accepte de marcher comme Dieu le veut sur les pas du Seigneur, tandis que la plupart veulent vivre une vie chrétienne sans la croix, sans les souffrances qu’imposent la crucifixion avec Christ. Ceux-là se mentent eux-mêmes tout en demeurant sous la séduction du malin, parce qu'au lieu de sortir carrément de la foule, ils préfèrent y rester, montrant par leur attitude que le monde les attire plus que Dieu.

Demandons au Père dans nos prières d‘attirer à lui nos proches, nos familles, nos amis, nos voisins, et ceux (celles) que le Saint-Esprit mettra sur notre coeur.

Ecrit par alberto, a 00:02 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Si je n'ai pas l'amour, je ne suis rien

Ecrit par alberto, a 00:00 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Dimanche (08/09/19)
YOUTUBE, LE FABULEUX MONDE DES YOUTUBEURS ET YOUTUBEUSES

Je savais que le vin saoule, mais là, sur Youtube, le monde des youtubeurs et des youtubeuses, on apprend que les paroles saoulent aussi ! Que de blabla dans la bouche d'hommes et de femmes (en tout cas pour ce qui me concerne) !

C'est comme une fontaine et l'eau coule, coule… et les gens boivent ! Il y a des milliers et même des millions d'abonnés, c'est ahurissant ! Si vous écoutez leurs chaînes, ici ou là, vous vous apercevez qu'ils doivent avoir d'énormes trousseaux de clés, parce qu'ils vous proposent une clé pour chaque problème de société ! Evidemment, c'est le développement personnel qui préoccupe toute une jeunesse. Moi, moi, moi ! Tout tourne autour du "moi" ! C'est comme un manège qui tourne, qui tourne, avec une musique de fête foraine ! Quand le tour s'arrête, on prend encore un ticket. On veut pas que le manège s'arrête. "Oui ma vie c'est un manège" chantait Nicoletta en 1970. Elle inaugurait bien la nouvelle époque débridée du "sans dieu ni maître" qui allait suivre. Mais avec l'arrivée du sida, les années propices aux amours libres sont passées bien vite pour laisser la place à un désenchantement qui perdure encore aujourd'hui. Le torchon brûle entre l'homme et la femme et l'on ne sait plus trop comment assouvir ses sens. Ce besoin absolu d'assouvissement de la chair pour vivre est devenu la principale préoccupation de l'être coupé de Dieu. Dès lors, l'émancipation, le féminisme, le mariage pour tous étaient inévitables. Une brèche s'est ouverte quelque part dans les cieux et une inondation spirituelle a commencé, emportant d'un coup les valeurs auxquelles nous étions habituées.

Ce sont des changements subtils qui se sont opérés dans le monde invisible et dans les esprits. Nous sommes réellement entrés dans un monde ou le mal est appelé bien et le bien mal. Le prophète Esaïe l'avait prophétisé : "Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, Qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, Qui changent l'amertume en douceur, et la douceur en amertume" (Esaïe 5.20)

Il y en a un qui est a l'oeuvre en ce moment et qui se frotte les mains d'avoir à sa disposition un outil comme Youtube, c'est celui qui est appelé dans la Bible "le prince de la puissance de l'air", le malin, Satan, le diable, qui contrôle actuellement le monde entier. Il contrôle à leur insu la plupart des youtubeurs et youtubeuses. Toute notre société "marche selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air, de l'esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion" nous dit Ephésiens 2.2. Mais nous qui avons cru, nous avons cessé notre rébellion, et nous sommes réconciliés avec Dieu par Jésus-Christ. Avec le baptême d'eau et d'Esprit nous avons livré notre "moi" (notre vieille nature) à la croix avec Christ et il nous a donné avec lui dans sa résurrection un nouveau "moi" (une nouvelle nature selon son image), et nous sommes devenus une nouvelle créature. Nous avons cessé de marcher selon la chair pour marcher selon l'Esprit, et même si nous apprenons encore, nous avons maintenant le discernement. Grâce à l'Esprit, nous discernons une eau bonne d'une eau amère et mauvaise.

Nous discernons dans les réseaux sociaux ce qui est bien et ce qui est mal, car en général chacun veut enseigner l'autre. Certes, il y a de véritables enseignants de la Parole de Dieu sur Youtube. Dieu nous a aussi rendu capables de discerner les paroles fausses venant du mensonge et les paroles vraies venant de la vérité. Nous discernons l'esprit du monde derrière tant de belles personnes (en apparence), youtubeurs et youtubeuses, mais aussi derrière de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière (2 Corinthiens 11.13-14). C'est lui, par l'intermédiaire de personnes qu'il a sous son contrôle, qui fait croire que le "moi" doit s'épanouir par le développement personnel, alors qu'en Christ le "moi" est crucifié puis recréé. Satan appelle à la mort alors que Christ, lui, appelle à la vie !

"De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas, mes frères, qu'il en soit ainsi. La source fait-elle jaillir par la même ouverture l'eau douce et l'eau amère ?" (Jacques 3.10). Si nous appartenons à Christ, et si nous ne voulons pas retomber sous la domination du malin, nous devons donc affermir notre position de chrétien dans la foi en Christ sans nous relâcher, mais en travaillant et en persévérant chaque jour à notre perfectionnement. Le Seigneur a tout prévu pour cela et il nous donnera toujours ce dont nous avons besoin si nous avons à coeur de rester en communion avec lui.

Jésus a dit : "Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture" (Jean 7.38), et l'eau que nous donne le Seigneur est vraiment de la bonne eau qui apporte la bénédiction !

Je prie donc pour que ces youtubeurs, youtubeuses, s'ils entendent le message de l'Evangile ici ou là, qu'ils ne ferment pas leur coeur et qu'ils ne restent pas dans leur ivresse, car Dieu peut très bien leur envoyer un messager comme Nathan fut envoyé vers David afin de le réveiller, car il était complètement endormi dans l'inconscience de ses péchés.

Ecrit par alberto, a 17:41 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Lundi (02/09/19)
QUI EST JÉSUS-CHRIST ?
--> Les quatre évangiles

Pour savoir qui est réellement Jésus-Christ et pour le connaître, il y a dans la Bible quatre évangiles placés au début du Nouveau Testament (la seconde partie de la Bible). Nous avons besoin de les lire, de les relire, de méditer certaines paroles, et surtout de les croire !

L'évangile de Matthieu nous présente Jésus comme Roi. Il est le Roi des Juifs, mais il est aussi le Roi dans son royaume appelé "royaume de Dieu" ou "royaume des cieux". C'est ce royaume qu'il a annoncé en disant : "Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche." (Matthieu 3.2). Aujourd'hui, ce royaume est beaucoup plus proche qu'il y a deux mille ans ! Il est à notre porte !

L'évangile de Marc nous présente Jésus comme Serviteur. Ayant laissé dans le ciel son habit de Roi, il s'est abaissé pour prendre au milieu de nous l'habit de serviteur. Il veut nous enseigner par la pratique, que pour être le premier dans son royaume, il faut être le dernier, que pour être le plus grand, il faut être le plus petit. "Car, le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs." (Marc 10.45).

L'évangile de Luc nous présente Jésus comme Homme. Il est né dans une chair semblable à la nôtre. Il a appris un métier, celui de charpentier. Il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péchés. Il a aussi appris l'obéissance par les choses qu'il a souffertes. Mais jusqu'à la fin, il est resté sans péché. Ainsi, lorsqu'il a offert son corps sur la croix en sacrifice pour le péché des hommes, il était comme un agneau sans défaut et sans tache. "Car le Fils de l'homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver." (Luc 9.56).

L'évangile de Jean nous présente Jésus comme Dieu. Lorsque son ministère a commencé juste après son baptême dans le fleuve du Jourdain, nous le voyons prêcher la bonne nouvelle du royaume et faire toutes sortes de miracles. Le vent et la mer lui obéissent, il a marché sur l'eau, il a ressuscité des morts, chassé des démons, guéri des malades, des estropiés, des aveugles. Il a guéri tous les malades qui sont venus à lui, tous sans exception ! Trois jours après avoir été enseveli, il est revenu à la vie. Il a dit : "C'est ici mon commandement: Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis." (Jean 15.12-13).

La bonne nouvelle, c'est que "Jésus Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement." (Hébreux 13.8) !

 
Ecrit par alberto, a 11:27 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Lundi (26/08/19)
ETRANGERS ET VOYAGEURS SUR LA TERRE

"Nous étions tous errants comme des brebis" (Esaïe 53.6)

Lorsque nous voyageons, nous ne savons pas toujours où nous allons. Surtout les voyageurs qui ont quitté leurs attaches, leur lieu de famille, voire même leur patrie. S'ils ne trouvent point d'attachement dans un lieu, ils vont dans un autre lieu. Il arrive que certains voyageurs privilégient un lieu pour des raisons professionnelles ou qui ravissent leur âme (l'herbe y semble plus verte) et ils s'y installent. Voila, ensuite ils vivent leur vie passionnément.

Nous n'avons pas tous le même style de vie, bien que selon la Bible, nous sommes tous comme des étrangers et voyageurs durant notre existence terrestre. Nous vivons cela bien sûr de notre point de vue et de notre petitesse d'homme ou de femme, comme si la vie n'avait en soi que notre petite quantité d'années vécues sur terre. Dieu, lui, nous voit de son lieu céleste, il voit notre vie du début jusqu’à la fin. Il a voulu nous faire savoir comment, lui, il nous voit. Qui d'autres que les étrangers et voyageurs peuvent mieux ressentir cette parole qu'il a mise dans la bouche du grand prophète Esaïe : "Nous étions tous errants comme des brebis"?

Il est vrai qu'un certain temps est nécessaire avant que cette parole puisse nous interpeller. Il faut souvent des années, parce que l'âme est d'abord submergée par les occupations et les passions que nous vivons. Ce n'est qu'après un certain temps, après beaucoup de saisons, que d’une manière naturelle, les occupations et les passions diminuent. On peut tricher, mais l'âge, c'est l'âge, et l'herbe bien verte finit toujours par se consumer.

Nos papas, mamans, ont sûrement voulu nous prévenir, mais nous les avons plus ou moins écoutés. Cependant, notre conscience a enfouit nos errements et peut nous les restituer dans des rêves. Jusqu'à ce que la parole de Dieu (la parole de notre papa céleste) vienne nous réveiller : "Nous étions tous errants comme des brebis". Si la parole de Dieu nous interpelle, alors nous comptons parmi les bienheureux de la planète !

Dieu nous voit donc comme des brebis errantes. Lorsqu'une brebis s'égare d'un troupeau, il y a un long chemin de retour. Si le berger du troupeau ne se met pas en route pour la retrouver, la brebis se perdra définitivement et, sans défense, elle se blessera ou se fera dévorer par une bête féroce. Seul un berger rempli d'amour pour ses brebis peut décider de partir à sa recherche ! Pour bien nous le faire comprendre, Jésus a raconté à ses disciples la parabole de la brebis perdue :

"Il leur dit cette parabole: Quel homme d'entre vous, s'il a cent brebis, et qu'il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller après celle qui est perdue, jusqu'à ce qu'il la retrouve ? Lorsqu'il l'a retrouvée, il la met avec joie sur ses épaules, et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit : Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé ma brebis qui était perdue. De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de repentance." (Luc 15.4).

Peux-tu imaginer, dans les méandres de ta vie, quelqu'un qui soit à ta recherche ? Quelqu'un prêt à remuer terre et mer pour te retrouver, non pas pour te condamner, mais pour te sauver ? C'est Dieu ! En réalité, il sait parfaitement où tu en es de ta vie et où tu te trouves ! Il sait tout de toi ! Il te connaît mieux que quiconque, puisqu'il est ton Créateur ! Tous tes cheveux sont comptés ! Ton corps n’était pas caché à ses yeux quand, dans le secret, tu fus façonné et tissé comme dans les profondeurs de la terre. Tu n’étais encore qu’une masse informe, mais il te voyait et, dans son livre, se trouvaient déjà inscrits tous les jours qu'il t’avais destinés alors qu’aucun d’eux n’existait encore. (Psaumes 139.15-16). Qu'il est difficile de comprendre Dieu ! Ses pensées semblent impénétrables pour le commun des mortels que nous sommes. C'est pourquoi, lorsque le Seigneur Jésus enseigne ses disciples, il emploie souvent un langage imagé et tiré des scènes de la vie courante. La parabole de la brebis perdue semble facile à comprendre. Mais est-ce que j'accepte de m'identifier à une brebis ? Suis-je assez humble ?

L'amour du Seigneur est destiné à tout le monde. Il est mort pour tous sans exception. C'est comme si Jésus disait à chaque habitant de la terre : "Je suis mort pour toi". Mais alors pourquoi tous ne répondent-ils pas à son appel ? La réponse est simple : à cause de l'incrédulité et de l'orgueil de la vie. Si je reste dans mon incrédulité et dans mon orgueil, Dieu ne me trouvera certainement jamais et je resterai errant jusqu'à la fin de mes jours. Je pourrai peut-être avoir une grande carrière, devenir puissant, riche, être reconnu et adulé par toute la planète, je n'en demeurerai pas moins devant Dieu comme une brebis errante et perdue. En revanche, si mon coeur me pousse à croire humblement ce que Dieu dit et à me repentir, alors j'ai toutes les chances que Dieu me trouve, c'est-à-dire qu'il se révèle à moi. Si c'est le cas, je vais vivre exactement ce que Jésus a raconté dans la parabole de la brebis perdue. Le ciel entier va se réjouir rien que pour moi, car j'étais mort, et comme Jésus le bon berger m'a retrouvé, je suis revenu à la vie !

"Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes." (1 Pierre 2.25)

La vraie vie peut commencer avec la foi en Jésus-Christ. Notre destination s'en trouve maintenant définie. Le bonheur d'avoir tous nos péchés pardonnés va nous remplir d'une joie et d'une paix inconnues auparavant. Le choix de suivre Jésus va se clarifier dans notre esprit comme étant le meilleur choix de vie pour tout homme ou toute femme. Et la peur de l'avenir va disparaître, car l'espérance que Dieu nous donne par la connaissance du Fils, est l'espérance de la vie éternelle. Tout comme Jésus est ressuscité, nous aussi nous ressusciteront, et nous serons éternellement avec le Seigneur – toutefois si nous gardons la foi jusqu'au bout. "Car vous étiez comme des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes." (1 Pierre 2.25). Le pasteur et le gardien de nos âmes, c'est Jésus-Christ !

Ecrit par alberto, a 01:07 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Dimanche (18/08/19)
CONSTRUIS TA VIE SUR LE ROCHER QUI EST CHRIST

Il y a quelque chose chez l'homme qui ne décroche pas, c'est l'aptitude au péché. Tout le monde est frappé par ce mal de la nature humaine. La bonne volonté et les meilleures résolutions n'y feront rien. Le péché nous rattrape toujours... et souvent au moment où nous nous y attendons le moins ! Celui qui se croit fort doit s'incliner de faiblesse devant le péché qui commande ses membres. Même le chrétien converti, s'il n'a pas atteint une certaine maturité spirituelle, est confronté à la réalité de sa nature humaine qui n'est apte qu'à pécher. S'il est honnête, il ne pourra que reconnaître en son âme et conscience la puissance du péché qui agit dans ses membres, qui le tient prisonnier dans sa chair et qui ne le lâche pas, qui ne le lâchera jamais jusqu'à sa mort. "Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas." (Romains 7.19). "Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ?" (Romains 7.24) s'est écrié l'apôtre Paul. Et nous, combien de fois poussons-nous ce cri ?… silencieusement !

Car, qui peut dire en avoir fini avec le péché et avoir atteint la perfection ? Même l'apôtre Paul à la fin de sa vie en a fait le constat : "Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, ou que j'aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j'ai été saisi par Jésus Christ. Frères, je ne pense pas l'avoir saisi ; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ." (Philippiens 3.12-13)

Nos bonnes oeuvres ne pourront nous racheter. "Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu". (Ephésiens 2.8). Le combat de la foi dure et durera jusqu'à la fin.

La défaite arrive souvent chez les chrétiens lorsque ceux-ci se comportent comme les païens. Mais grâce à Dieu, sept fois le juste tombe, et il se relève. Les méchants, eux, sont précipités dans le malheur. (Proverbes 24.16).

Heureusement, le Seigneur est fidèle et plein de miséricorde, il écoute la prière de repentance : Viens Seigneur Jésus, prends autorité en mon corps que tu as racheté par ton sang. Viens par ton Esprit Saint en faire ta demeure avec le Père. Je t'appartiens. Transforme ma faiblesse en puissance et conduis-moi dans la victoire avec des chants nouveaux à ta gloire. Que toutes mes pensées soient rendues captives en Jésus Christ ! Que je demeure en sentinelle qui veille et qui prie ! Que ma marche soit dans l'Esprit à chaque instant du jour et de la nuit et que la chair se taise ! Que la chair se taise, car elle est vaincue et même morte ! Persévère jusqu'au bout ! Alors, nul ne tiendra devant toi.

"Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui marchent non selon la chair mais selon l’Esprit. En effet, la loi de l’Esprit de vie en Jésus-Christ m’a libéré de la loi du péché et de la mort." (Romains 8.1-2)

Ne te crois pas incapable, car Dieu t'a rendu capable d'avoir par à l'héritage des saints dans la lumière. Surtout, que personne ne se prive de la grâce de Dieu ! Appuie-toi sur la Parole de Dieu qui est esprit et vie en recevant la révélation que Jésus est le rocher. Jésus n'est pas le sable : Il est le rocher ! Construis ta vie sur le rocher qui est Christ. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. (1Jean 1.9).

Ecrit par alberto, a 11:29 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Jeudi (15/08/19)
QUAND LES HOMMES POLITIQUES PRONONCENT DES PHRASES RÉVÉLATRICES DE LEUR STRATÉGIE D'AVENIR

L'ambition des hommes politiques les pousse souvent à parler beaucoup, je me demande même si quelques-uns ne regrettent pas certaines paroles prononcées trop hâtivement dans le feu d'un discours, en ce sens qu'elles viennent révéler une stratégie d'avenir qu'ils auraient voulu tenir secrète.

Qu'à cela ne tienne ! Jésus a prononcé une phrase qui devra s'accomplir : "Il n'y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu." (Matthieu 10.26 et Luc 12.2)

Au cours des dernières années, j'ai noté plusieurs phrases d'hommes politiques, des phrases assez intéressantes de révélation parce qu'elles coïncident à ce qui est écrit dans la Bible concernant les temps de la fin.

NICOLAS SARKOZY :
"2009 peut être l'année de naissance d'un nouveau capitalisme, d'un nouvel ordre mondial. On ira ensemble vers ce nouvel ordre mondial. Personne, je dis bien personne ne pourra s'y opposer."
Vidéo "nouvel ordre mondial, personne ne pourra s'y opposer" https://youtu.be/rxFDgoti5H4

FRANÇOIS HOLLANDE :
"Mais, si l'on croit comme c'est mon cas dans la République, à un moment il faut passer par la Franc-Maçonnerie."
Vidéo "Il faut passer par la Franc-Maçonnerie" https://youtu.be/gSG-NEf84bM

"La France voilée d'aujourd'hui sera la Marianne de demain", "Comment peut-on éviter la partition ? Car, la partition, c'est quand même ce qui est en train de se produire !"
Vidéo : "Immigration : vers la partition ? un risque de guerre civile pour recouvrer les territoires perdus." https://youtu.be/pG_fK_s3g0I

DANIEL COHN-BENDIT :
"36:33 Dans trente ans, aucun pays européen, aucun état membre, ne fera partie du G7 (créé en 1975), aucun, même pas l'Allemagne… Il n'y aura plus de G7, mais il faudra faire partie des dix grandes puissances économiques du monde, donc il faut le savoir. Est-ce que nous voulons changer pour être capables justement d'avoir une souveraineté économique, ou est-ce que nous voulons dépendre – parce que nous réduirons nos pays à l'espace national – dépendre des grands ? Voilà la question de l'avenir."
Vidéo : "La Grande Confrontation : Eric Zemmour VS Daniel Cohn-Bendit sur l'Europe" https://youtu.be/qsSLTVLAMUc

Ecrit par alberto, a 23:48 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Articles suivants


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone