Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu’un jour Dieu fasse l’homme !

“Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira”
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

© Alberto
© Photos et textes. Tous droits réservés.
Recherche

Archive : tous les articles
Mardi (19/03/19)
ÉCOUTEZ LA PAROLE DE JÉSUS-CHRIST ET CROYEZ SIMPLEMENT CE QU'IL DIT !

ÉCOUTEZ LA PAROLE DE JÉSUS-CHRIST ET CROYEZ SIMPLEMENT CE QU'IL DIT !

Il est écrit que "Dieu jugera par Jésus Christ les actions secrètes des hommes" (Romains 2.16). Donc, il faut rester tranquille devant tout événement nous inspirant l'horreur, puisqu'il y a un jour fixé pour le jugement.

Actuellement, nous voyons que les grands médias oeuvrent dans le but d'instaurer une dépendance avec le peuple. Car, même si les réseaux sociaux offrent une alternative pour l'information, l'expression et le dialogue, une grande majorité ne pourra pas s'empêcher de regarder la télévision. Le gouvernement du futur le sait, il va de toute façon concentrer tous les formats numériques, hertziens ou autres en une fenêtre visuelle (même 3 D, holographiques ou autres) dans laquelle, il s'exprimera face au peuple. Ce que la Bible nomme "la bête", va s'en servir puissamment pour asservir tous les peuples, pour les dominer et se faire adorer par tous. Si quelqu'un refuse d'adorer la bête, il n'aura ni travail, ni argent, il ne pourra ni vendre, ni acheter. (Apocalypse 13.11-18).

Là, il n'est plus question des religions traditionnelles, chrétiennes, catholiques, islamiques…, mais d'une refonte des religions en une seule : celle de l'antéchrist. De faux prophètes travaillent déjà actuellement et conjointement aux politiques à cette initiative qui est évidemment diabolique. Satan est derrière toutes ces choses, secrètement, et son plan est de remplacer Dieu sur le trône du temple qui sera rebâti à Jérusalem.

Ce sont des jours incertains qui viennent, mais la victoire certaine demeure en Christ, notre Seigneur et Sauveur, car son salut sur la croix est parfait ! Aujourd'hui même, si vous entendez sa voix (un message, une prédication, un verset biblique, un témoignage), aujourd'hui même, si vous entendez parler de Jésus, dressez l'oreille, écoutez ce qu'il veut vous dire et cessez de vous rebeller contre lui. Il vous aime et veut vous sauver, vous arracher des flammes de l'enfer, en vous retirant dès maintenant des mailles de Satan et de son filet qui tombe sur tous ceux qui s'opposent à Jésus-Christ.

Croyez en l'Evangile de Christ avant qu'il ne soit trop tard ! Le diable veut vous détruire, mais il est écrit que "le Fils de Dieu a paru afin de détruire les oeuvres du diable !" (1 Jean 3.8).

Ecoutez la Parole de Jésus-Christ et croyez simplement ce qu'il dit ! "En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie." (Jean 5.24)

Ecrit par alberto, a 17:32 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
DES JOURS INCERTAINS

DES JOURS INCERTAINS

Je pense que la France est passée – ou est en train de passer – dans une dictature et que le pays ne l'a pas vue venir. Mais je ne suis sûrement pas le seul à le penser !

Avec le recul, nous voyons que la France est tombée dans un piège préparé subtilement par les années Sarkozy et Hollande. Ensuite, dans la continuité, l'évidence montre que Macron pousse le bouchon trop loin. Cela ne plaît pas au peuple qui réagit parce qu'il a compris beaucoup de choses et la provocation gouvernementale le met hors de lui. En effet, face aux gilets jaunes, la stratégie gouvernementale saute aux yeux : provoquer pour mieux réprimer ! Mais cela, il n'est pas sûr que le peuple l'ait vraiment compris.

Maintenant, il est difficile de penser que les Français se laisseront faire ! Cela laisse présager des jours incertains, comme nous l'avons déjà dit précédemment !

Ecrit par alberto, a 17:31 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
LA VRAIE RÉVOLUTION

LA VRAIE RÉVOLUTION

La vraie révolution, ce n'est pas celle de la chair, c'est celle de l'Esprit.

Mais ce sont les païens qui font la révolution de la chair. Les chrétiens, eux, sont appelés à faire la révolution de l'Esprit.

La Bible dit que "l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection de l'esprit, c'est la vie et la paix." (Romains 8.6)

Une vie n'est pas trop longue pour apprendre à vivre comment Dieu le demande à quiconque est né de nouveau. Si nous sommes nés de nouveau, ne perdons pas notre temps donc à trop regarder les choses qui se passent sur la terre. Apprendre à regarder constamment à Jésus est bien plus important ! Il en va de notre salut ! Pierre, l'apôtre, qui marchait sur l'eau a quitté une seconde le regard sur Jésus et il a commencé à couler. Il a fallu que Jésus le saisisse par la main et le reprenne par sa Parole : "Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ?". Pierre a de nouveau regardé à Jésus et avec Lui, il a marché sur l'eau jusqu'au bateau. De même, Dieu veut nous faire traverser les tempêtes de notre vie (il y en aura) et celles du monde (il y en aura aussi) avec Lui, d'une manière non pas naturelle, mais surnaturelle. Seules la foi en Lui et la marche selon l'Esprit (et non selon la chair) rendront notre traversée victorieuse !

Pour connaître la Parole du Seigneur et le connaître Lui, n'oublions pas de lire la Bible, une partie chaque jour !

Ecrit par alberto, a 02:01 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
LA GÉNÉRATION QUI TOURNE EN ROND

LA GÉNÉRATION QUI TOURNE EN ROND
Sans la loi de Moïse, tout peuple finit par se corrompre

Un monde sans Dieu a besoin de s'adapter pour survivre pendant le temps qui lui est attribué avant l'échéance fatale. C'est un compte à rebours qui s'est déclenché depuis l'entrée du péché dans l'humanité. Dieu avait dit à Adam : "Si tu manges du fruit défendu, tu mourras". Il en a mangé et la mort est entrée dans l'humanité.

Jusqu'à ce jour, l'homme est sans Dieu (à moins de se convertir à Jésus-Christ, mais ceux-là sont peu nombreux). On peut donc dire que la majorité, toute l'humanité, est sans Dieu. Et l'homme n'a pas conscience d'être séparé de Dieu. S'il en subit les conséquences, il ne les comprend pas. Il cherche même à trouver un remède contre la mort, ce qui est au yeux de Dieu la plus grande absurdité. L'homme ne trouvera jamais un remède contre la mort, cela revient à dire qu'il ne peut lui-même se racheter du péché. De pécheur qu'il est, il ne peut de lui-même se rendre saint, comme Dieu est saint ! "Un Éthiopien peut-il changer sa peau, et un léopard ses taches ? De même, pourriez-vous faire le bien, vous qui êtes accoutumés à faire le mal ?" (Jérémie 13.23).

Alors, l'homme se débrouille. Il trouve en lui plein de ressources qu'il a développées au cours des siècles. Ses sens, qui sont liés uniquement à sa personne humaine, lui permettent de développer son intelligence dans les domaines qui sont les siens : la science, la médecine, la physique, la physiologie, la psychologie, la philosophie, etc. L'intelligence de Dieu est liée à l'Esprit de Dieu, ce que l'homme n'a pas puisqu'il est déchu, coupé de Dieu. La différence entre l'intelligence humaine (celle de l'homme) et l'intelligence spirituelle (celle de Dieu) est comme le jour et la nuit !

Tous les remèdes que l'homme peut chercher et trouver, ce sont les remèdes qui sont liés à sa propre nature humaine. L'homme ne peut donner que ce qu'il a reçu ! Les générations passent et tournent en rond ! La génération actuelle ne se tourne pas vers Dieu, elle pense trouver le salut dans l'écologie. L'homme ignore qu'à cause du péché qui est en lui, sa nature humaine est morte sur le plan spirituel, et sur le plan physique, elle est en état de destruction par un processus de mort jusqu'à ce que le corps physique retourne en poussière. "Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur." (Romains 6.23).

Néanmoins, cette génération très concernée par le dérèglement climatique, qui se tourne passionnément vers l'écologie dans l'espoir de sauver la planète, pense aussi remettre l'humain sur le droit chemin. Elle pense qu'un Éthiopien peut changer sa peau et un léopard ses taches !

En réalité, c'est aussi une génération qui tourne en rond !

À ce sujet, il y a un point capital pour les générations qui tournent en rond : elles sont incrédules ! La génération des israélites conduite par Moïse dans le désert à tourné en rond pendant quarante ans pour cause d'incrédulité. Et pendant que Moïse était monté sur le mont Sinaï pour rencontrer Dieu et recevoir de ses mains les Tables de la Loi (Les Dix Commandements), qu'a fait le peuple sans la présence de Moïse ? Le peuple s'est corrompu et s'est fabriqué une idole ! La Bible précise encore : "Le peuple s'assit pour manger et pour boire ; puis ils se levèrent pour se divertir." (Exode 32.6).

Un monde sans Dieu, ne peut s'empêcher de se fabriquer des idoles, de s'assoir pour bien manger et pour boire, avant de se lever pour se divertir ! C'est pathétique de voir comment les idoles de notre temps sont lancées comme des fusées en orbite autour de la terre, elles sont placées sur les rampes dès la fleur de l'âge ; et sur les scènes, devant les foules en délire, c'est le corps, la chair avec ses désirs et ses passions qui exaltent les sens. Dieu a créé l'homme et la femme à son image dans une beauté parfaite. Mais passées les jeunes années, la beauté s'altère rapidement. Le processus de mort causé par le péché dans le corps humain est de plus en plus apparent, autant qu'inexorable. Par ailleurs, il faut dire aussi qu'il y a toutes sortes d'idoles !

Et voilà ce que la Bible fait ressortir : Sans la présence de la Loi de Moïse (Les Dix Commandements), tout peuple finit par se corrompre.

J'attends donc une génération qui va annoncer (peut-être à la manière de cette jeune écolo suédoise Greta Thunberg) non pas le retour de l'écologie (même si je n'ai rien contre l'écologie), mais le retour de la loi de Moïse au sein de notre humanité, afin de donner à nos enfants un avenir vrai, réel. Ce serait le début de la foi, de la foi qui mène au salut.

"Car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ." (Jean 1.17)
"Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi." (Galates 3.24)

Pour réflexion : "L’homme riche et le pauvre Lazare" (Luc 16.19-31) https://www.biblegateway.com/passage/…

Ecrit par alberto, a 01:59 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Samedi (09/03/19)
L'HOMME EST PÉCHEUR, MAIS IL NE LE SAIT PAS !
Son plus grand péché, c'est le refus de Dieu, c'est d'être sourd à sa Parole. Oui, le plus grand péché de l'homme, c'est le reniement de l'oeuvre rédemptrice de Jésus-Christ sur la croix.

Le péché est la cause de la mort, mais l'homme ne le sait pas !

Egaré à la manière d'une brebis, l'homme s'éloigne de plus en plus du bon berger qui donne sa vie pour ses brebis. Loin de son lieu, il s'émancipe pensant trouver la liberté, mais en réalité, c'est l'esclavage qui le menotte à son insu, corps et âme, et de plus en plus. Mais cela, il ne le sait pas. Sa conscience en défaillance, il ne ressent que du bien de son corps charnel. Il pense que son intelligence l'éclaire, alors qu'en réalité, sa lumière n'est que ténèbres.

L'homme pécheur est coupé de la lumière du monde qui à elle seule pourrait l'éclairer. Il ne s'est pas rendu compte qu'en plein jour, c'est le soleil qui éclaire la terre, et en pleine nuit, c'est la lune. Qui donc reflète la lumière du monde ? Qui donc reçoit la lumière de celui qui a dit "Je suis la lumière du monde" pour la redonner à ceux qui sont dans les ténèbres ? Mais les ténèbres ne veulent rien savoir ! Les ténèbres ne veulent rien recevoir !

Le péché nous coupe de Dieu. Le péché nous coupe de celui qui est la vraie vie !

L'homme sans Dieu se croit vivant, mais il est mort spirituellement. Et quand sa chair tombera en poussière, son âme s'en ira dans la mort éternelle où il n'y a plus de rédemption possible. Ce n'est pas ce que Dieu veut. Mais l'incrédule n'a aucune notion du paradis ni de l'enfer.

Que d'ignorance chez les hommes et les femmes de ce siècle !

Qui donc va venir les aider ? Si l'Amour ne se mettait pas en route, des foules et des foules périraient ! Mais heureusement, l'Amour est en route depuis longtemps déjà ! L'Amour est en route avant toute naissance !

Que d'attente, de jours, de mois, de siècles, avant que l'Amour de Dieu ne vienne toucher un coeur ! C'est le Saint-Esprit, le Saint-Esprit seul, qui convainc l'homme en ce qui concerne le péché et qui lui dit : "Mon ami (ou mon amie), viens, viens te réconcilier avec celui qui t'a aimé le premier".

Et le Saint-Esprit lui parle :

"Nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu !" (2 Corinthiens 5.20)

"Vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il (Jésus) vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair." (Colossiens 1.21)

"Celui qui n'a point connu le péché (Jésus), il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu." (2 Corinthiens 5.21)

"Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur." (Romains 6.23)

Cher ami (amie), si tu cherches Dieu, tu es sur la bonne voie, sois encouragé(e) car le soleil va se lever pour toi, et apprends si tu veux bien ces quatre versets par coeur.

Ecrit par alberto, a 00:42 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Vendredi (22/02/19)
LE LABOUREUR DU SEIGNEUR


De nos jours, la rébellion contre Dieu est largement répandue, cela n'est même plus à prouver ! Mais qu'est-ce que cela veut dire ? Comment pourrions-nous illustrer la rébellion contre Dieu pour mieux la comprendre ?
Réponse : c'est quelqu'un qui a un champ, et ce champ il ne veut pas le labourer. Résultat : ce champ est en friches. Il est envahi de mauvaises herbes, de pierres, de ronces ; et c'est un terrain dur, impossible à y semer de la bonne semence. Ce champ (ce terrain), c'est le coeur !

La prédication de l'Evangile sur cette personne va impliquer un défrichage et un labourage : il faut que la charrue du Seigneur passe sur ce coeur.

Il faut donc que celui qui laboure soit fort et qu'il se fortifie lui-même : pour le laboureur du Seigneur, c'est le Saint-Esprit qui va faire le travail !


Ecrit par alberto, a 10:50 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Mardi (05/02/19)
"JE VAIS VOUS PRÉPARER UNE PLACE…"

"Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi." (Jean 14.2-3).

Sur le moment, les disciples de Jésus ne pouvaient pas comprendre ce que Jésus voulait leur dire. Mais plus tard après la Pentecôte, après avoir reçu le Saint-Esprit, toutes les paroles que Jésus leur avait transmises se sont éclairées. Sa promesse s'est réalisée en eux : "Le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit" (Jean 14.26).

Les demeures d'ici-bas, pour la chair, pour l'homme physique, sont temporaires, elles disparaissent aussi vite que l'homme physique disparait. Ça ne dure pas longtemps ! Qu'est-ce qu'une vie ? Que sont nos vies ici bas ? Moïse a depuis longtemps déjà répondu à la question : "Le temps de nos années ? C’est soixante-dix ans, au mieux quatre-vingts ans pour les plus vigoureux ; et leur agitation n’est que peine et misère. Car le temps passe vite et nous nous envolons." (v10).

Moïse, qui est mort à 120 ans, grand conducteur du peuple de Dieu, a eu le temps de réfléchir d'autant qu'il jouissait d'une intimité particulière avec Dieu ! Le Psaume 90 est l'unique Psaume écrit par Moïse. Cela ajoute à la préciosité de ce Psaume dans lequel Moïse dévoile la prière de son coeur : "Seigneur ! Enseigne-nous à bien compter nos jours, afin que nous appliquions notre coeur à la sagesse" (v12).

La sagesse ! Voilà un mot que l'on n'entend plus guère dans le torrent des paroles quotidiennes prononcées partout dans le monde !

Qui prend garde ? Qui réfléchit avec l'intelligence de la sagesse divine ? Je n'entends personne se plaindre de manquer de sagesse ! Comme c'est dommage ! Les gens se plaignent de manquer de tout sauf de sagesse ! Ainsi, plongés dans une sorte d'inconscience spirituelle, ils ne peuvent entendre l'invitation de Jacques (frère du Seigneur Jésus), lorsqu'il écrit dans sa lettre : "Si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée." (Jacques 1.5)

Pour comprendre les paroles du Seigneur Jésus, une certaine sagesse est nécessaire. Certes, elle nous est donnée par le Saint-Esprit : "car ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse." (2 Timothée 1,7).

Le Saint-Esprit ! Voilà un mot que l'on n'entend plus du tout ! Ou presque plus ! Ou qui est ridiculisé quand il est prononcé, même au sein de beaucoup de chrétiens !

Sans le Saint-Esprit, il est impossible de comprendre la parole de Dieu ! Mais vous me direz, le monde n'a que faire de la parole de Dieu ! C'est la parole des hommes qui est recherchée avant tout !

Qu'importe ! Dieu cherche encore aujourd'hui parmi nous celui, celle, qui aurait le désir d'entendre et de comprendre la parole de Dieu. Il y a encore beaucoup, beaucoup de places à occuper dans les demeures de Dieu ! C'est Jésus qui prépare les places ! As-tu pris conscience que tes demeures ici-bas sont temporaires ? Où vas-tu habiter après quand ton corps physique sera mort ? Parce que après, quand ton corps physique sera mort, ton âme, elle, va continuer de vivre ! Ton être extérieur, physique, sera détruit, mais ton être intérieur, ce que tu es véritablement (ton âme avec ton esprit), va continuer de vivre. Où veux-tu habiter après la mort ? Après la mort sur la terre, la demeure des homme est dans le ciel !

Tu vois, pour comprendre les choses d'en haut, nous avons besoin d'aide. Le Seigneur Jésus est venu d'en haut pour cela, non seulement pour nous aider, mais pour nous sauver et nous donner un libre accès dans le ciel. Sans Jésus, personne ne peut entrer dans le ciel où il habite, c'est-à-dire dans le paradis.

Et tu vois, pour comprendre ce que dit Jésus lorsqu'il parle, nous avons besoin de son Esprit. Le Saint-Esprit est à la fois l'Esprit du Père et l'Esprit du Fils. Le Père, le Fils,le Saint-Esprit, c'est Dieu. Et Dieu nous envoie le Saint-Esprit à une seule condition : si nous nous repentons de nos péchés en reconnaissant en Jésus-Christ celui qui nous a aimés et qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois de la croix. "Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur." (Romains 6.23)

Si tu crois en Jésus-Christ et que tu décides de te convertir à Lui, tu seras un élu, une élue de Dieu. Et Jésus prépare pour ses élus un avenir extraordinaire, éternel, glorieux, en ce que chacun, chacune, aura sa demeure, sa place auprès de Dieu pour l'éternité.

 
Ecrit par alberto, a 16:10 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Jeudi (24/01/19)
L'HOMME SANS DIEU
--> Que deviendra son âme ?

C'est arrivé à l'origine. L'homme désobéissant à la parole que Dieu, de sa bouche, lui avait soufflée à l'oreille, se retrouve sans Dieu et chassé du paradis. Le voilà plongé dans la perdition tel un corps lâché dans les airs et en pleine chute libre dans l'atmosphère terrestre. Il sait qu'il va mourir, mais il n'en a pas encore saisi la signification.

Vous le voyez partout dans le monde, l'homme sans Dieu. Depuis la chute causée par Adam et Eve, il a déployé au cours des millénaires quantités de moyens, de stratagèmes, de combines, pour arriver à s'en sortir sans Dieu. Et nous voyons avec le recul que de siècles en siècles, une foison de dons sont venus gratifier cette humanité perdue – et dans tous les domaines ! Il en est sorti des génies, des inventeurs, des philosophes, des musiciens, des médecins, des docteurs en toutes sortes de matières, portant haut la société des hommes, la faisant avancer, croître, mais dans quel but ?

Ignorant des sources de puissances surnaturelles qui lui sont venues en aide, l'homme sans Dieu se glorifie de son intelligence. Il jouit de son triomphe. Il peut bien s'ériger en statue ! Cependant, qu'il n'y ait pas de malentendu, arrivé sur ce piédestal, l'homme a découvert que ce triomphe n'est pas donné à la collectivité, mais a une partie seulement, c'est-à-dire aux élites ! N'est pas tout le monde élite, mais désormais le monde appartient aux élites ! Comment en serait-il autrement ?

L'homme a ainsi construit ses pyramides. De la base au sommet d'une pyramide se construit une humanité. Au-dessus, il y a le chef. Un seul chef ! En dessous, il y a les autres, sur des étages allant jusqu'à la base. Le chef suprême ne travaille pas. Il est assis. Il commande. Les autres travaillent. Qu'ils le veuillent ou qu'ils ne le veuillent pas, les autres doivent travailler sur ordre du chef. D'ailleurs, ils n'ont pas le choix s'ils veulent manger...

C'est ça l'homme sans Dieu !

En soi, l'homme sans Dieu n'est rien. Mais, inconsciemment – car même déchu, l'homme demeure une créature faite à l'image de Dieu –, il va reproduire (du moins il va essayer de reproduire) ce que fait son Créateur. Pour cela, il a besoin de chercher un ersatz pour sa puissance. Il l'a trouvé dans l'argent. Il a donc affermi cette puissance à travers des banques qui sont de plus en plus centralisées. Coupé de Dieu depuis la chute, l'homme n'a pas la spiritualité lui permettant de communiquer avec Dieu, son Esprit d'origine lui a été retiré, il n'en est plus conscient, et c'est son âme qui a pris le relais pour développer tout ce qu'il est aujourd'hui. Mamon (l'argent) est pour l'homme sans Dieu la richesse matérielle essentielle avec laquelle il espère conquérir la planète entière.

Dans quel but tout cela ? Si nous connaissons le Seigneur Jésus, nous pouvons dire avec certitude qu'à la fin, beaucoup (pour ne pas dire une multitude) de ces créatures sans Dieu vont se retrouver devant une porte fermée ! Brusquement séparée du corps, leur âme va crier de désespoir, mais il sera trop tard. Ceux qui auront vécu une vie de délices vont se retrouver devant une porte fermée qui ne s'ouvrira jamais de toute éternité. Quelqu'un peut-il s'imaginer l'horreur d'une âme perdue ? Une âme perdue est une âme qui n'a jamais voulu se réconcilier avec Dieu par Jésus-Christ. Ce n'est pourtant pas compliqué ! La simplicité de l'échéance d'une vie – puisque nous devons tous mourir –, devrait rappeler toute conscience à l'ordre ! Eh ! Après la mort, qu'est-ce qu'il y a ? Rien, disent les insensés !

Ne nous faisons pas d'illusions, tous les hommes, sans exception, sont insensés. Moi-même j'étais insensé pendant une trentaine d'années. Mais je ne me suis pas contenté du "rien" comme réponse à la question de la vie après la mort. J'ai cherché. Je n'ai pas cherché dans la mauvaise direction qui serait liée à l'argent (je n'aime pas l'argent). L'argent, même beaucoup d'argent, n'apporte pas la réponse de la vie après la mort ! Vous comprenez ? Et si certains s'en fichent, vous ne pouvez pas les aider. Une ligne de partage s'amorce déjà entre ceux qui aiment l'argent et ceux qui ne l'aiment pas. Tout bêtement. Chacun est libre de ses choix, mais comment voulez-vous expliquer l'évangile à ceux qui aiment l'argent ? La parabole de Jésus sur "Les riches et le royaume de Dieu" est en elle même riche d'enseignement (Matthieu 19.16-26). Donc il vaut mieux se tourner vers ceux qui n'aiment pas l'argent, car leur coeur sera plus ouvert. Cette option nous conduit dans le domaine des pauvres, et c'est bien ! Jésus s'est adressé à eux : "Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux !" (Matthieu 5.3). Nous trouvons dans le Nouveau Testament de nombreuses promesses en faveur des pauvres !

Ce qui est en jeu et que l'homme sans Dieu ne voit pas, c'est le royaume de Dieu, ou le royaume des cieux. La venue du Fils de Dieu sur terre pour ôter le péché du monde à travers le sacrifice de son corps sur la croix, avait aussi pour but essentiel l'annonce aux hommes de la venue imminente du royaume de Dieu. Ce furent les premières paroles de Jésus pour inaugurer son ministère : "Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche." (Mat 3.2)

Aujourd'hui, le message n'a pas changé. L'homme sans Dieu ne pourra jamais s'en sortir de lui-même. Pire encore, la seconde mort est réservée à tout individu n'ayant pas accepté Jésus-Christ comme son sauveur personnel. La première mort est la mort du corps physique lorsque celui-ci est mis en terre et qu'il retourne en poussière. La seconde mort est la mort de l'âme lorsqu'au jugement dernier, devant le grand trône blanc cité dans Apocalypse 20.11, le nom de la personne (qui a vécu sans Dieu) n'est pas trouvé écrit dans le livre de vie et qu'elle est jetée dans l'étang de feu : "Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu." (Apocalypse 20.15).

La pensée du sort ultime qu'ont les incrédules donne des frissons : "C'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes, dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors." (Luc 13.28)


 
Ecrit par alberto, a 22:42 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Mardi (22/01/19)
DE LA NÉCESSITÉ DE SE CONVERTIR À JÉSUS-CHRIST
--> Ici je crois que je m'adresse aux non-chrétiens...

Mon avantage d'être converti à Jésus-Christ, d'être baptisé et de marcher non selon la chair mais selon l'Esprit, je sais que je ne l'aurai que dans le ciel en la présence de Christ.

Beaucoup ne comprennent pas, parce qu'ils ne voient pas le royaume de Dieu. Ils sont peut-être chrétiens, mais leur cécité spirituelle les pousse à servir trop le monde au lieu de servir Dieu. Ils cherchent la consolation dans la parole humaine au lieu de la chercher dans la Parole de Dieu ; ils ne la supportent pas quand elle résonne dans la bouche de leurs proches qui sont convertis.

Que voulez-vous faire ? Sinon prier ! Personne n'hérite de la foi d'autrui ! Ni un mari ou une épouse ne reçoit automatiquement la foi du conjoint ou de la conjointe… Quoique : "Le mari non croyant bénéficie de la sainteté de sa femme, et la femme non croyante bénéficie de la sainteté de son mari ; autrement, vos enfants ne seraient pas purs, alors qu'en réalité ils sont saints." (1 Corinthiens 7.14). Cela montre que Dieu bénit particulièrement la famille. Néanmoins, si Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité, cela implique la nécessité pour chacun de se convertir et de se faire baptiser au nom de Jésus. Personne ne peut le faire à la place d'un autre.

Lorsque Jésus a prononcé son Discours sur la montagne (Matthieu 5 à 7), il a introduit en plein milieu cette phrase clé : "Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus." (Matthieu 6.33). Au sein d'une collectivité, cette recherche du coeur qui consiste à trouver Dieu, reste individuelle, on ne peut pas la faire à la place d'un autre. Mais Dieu a promis de se révéler à celui ou celle qui le cherche de tout son coeur !

Ecrit par alberto, a 23:56 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
"LA CHAIR NE SERT DE RIEN"
--> Ici je crois que je m'adresse aux chrétiens...

Il y a un petit bout de verset dans la Bible qui est étonnant, nous le trouvons dans l'évangile de Jean, au ch 6 et au v 63 : "La chair ne sert de rien". Ce petit bout de verset est étonnant, d'abord par la première réaction qu'il nous inspire : Que serions nous sans la chair de notre corps physique ? Nous serions mort et enterré ! Alors la chair sert quand même à quelque chose ! Oui, dans ce sens, car la chair que constitue notre corps physique visible est une enveloppe de notre corps intérieur qui lui est invisible. Nous savons que notre corps physique est poussière et qu'il retournera en poussière le jour de notre mort. Cependant, il enveloppe le temps de notre vie ce que l'apôtre Paul appelle "l'homme intérieur", ou "l'homme nouveau". L'homme nouveau nous est donné par Dieu à notre conversion et il vient remplacer le vieil homme qui est mort avec Christ sur la croix. Toutefois, si nous sommes morts avec Christ sur la croix, nous sommes ressuscités avec Christ, et par cette résurrection, nous avons reçu l'homme nouveau, créé à la perfection "dans une justice et une sainteté que produit la vérité" (Ephésiens 4.24) et qui est notre Esprit. Notre Esprit est saint, c'est pourquoi Dieu l'a fait asseoir avec Christ dans les lieux célestes. Nous ne sommes pas conscients de notre Esprit. Mais, entre notre Esprit (fait d'une substance spirituelle) et notre corps physique, nous avons notre âme. L'âme est notre être conscient par lequel s'exercent nos pensées, nos sentiments et notre volonté. Notre corps physique épouse parfaitement notre Esprit et notre âme.

Par notre conversion, la parole de Dieu dit qu'en Christ, nous sommes une nouvelle créature, les choses anciennes sont passées ; et voici, toutes choses sont devenues nouvelles. (2 Corinthiens 5.17). Dès lors, Dieu nous appelle à grandir. Nous sommes appelés à passer du stade de bébé jusqu'au stade d'homme fait, c'est à dire d'homme (ou de femme) semblable à Christ.

C'est Dieu qui travaille en nous, autant que nous le laissons faire. Le Saint Esprit nous est donné pour nous conduire dans toute la vérité. Le Saint-Esprit habite dans notre Esprit.

Notre vie chrétienne, maintenant, consiste à marcher non selon la chair, mais selon l'Esprit. C'est tout un programme sur lequel nous devons nous pencher chaque jour, nous laissant instruire par Dieu lui-même, en communion avec Lui, par sa parole et particulièrement par les lettres des apôtres. Le pain nourrit notre corps physique, la parole de Dieu nourrit notre corps intérieur qui est l'homme nouveau.

Chaque jour, nous nous dépouillons de la vieille nature pour revêtir" l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité" (Ephésiens 4.24). Si notre Esprit est saint, notre âme et notre corps physique ne le le sont pas, parce qu'ils portent les traces de notre vie passée dans le péché. Notre âme et notre corps ont besoin d'être sanctifiés. C'est Dieu qui le fait. Notre part est de le vouloir en croyant fermement en sa parole.

Nous lisons que "La chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez." (Galates 5.17). Ici, le chrétien est appelé à développer ses connaissances par des enseignements lui permettant de bien comprendre que le péché habite dans sa chair et qu'il y restera jusqu'à ce que son corps retourne en poussière. C'est l'expérience de l'apôtre Paul ainsi que de tous les chrétiens, dans Romains 7 et Romains 8. Il est important que cet enseignement soit compris par chaque chrétien et que tout soit clair par la révélation du Seigneur : "Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui marchent, non selon la chair, mais selon l'esprit; Parce que, la loi de l'Esprit de vie, qui est en Jésus Christ, m'a libéré de la loi du péché et de la mort." (Romains 8.1-2)

Il ne faut pas que l'âme domine sur notre Esprit, mais par l'Esprit, nous apprenons à dominer sur l'âme et le corps. Le Saint-Esprit nous vient en aide. Cette mise en pratique qui consiste à passer de la marche selon la chair à la marche selon l'Esprit n'est pas facile. Nous tomberons, mais nous nous relèverons toujours, parce que le Seigneur nous couvre de son affection et veut que nous allions de l'avant. Plus nous nous laisserons instruire par les écrits des apôtres (surtout Paul), plus notre foi grandira, plus nous avancerons avec de plus en plus d'assurance. Tout ce qui est de notre Esprit (qui est assis avec Christ dans les lieux célestes) est appelé à passer dans notre âme et dans notre corps, et ainsi, plus nous en serons conscients. Et plus nous serons ce que Dieu veut que nous soyons, réellement de nouvelles créatures !

Pour en revenir à notre petit verset étonnant du début : "La chair ne sert de rien", nous pouvons le lire et le méditer maintenant dans son contexte afin de mieux comprendre : "C'est l'esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie." (Jean 6.63).

 
Ecrit par alberto, a 22:33 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Articles suivants


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone