Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu’un jour Dieu fasse l’homme !

“Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira”
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

© Alberto
© Photos et textes. Tous droits réservés.
Recherche

Archive : tous les articles
Des habits de peau
--> Un vêtement fait sur mesure

Il est révolu le temps où la famille française se présentait le dimanche en habit de convenance devant l’autel d’une petite église communale. Aujourd’hui, lorsque les personnes âgées évoquent leur jeunesse, elles se souviennent de ce jour pas comme les autres, où sur une peau lavée, elles revêtaient leurs habits du dimanche, avec chaussettes blanches et souliers vernis et où leurs cheveux étaient bien peignés. Avec peut-être un missel à la main, elles s’en allaient ainsi s’agenouiller entre ces murs aux vitraux plein de mystère où se célébraient baptêmes, mariages et décès.

Aujourd’hui, le monde dans lequel nous vivons est un monde bien fragile, fait de paillettes, de superficialité et surtout de rires. Un monde-spectacle que les spectateurs que nous sommes ne souhaitent qu’applaudir. Paroles, rythmes, musiques peuvent s’y confondre, qu’importe, tout se transforme en cris, et le corps qui nous habite, chair, os, sang, n’en exulte que mieux ce mystère que nous ne pouvons ni retenir, ni maîtriser, qui sort de nous et qui nous donne tellement la fulgurante sensation de vivre !

Vivre ! Je suis obligé de vivre ! Je suis obligé de parler, de rire, de raconter des choses et de rire encore. Rien d’autre, non, car je ne veux pas pleurer ! Et de rire encore... Les gens écoutent mes paroles et en rient ! Nous faisons tous la même chose, même si chacun raconte sa vie à sa façon. Ce qui compte, nous l’avons tous compris, c’est d’en rire ! A côté du danger nucléaire qui nous guette, la catastrophe serait de voir tous nos comiques disparaître ! Il suffit d’y réfléchir... Mais réfléchir risque de nous enlever le sourire et peut-être le rire.

Les histoires personnelles ne sont-elles pas aussi nombreuses que les individus sur la terre ? Pour autant que notre esprit puisse l’entrevoir, elles sont toutes différentes les unes des autres et pourtant, toutes finissent par se confondre par leur contenu. En effet, si nous ne sommes pas tous soumis aux mêmes lois dans les différents pays que nous habitons, il y a une loi à laquelle nous sommes tous soumis sans exception : la loi du corps. La loi du corps qui nous habite (ou que nous habitons) est exactement la même pour tous. Nous pouvons tous éprouver les mêmes joies, mais nous avons tous les mêmes problèmes. C’est d’ailleurs ce qui fait tout l’objet de notre communication, à tous les niveaux, par tous les moyens possibles, les mots, l’art ou autres.

De par les besoins de notre corps, reconnaissons maintenant (humblement) que nous sommes très près de l’animal. Outre que nous avons la pensée et la possibilité de faire des choix, qu’est-ce qui nous différencie ? L’homme est habillé tandis que l’animal est nu ! Savez-vous qu’à l’origine, l’homme était nu ? C’est Dieu qui a fait et donné les premiers habits à nos ancêtres Adam et Eve. Et pas n’importe quels habits : des habits de peau ! (Genèse 3.21)

Des habits de peau*
Ils sont rares ceux qui se sentent différents, ceux qui sont différents. Bien plus rares encore sont ceux qui sont revêtus de ces habits de peau dont la Bible fait mention. Ces habits de peau sont une allusion au Christ qui a été fait justice pour nous (1 Corinthiens 1.30). Dieu a pourvu nos ancêtres Adam et Eve d’un vêtement pour qu’ils puissent paraître en sa présence. Aujourd’hui rien n’a changé, sans ces vêtements nous ne pouvons pas paraître devant lui. Devant Dieu nous sommes comme nus si nous n’avons pas revêtu ces vêtements. Seule la foi en Christ nous habille réellement et gratuitement, et nous permet de nous approcher de Dieu, soit durant notre vie lorsque nous prions, soit après notre mort lorsque nous comparaîtrons devant lui. Personne n’oserait se rendre à un mariage sans un habit approprié et encore moins tout nu !

* Des habits de peau de bête qui font allusion dans l’Ancien Testament, aux bêtes offertes en sacrifice pour le péché (agneaux sans défaut et sans tache). Dans le Nouveau Testament (c’est à dire pour notre époque), ces habits de peau font allusion au Christ qui s’est offert une fois pour toutes comme sacrifice parfait pour le péché, comme l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde et qui nous garantit donc un pardon absolu. Car “sans effusion de sang il n’y a pas de pardon” (Hébreux 9.22). Jésus est notre Sauveur ! Nous avons besoin de lui !

Ecrit par alberto, le Mercredi 6 Septembre 2006, 10:59 dans la rubrique Dire Dieu.

Commentaires :

Anonyme
14-11-06 à 15:41

Lien croisé

LES AMITIES PARTICULIERES CHAPITRE II : ATHEOLOGIE & CREDOPATHIE : "* l’animal est nu mais dès qu’il a la capacité de choisir, il est habillé. Juste après la chute d’Adam et Eve lorsqu’ils ont reçu la capacité de choisir, ils doivent s’habiller (c’est Dieu qui les habille) http://alberto.joueb.com/news/320.shtml Ecrit par : alberto | 15 novembre 2006 Ecrire un commentaire " rel="nofollow"

 


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone