Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu’un jour Dieu fasse l’homme !

“Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira”
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

© Alberto
© Photos et textes. Tous droits réservés.
Recherche

Archive : tous les articles
Et si Dieu était une femme
--> Idéalisme et réalisme

L'ère Mittérand semble bien terminée. Si la biographie de cet être multiple continue encore de révèler quelque secret, une page de l'idéologie de cet homme de pouvoir (dieu) se referme. Le monde a changé et les aspirations des gens sont différentes.

Quand mes enfants s'amusent et sont joyeux, ils m'associent facilement à leurs jeux en disant : "Papa" ! Quand ça ne va pas, qu'il y a des bobos, qu'une souffrance arrive, ils se distancient de moi et cherchent la maman. "Maman" disent-ils !

Avec un peuple c'est pareil. En ces temps devenus difficiles, il ne faut donc pas s'étonner que certaines femmes politiques voient s'ouvrir à elles une voie (royale) en sentant que le peuple s'ouvre à de mêmes sentiments, avec une semblable sensibilité. C'est le cas en Allemagne avec Angela Merkel. En France, voilà Ségoléne Royal.

Certains pourront penser que l'avénement des femmes à la présidence apportera un bon point pour la cause féminine. D'autres y verront davantage un signe que les temps sont réellement plus angoissants qu'avant. En effet, dans l'état actuel du monde avec ses problèmes insolubles et face à un avenir qui se ferme, l'être humain craque en dedans, même s'il ne le montre pas (sauf dans les arts, la violence, etc). Sa conscience a envie de crier. Elle n'ose pas le faire concrètement. Elle ne sait d'ailleurs pas comment faire si ce n'est qu'appeler "Maman" comme le font les enfants. Dans ce domaine, la femme est irremplaçable. Le culte voué à Marie en dit long sur cet état d'esprit lié à une nécessité et que je me garderais bien de critiquer. Bien que Marie ne peut remplacer le Christ...

L'idéalisme de Ségolène Royal renvoie l'image des Français qui sont - comme tout le monde le sait - des idéalistes ! De l'idéalisme au réalisme, il y a un grand pas évidemment. Et l'opposition sait parfaitement que ce pas reste difficilement franchissable. Voilà pourquoi ils attendront sagement le moment opportun en laissant d'abord passer les câlins.

L'idéalisme en soi est super bien, le réaliser sur une planète reste pour les humains du domaine du rêve... à moins qu'ils s'adressent à Dieu... mais au vrai Dieu, celui qui s'est fait homme et que Marie a mis au monde.

Ségolène a son rôle à jouer.

Ecrit par alberto, le Lundi 21 Août 2006, 12:40 dans la rubrique Actualités.

Commentaires :

stupidchick
21-08-06 à 15:39

aargh

cet article fait mal aux yeux. Tiens si ça avait été Michelle-Alliot Marie et pas Ségolène je me demande si l'image de la maman aurait tenu...Je dirais que ton analyse politique est erronée (d'ailleurs si les Français voteront pour Ségolène- je demande à voir- à mon avis la première raison ne sera pas du tout parce qu'elle est une femme)

Néanmoins ton article ouvre une brèche vite refermée sur notre inconscient collectif à tous au temps où l'on croyait plus volontiers à la Déesse-Mère qu'à un Dieu patriarche du christianisme.

Néanmoins j'ai l'impression que tu amalgames un peu vite les symboles (la Mère, le Père) et les individus, qu'ils soient homme ou femme.


 
alberto
22-08-06 à 12:02

Re:

Chère Stupidchik, j'attendais ta réponse et je savais que j'allais te décevoir. Je te remercie beaucoup de tes lignes. Ce que j'écris ne sont que des impressions personnelles, comme chacune et chacun le font lorsqu'ils prennent la plume. Le bonheur est ausi d'avoir les uns et les autres des idées différentes.

Je dois préciser ici, pour ce qui concerne Dieu, ce n'est pas de ma faute si c'est un homme ! Là aussi peut-être faut-il passer de l'idéalisme au réalisme. Et ne pas hésiter et avoir confiance. Avoir confiance comme un enfant avec ses parents, parce que trop de choses nous sont incompréhensibles.

Pour moi, une chose est claire : Jésus est un homme (pas une femme) et il a dit : "Celui qui me voit voit le Père". L'autre chose qui est claire est la suivante, il a dit : "En Christ, il n'y a ni homme, ni femme"

A partir de ces deux choses, on pourrait en écrire, développer plein, plein de choses qui apporteraient beaucoup de lumière, beaucoup de réconfort, beaucoup de joie pour les hommes et pour les femmes surtout... ici, je n'ai pas le temps et ce n'est pas le lieu.

Ici, je dis simplement quelques impressions et parfois des choses claires et précises lorsque je les tire de la Bible (pas du catholicisme ou autre, mais de la Bible). Comme par exemple de faire confiance au Christ, que tu sois homme ou femme. Aucun être humain le regrette ensuite.

Stupidchik, ma sympathie pour toi est comme gravée.


 
stupidchick
22-08-06 à 14:31

Re: Re:

en ce qui concerne Dieu, ce n'est pas de sa faute si c'est un homme!!!

moi je croyais que Dieu n'était ni homme ni femme mais beaucoup plus que cela. Qui a dit que Dieu était un homme? mais je te l'accorde ce n'est pas de SA faute. Chacun interprète sa vérité comme on le souhaite.

Mais de là à ajouter "il faut passe de l'idéalisme au réalisme", tu vas un peu trop loin. Pour moi Dieu n'existe pas, en tout cas pas en entité définie et encore moins en forme d'humain.

Et la Bible à ce que je sache n'a pas été écrite par Dieu mais par des hommes. Qui ont interprété à leur guise et qui ont gardé ce qu'ils ont bien voulu.

split a piece of wound and I am there
lift a stone and you will find me

(désolée mais la traduction ne me revient pas en tête)


 
Anonyme
22-08-06 à 16:48

Re: Re: Re:

Ah Stupidchik, te voilà en pleine contestation. C'est bon signe ! C'est mieux que l'indifférence.

Attention de bien me lire : j'ai dit "ce n'est pas de MA faute" et non pas "SA faute"...

La divinité et l'humanité de Jésus ne sont pas à démontrer. Il est un fait historique qu'un jour, un petit bébé nommé Jésus est né sur la terre. C'est lui qui incarne la fameuse "bonne nouvelle", c'est à dire "l'Evangile", qui s'adresse à tous les êtres humains. A chacune et chacun de s'y intéresser, de s'ouvrir à cette info qui peut devenir vitale. Il suffit de l'accepter comme on accepte un cadeau.

Le reste tout autour n'est que bla, bla, bla.

Alberto


 


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone