Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu’un jour Dieu fasse l’homme !

“Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira”
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

© Alberto
© Photos et textes. Tous droits réservés.
Recherche

Archive : tous les articles
L’homme qui ne connaît pas Dieu

L’homme qui ne connaît pas Dieu est un homme perdu.
Pourtant, c’est un homme qui jusqu’au bout a choisi délibérément les voies à suivre de son existence ; il est sûr d’avoir fait les bons choix - ou s’il s’est parfois trompé, il a su se débrouiller pour se retrouver sur son propre parcours.

Pourtant, l’homme qui ne connaît pas Dieu est un homme qui s’est trompé de chemin. A quoi servira le bien qu’il aura fait dans sa vie ? Ce n’est pas les oeuvres - si bonnes soit-elles - qui nous font gagner le salut ! Un homme pourrait vivre 10 000 ans ne pratiquant que des bonnes oeuvres, qu’il ne gagnerait pas le salut pour autant ! Impossible de se sauver soi-même...

L’homme qui ne connaît pas Dieu est un homme perdu, parce qu’il a choisi d’ignorer autant la voix de sa conscience que l’obervation de la nature. La conscience nous révèle la pensée de l’éternité que Dieu a mise en nous, tout comme la nature nous révèle la divinité.

Inexcusable est l’homme arrivant ainsi au bout de sa vie sans la connaissance de son Créateur. Il a connu beaucoup de monde mais il n’a pas pris soin de connaître Dieu. Après sa dernière seconde de souffle sur la terre, qui appelera-t-il à son secours dans l’au-delà ? Comment pourra-t-il appeler celui qu’il ne connaît pas ? Qui lui viendra à son secours ? Anges ou démons ?

Un homme qui ne connaît pas Dieu et qui arrive en fin de vie ne peut pas faire demi-tour.
Pourtant, jusqu’à la dernière seconde de souffle sur la terre et peut-être dans un dernier éclair de conscience, il peut reconnaître le Christ sur la croix et l’accepter comme son sauveur personnel. Alors il sera sauvé avec la promesse absolue de Jésus : "Tu seras avec moi dans le paradis".

Lisez (méditez) le passage de l’Evangile où Jésus est crucifié entre deux brigands. A la dernière seconde, l’un des deux brigands reconnaît Jésus ouvertement et un dialogue s’établit :


Le brigand repentant
L’un des malfaiteurs crucifiés l’injuriait, disant : N’est-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et sauve-nous !
Mais l’autre le reprenait, et disait : Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation ? Pour nous, c’est justice, car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes ; mais celui-ci n’a rien fait de mal.
Et il dit à Jésus : Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne.
Jésus lui répondit : Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.
(La Bible, évangile de Luc, ch. 23, v. 39-43)

Ecrit par alberto, le Dimanche 2 Mars 2008, 09:47 dans la rubrique Dire Dieu.


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone