Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu’un jour Dieu fasse l’homme !

“Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira”
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

© Alberto
© Photos et textes. Tous droits réservés.
Recherche

Archive : tous les articles
L'HOMME SANS DIEU
--> Que deviendra son âme ?

C'est arrivé à l'origine. L'homme désobéissant à la parole que Dieu, de sa bouche, lui avait soufflée à l'oreille, se retrouve sans Dieu et chassé du paradis. Le voilà plongé dans la perdition tel un corps lâché dans les airs et en pleine chute libre dans l'atmosphère terrestre. Il sait qu'il va mourir, mais il n'en a pas encore saisi la signification.

Vous le voyez partout dans le monde, l'homme sans Dieu. Depuis la chute causée par Adam et Eve, il a déployé au cours des millénaires quantités de moyens, de stratagèmes, de combines, pour arriver à s'en sortir sans Dieu. Et nous voyons avec le recul que de siècles en siècles, une foison de dons sont venus gratifier cette humanité perdue – et dans tous les domaines ! Il en est sorti des génies, des inventeurs, des philosophes, des musiciens, des médecins, des docteurs en toutes sortes de matières, portant haut la société des hommes, la faisant avancer, croître, mais dans quel but ?

Ignorant des sources de puissances surnaturelles qui lui sont venues en aide, l'homme sans Dieu se glorifie de son intelligence. Il jouit de son triomphe. Il peut bien s'ériger en statue ! Cependant, qu'il n'y ait pas de malentendu, arrivé sur ce piédestal, l'homme a découvert que ce triomphe n'est pas donné à la collectivité, mais a une partie seulement, c'est-à-dire aux élites ! N'est pas tout le monde élite, mais désormais le monde appartient aux élites ! Comment en serait-il autrement ?

L'homme a ainsi construit ses pyramides. De la base au sommet d'une pyramide se construit une humanité. Au-dessus, il y a le chef. Un seul chef ! En dessous, il y a les autres, sur des étages allant jusqu'à la base. Le chef suprême ne travaille pas. Il est assis. Il commande. Les autres travaillent. Qu'ils le veuillent ou qu'ils ne le veuillent pas, les autres doivent travailler sur ordre du chef. D'ailleurs, ils n'ont pas le choix s'ils veulent manger...

C'est ça l'homme sans Dieu !

En soi, l'homme sans Dieu n'est rien. Mais, inconsciemment – car même déchu, l'homme demeure une créature faite à l'image de Dieu –, il va reproduire (du moins il va essayer de reproduire) ce que fait son Créateur. Pour cela, il a besoin de chercher un ersatz pour sa puissance. Il l'a trouvé dans l'argent. Il a donc affermi cette puissance à travers des banques qui sont de plus en plus centralisées. Coupé de Dieu depuis la chute, l'homme n'a pas la spiritualité lui permettant de communiquer avec Dieu, son Esprit d'origine lui a été retiré, il n'en est plus conscient, et c'est son âme qui a pris le relais pour développer tout ce qu'il est aujourd'hui. Mamon (l'argent) est pour l'homme sans Dieu la richesse matérielle essentielle avec laquelle il espère conquérir la planète entière.

Dans quel but tout cela ? Si nous connaissons le Seigneur Jésus, nous pouvons dire avec certitude qu'à la fin, beaucoup (pour ne pas dire une multitude) de ces créatures sans Dieu vont se retrouver devant une porte fermée ! Brusquement séparée du corps, leur âme va crier de désespoir, mais il sera trop tard. Ceux qui auront vécu une vie de délices vont se retrouver devant une porte fermée qui ne s'ouvrira jamais de toute éternité. Quelqu'un peut-il s'imaginer l'horreur d'une âme perdue ? Une âme perdue est une âme qui n'a jamais voulu se réconcilier avec Dieu par Jésus-Christ. Ce n'est pourtant pas compliqué ! La simplicité de l'échéance d'une vie – puisque nous devons tous mourir –, devrait rappeler toute conscience à l'ordre ! Eh ! Après la mort, qu'est-ce qu'il y a ? Rien, disent les insensés !

Ne nous faisons pas d'illusions, tous les hommes, sans exception, sont insensés. Moi-même j'étais insensé pendant une trentaine d'années. Mais je ne me suis pas contenté du "rien" comme réponse à la question de la vie après la mort. J'ai cherché. Je n'ai pas cherché dans la mauvaise direction qui serait liée à l'argent (je n'aime pas l'argent). L'argent, même beaucoup d'argent, n'apporte pas la réponse de la vie après la mort ! Vous comprenez ? Et si certains s'en fichent, vous ne pouvez pas les aider. Une ligne de partage s'amorce déjà entre ceux qui aiment l'argent et ceux qui ne l'aiment pas. Tout bêtement. Chacun est libre de ses choix, mais comment voulez-vous expliquer l'évangile à ceux qui aiment l'argent ? La parabole de Jésus sur "Les riches et le royaume de Dieu" est en elle même riche d'enseignement (Matthieu 19.16-26). Donc il vaut mieux se tourner vers ceux qui n'aiment pas l'argent, car leur coeur sera plus ouvert. Cette option nous conduit dans le domaine des pauvres, et c'est bien ! Jésus s'est adressé à eux : "Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux !" (Matthieu 5.3). Nous trouvons dans le Nouveau Testament de nombreuses promesses en faveur des pauvres !

Ce qui est en jeu et que l'homme sans Dieu ne voit pas, c'est le royaume de Dieu, ou le royaume des cieux. La venue du Fils de Dieu sur terre pour ôter le péché du monde à travers le sacrifice de son corps sur la croix, avait aussi pour but essentiel l'annonce aux hommes de la venue imminente du royaume de Dieu. Ce furent les premières paroles de Jésus pour inaugurer son ministère : "Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche." (Mat 3.2)

Aujourd'hui, le message n'a pas changé. L'homme sans Dieu ne pourra jamais s'en sortir de lui-même. Pire encore, la seconde mort est réservée à tout individu n'ayant pas accepté Jésus-Christ comme son sauveur personnel. La première mort est la mort du corps physique lorsque celui-ci est mis en terre et qu'il retourne en poussière. La seconde mort est la mort de l'âme lorsqu'au jugement dernier, devant le grand trône blanc cité dans Apocalypse 20.11, le nom de la personne (qui a vécu sans Dieu) n'est pas trouvé écrit dans le livre de vie et qu'elle est jetée dans l'étang de feu : "Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu." (Apocalypse 20.15).

La pensée du sort ultime qu'ont les incrédules donne des frissons : "C'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes, dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors." (Luc 13.28)


 
Ecrit par alberto, le Jeudi 24 Janvier 2019, 22:42 dans la rubrique Dire Dieu.
Repondre a cet article


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone