Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu’un jour Dieu fasse l’homme !

“Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira”
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

© Alberto
© Photos et textes. Tous droits réservés.
Recherche

Archive : tous les articles
La France sur la sellette


Qu'est-ce que "la selle" ?

Wikipedia nous informe qu'autrefois, la selle était une sorte de chaise. La sellette était un petit siège qui servait, au XIIIe siècle, à faire asseoir les accusés pour les interroger longuement. Elle était volontairement basse pour que les juges du tribunal puissent dominer ceux qu’ils allaient tenter de faire parler. Son usage fut aboli après la Révolution mais l’expression "être sur la sellette" signifie toujours "être exposé à la critique, au jugement".

Un peuple est en train de se chercher. De manifestations en manifestations, la France a toujours appris à résister contre toute oppression excessive, contre les injustices les plus profondes qu'elles ressent toujours, d'ailleurs, avant de pouvoir les expliquer. Elle a ainsi appris a sauver sa peau au dernier moment. S'il ne restait qu'un peuple à résister c'est bien la France ! La révolution dans l'âme, elle a ce mérite, de ne pas se laisse faire. À mon avis, c'est ici que "l'exception française" trouve sa meilleure place, mais pour de courte durée, car maintenant de nombreux peuples confrontés à de nouvelles donnes sur l'échiquier politique n'ont d'autres recours que la révolution comme dernier remède contre tout pouvoir excessif.

Le pouvoir et la politique

Les élus politiques sortent de l'ENA, comment voulez-vous qu'ils puissent communiquer normalement avec le peuple. Le peuple, pourtant, continue de jouer le jeu. Les journalistes, les communicants, s'évertuent à se mettre à leur niveau. Lisez les revues de presse : comprend qui comprend ! Inévitablement, toute cette communication passe par des lunettes politiciennes, comme si le peuple parlait ce langage ! Il en ressort des discours entendus et ré-entendus et surtout incompris. Du moins le peuple a besoin de beaucoup de temps pour décrypter. Il est toujours amusant de voir, après un discours politique d'un Chef d'Etat par exemple, comment les radios, les télévisions et les journalistes se mettent en quatre pour expliquer. Mais c'est absurde ! Pour qui se prennent-ils ces élus s'ils ne savent pas parler aux gens dans un langage compréhensible par tous !

Voyez ce Monsieur Hollande : Qu'a-t-il imaginé comme stratégie trompeuse en s'imposant comme "homme normal" dans une position de Chef d'Etat ? Les actions qu'il a menées à travers une politique douteuse, à vouloir supprimer des valeurs ancestrales, ont montré qu'il s'est fait prendre à son propre jeu. Maintenant, le "Dégage" d'un peuple en colère pèse au-dessus de sa tête comme une épée de Damoclès.

La France sur la sellette, mais aussi le Français, la Française sur la sellette

La France sur la sellette, c'est l'impression que l'on a sans les lunettes politiciennes, d'une France exposée à la critique et au jugement des pays qui l'entourent, de l'Europe, du monde, et bien plus encore : de Celui qui a créé toutes choses.

En effet, au-delà de la liberté qu'ont les hommes – tous sans exception, Chefs d'Etats compris – de choisir ce qui est bien pour eux et pour leurs semblables, rien, ni aucune idéologie, ni aucun système, ni même la laïcité, ne sauraient supprimer ce qui a été écrit au cours des siècles et recueilli dans le précieux livre qui s'appelle la Bible. De même que rien, rien et rien, ne peut changer ou supprimer la biographie de tout être. C'est ainsi que l'histoire, l'histoire du monde ainsi que l'histoire de chaque être humain, est comme écrite, et surtout écrite à jamais. Elle est comme un disque dur, secret, mais pas éternellement secret. Il n'est pas impossible en effet d'ouvrir un disque dur. La preuve en est faite justement à travers la biographie du premier homme mort et revenu à la vie : Jésus-Christ. La Bible n'est rien d'autres – en résumé – que la biographie de Jésus-Christ. Lire (ou écouter) la biographie de Jésus-Christ devrait suffire pour informer tout homme quel qu'il soit, à réfléchir et à comprendre ce que nous sommes et ce que nous faisons sur terre. Jésus-Christ, par sa résurrection, est le premier homme qui nous informe que la vie après la mort existe. Nous pouvons accepter ou refuser cette information. Nous devons aussi être parfaitement conscients qu'en acceptant ou refusant cette information, nous en porterons les conséquences. Pour les uns ce seront les conséquences favorables d’une vie en abondance au bénéfice d'une grâce divine, pour les autres des conséquences chargées de la mort et du jugement divin.

Guy Marchal


Ecrit par alberto, le Dimanche 2 Février 2014, 11:42 dans la rubrique Dire Dieu.
Repondre a cet article

Commentaires :



Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone