Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu’un jour Dieu fasse l’homme !

“Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira”
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

© Alberto
© Photos et textes. Tous droits réservés.
Recherche

Archive : tous les articles
Les jugements d'en haut qui se profilent
La justice de Dieu n'est pas celle des hommes. Dieu a parlé, il a dit : "Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées" (Es 55.9). Plus encore, le psalmiste a écrit sur la miséricorde divine : "Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent" (Ps 103.11). Mais où sont ceux qui le craignent ? Où sont les dirigeants mondiaux qui ont gardé son alliance, qui se souviennent de ses commandements afin de les accomplir ? Ils ont tous oublié Moïse ! Ils ont tous oublié Jésus-Christ ! Où sont les rois qui ont retenu l'avertissement du Dieu tout puissant : "Baisez le fils, de peur qu'il ne s'irrite, et que vous ne périssiez dans votre voie, car sa colère est prompte à s'enflammer. Heureux tous ceux qui se confient en lui !" (Ps 2.12).

Dieu va juger le monde selon sa justice. Un tel aura trouvé juste d'imposer une loi en faveur du mariage pour tous, ou en faveur de l'avortement, un autre aura trouvé juste d'imposer une loi en faveur d'une vaccination obligatoire, etc, etc. À un moment donné, Dieu dira : "Il est temps de détruire ceux qui détruisent la terre" (Ap 11.8).

Jésus nous a visités en simple homme. Il a voulu se révéler à quiconque lui accordait sa confiance. En retour, ceux-là recevaient une connaissance qui leur permettait de voir en Jésus au-delà de son humanité, la pleine divinité du Fils de Dieu. Il en donnait la preuve en confirmant sa parole par des miracles et des guérisons. Et ils étaient dans la crainte et l'admiration. Aujourd'hui, Jésus n'a pas changé !

Toutes les paroles que Jésus a prononcées ont été recueillies comme de l'or pur. Il ne parlait pas comme les autres. "On était frappé de sa doctrine ; car il parlait avec autorité" (Luc 4.32). Partout où il allait, la foule le suivait. L'évangile rapporte son passage à Capernaüm, ville de la Galilée : "Après le couché du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de diverses maladies les lui amenèrent. Il imposa les mains à chacun d'eux, et il les guérit. Des démons aussi sortirent de beaucoup de personnes, en criant et en disant : Tu es le Fils de Dieu" (Luc 4.40-41). Tel était Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l'empire du diable, car Dieu était avec lui (Actes 10.38).

Combien de fois Jésus a voulu faire comprendre aux gens que sa parole était loin d'être une parole en l'air, mais qu'au contraire, elle était une véritable puissance ! La justice de Dieu est précisément en Christ, dans sa parole, parce que le Fils de Dieu est saint ! Il est sans péché ! Il suffit de croire en Lui pour être justifié (rendu juste devant Dieu). L'amour de Dieu nous couvre, nous pécheurs, car il est venu pour nous délivrer du péché. Il a accepté l'humiliation, les crachats, les souffrances atroces de la croix, pour nous éviter le jugement. Ce fut un jour sombre le jour de la crucifixion, nécessaire pour le salut des hommes. Mais trois jours après, ce fut le jour glorieux de la résurrection, le triomphe de la puissance infinie de Dieu sur la puissance des ténèbres. Jésus est ressuscité ! En versant son sang pur pour le rachat des hommes, Jésus a vaincu le diable, Satan et tous ses démons. Nous devons toujours nous souvenir que notre ennemi est un ennemi vaincu ! Jésus est notre Sauveur ! Il nous a bien fait comprendre qu'il est venu non pour nous juger, mais pour nous sauver. Il l'explique clairement dans sa parole : "Je suis venu comme une lumière dans le monde, afin que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. Si quelqu'un entend mes paroles et ne les garde point, ce n'est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour" (Jean 12.46-48). Voilà qui est clair !

La parole du Seigneur Jésus-Christ jugera le monde. Certes, Jésus est lui-même la parole. Jean a reçu plusieurs visions du Seigneur le montrant dans le ciel aux moments des temps de la fin. "De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu'il brille dans sa force" (Ap 1.16). "De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout puissant" (Ap 19.15). "Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice" (Ap 19.11).

Quand je vois certains personnages à la télévision, qui oeuvrent manifestement dans les ténèbres, pas pour le bien du peuple, je me dis que je n'aimerais pas être dans leur peau. Ils ont mis leur foi dans les choses passagères, ignorant que la mort n'est pas la fin de tout, mais l'ouverture sur l'éternité. Une éternité qui sera, soit dans la lumière du Seigneur, soit dans les ténèbres de l'adversaire avec le diable et tous ses démons.

La parole de Dieu semée sur la terre au cours des siècles retentira alors dans l'éternité mettant tout homme, petit ou grand, riche ou pauvre, en face de sa responsabilité. Dieu ne fait point acception de personnes. "Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point" (Luc 21.33). Toutes les paroles de Jésus retentiront, elles seront le Juge. Le tri sera fait par les anges de Dieu : "Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui" (Jean 3.36).

Nous sommes arrivés dans les temps où la foi diminue, où la vérité est remplacée par le mensonge, ou le monde commence à chanceler comme un homme ivre, et où le chaos s'installe. Ce sont des temps de jugement. S’il est écrit que "Dieu a renfermé tous les hommes dans la désobéissance, pour faire miséricorde à tous" (Ro 11.32), il ne fera pas miséricorde à tous, mais seulement à ceux qui se repentent. Que vous soyez simples serviteurs ou hauts fonctionnaires, si vous vous repentez de vos péchés, Dieu vous pardonnera et vous accueillera favorablement. Si vous ne vous repentez pas, il ne vous accueillera pas et vous serez livrés au jugement inexorable de sa parole. "C'est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant" (Hé 10.31). Nous devons répéter ce qui est écrit dans la Bible au sujet du jugement dernier. Prenez la peine de lire ces quelques lignes de la parole de Dieu :

"Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s'enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses oeuvres. Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu" ( Ap 20.11-15).

Ecrit par alberto, le Mercredi 1 Décembre 2021, 23:56 dans la rubrique Dire Dieu.
Repondre a cet article


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone