Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu’un jour Dieu fasse l’homme !

“Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira”
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

© Alberto
© Photos et textes. Tous droits réservés.
Recherche

Archive : tous les articles
Les politiques nous ont vendus à l'islam ! Nous sommes arrivés a la fin de la fin des temps !
--> écrit le 26 mars 2017
Pour les observateurs des signes des temps (qui ne sont pas nombreux), nous y voilà ! Nous sommes arrivés a la fin de la fin des temps ! Les politiques nous ont vendus à l'islam ! Peut-être qu'après les élections françaises et allemandes, la lumière se fera de plus en plus sur les secrets d'alcôves de nos politiques qui, à coup de traités de ceci, de cela, et au profit de pétrodollards, nous ont assurément cachés des choses depuis bien longtemps (chacun peut faire sa propre recherche). Quand le monde l'apprendra (s'il l'apprend), ce sera trop tard car, en fait, la construction de l'Europe n'est ni plus ni moins que la construction d'un empire avec une capitale, Rome, ville où le premier Traité de Rome a été signé le 25 mars 1957 (1). Soixante ans après, les dirigeants de 27 États de l’Union Européenne se sont à nouveau engagés pour un avenir commun, avec le soutien du pape François, celui-ci soulignant son espérance dans l’avenir de la construction européenne (2). Voilà donc ce à quoi nos politiques s'emploient en s'unissant avec certaines instances religieuses.

Il faut donc se préparer à une marée de caractère islamique. C'est un soir mourant qui se présente à l'Histoire mais qui, au lieu de s'achever dans la défaite, s'achèvera heureusement dans la victoire du grand Dieu souverain qui libère son peuple ! Il l'a fait au début en Egypte à travers des plaies terribles, il va le faire à la fin (il le fait déjà) dans le contexte du monde actuel à travers les signes annoncés par Jésus (3) et décrit dans le livre de l'Apocalypse (les fléaux). Voilà donc "le commencement des douleurs de l'enfantement" dont parlait également le Christ : "Quand les hommes diront: Paix et sûreté ! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point. " (1 Thessaloniciens 5.3 + Matthieu 24.4-31)

J'avais éprouvé ce malaise qu'est l'oppression de notre société sans Dieu (ce mal-être) il y a déjà un certain nombre d'années (dans les années soixante dix) alors que je n'étais même pas encore chrétien, et ça m'était à cette époque insupportable. J'en avais écrit une chanson : "Le soir mourant" (4). Puis peu de temps après (en 1979), il m'est arrivé une chose extraordinaire : au plein milieu de mon désespoir qui me faisait réellement mal au ventre, Dieu s'est révélé ! Ça a été la surprise de ma vie lorsque j'ai reçu en moi, dans ma pensée, la révélation inébranlable de l'existence de Dieu ! Alors j'ai dévoré la Bible et je suis devenu un nouvel homme, ce que la Bible appelle : une nouvelle créature (5). Comme si j'avais été dans le ventre de Dieu et qu'à travers ma crise douloureuse, il m'ait mis au monde. Dès lors, je suis reparti joyeusement dans une nouvelle vie, une vie avec Christ – et même une vie résolument consacrée à Christ. C'est pourquoi, depuis ma conversion, je parle toujours de Dieu.

La Bible éclaire le croyant sur tous les sujets de société et surtout sur le royaume des cieux. Le non-croyant, lui, n'est pas éclairé, même s'il lit la Bible. Parce que Dieu regarde au coeur et il ne se révèle qu'à celui qui est sincère, qu'à celui qui devient comme un petit enfant humble et simple (6). C'est pourquoi aussi, Jésus a souvent répété à la fin de ses discours : "Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende !".

Tout le monde peut comprendre ce que Jésus veut dire en parlant "des douleurs de l'enfantement". Cependant, c'est à ses disciples qu'il explique comment la tristesse (en l'absence de Jésus) se changera en joie (lorsque Jésus reviendra), et comment finalement "les douleurs de l'enfantement" se changeront en joie. Il dit : "La femme, lorsqu'elle enfante, éprouve de la tristesse, parce que son heure est venue ; mais, lorsqu'elle a donné le jour à l'enfant, elle ne se souvient plus de la souffrance, à cause de la joie qu'elle a de ce qu'un homme est né dans le monde." (Jean 16.21)

(1) (le traité instituant la Communauté économique européenne (CEE) qui met en place le marché commun, et le traité instituant la Communauté européenne de l’énergie atomique (CEEA ou Euratom)
(2) Ici le pape devrait souligner l'unique espérance en Christ fondée dans la Bible !
(3) "Une nation s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume ; il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines ; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel." (Luc 21.9-11)
(4) Le soir mourant
(5) 2 Corinthiens 5.17
(6) "Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux." (Matthieu 18.3)


 
Ecrit par alberto, le Mardi 8 Octobre 2019, 08:28 dans la rubrique Actualités.
Repondre a cet article


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone