Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu’un jour Dieu fasse l’homme !

“Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira”
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

© Alberto
© Photos et textes. Tous droits réservés.
Recherche

Archive : tous les articles
Lettre à John, l’athée
A John (et à chacun et chacune)

1 -

"Pour qui te prends-tu ?"

Est-ce que tu te souviens quand tu es venu au monde ? Est-ce que tu te souviens quand tu es sorti de la matrice maternelle accroché à ton cordon ombilical ? Est-ce que tu te souviens de ton premier cri ? Tu n'as pas vu la personne qui a coupé le cordon ombilical. Te souviens-tu de tes allaitements au sein, de tes biberons, de tes langes pleines de merde ? Te souviens-tu des mains qui t'ont changé, lavé, habillé ? et de ces mains qui t'ont tenu amoureusement alors que tu faisais tes premiers pas ?

Aujourd'hui tu es fier ! Tu es un homme ! Tu as vécu ! Tu vis ! En tout cas tu as la sensation de vivre. Tu en parles, tu argumentes (de toi-même). Sucer ou pas sucer, la vie pour toi c'est tout ce dont tu parles. D'accord. Avec le respect pour la personne humaine quelle que soit sa pensée.

Et tous auraient le même sort ? Trouverais-tu cela juste ? Penser comme une mère Theresa ou comme un Hitler serait kifkif parce que tout irait dans le même sac ? tout mènerait au même but ? tout aurait le même sort ? Ou donc serait la justice ?

Neuf mois de boulot (mystérieux d'une extrême complexité) et sortir de la matrice maternelle pour vivre quelques années d'une vie vouée au néant sans justice ! SANS JUSTICE ?

Tu comprends pourquoi je ris sur la bêtise de l'être humain qui se prend pour je ne sais qui enfermé dans son immense orgueil !

De moi-même je dirais qu'être homme, oui, c'est exactement cela !

2-

Mais... par contre (c'est là que nous divergeons) ce que je vais te dire maintenant, ce n'est pas de moi-même que je le dis.

Je dis qu'être homme, véritablement homme, ce n'est pas cela !

Etre véritablement homme c'est être né une nouvelle fois, et précisémment : être né de Dieu d'une vie spirituelle.

Je voudrais que tu réflèchisses maintenant. (Oui, je te prie de réfléchir).
Un bébé quand il est grand ne peut pas s'imaginer être sans mère. Qu'il la connaisse ou pas, il y a une mère qui l'a mis au monde, il le sait. Il a été conçu, il a été quelques mois dans le ventre de cette mère, et puis un jour, hop, il est venu au monde. Ce jour de naissance est un jour historique, c'est un jour marqué, dont on se souvient toute sa vie, dont on fête même l'anniversaire !

Or permets que je te le dise John, tu es né comme tout le monde "pour ce monde", mais pour Dieu tu n'est pas encore né !

Permets que j'argumente encore un tout petit peu.

Renierais-tu l'existence de ta mère ? Pardon d'argumenter de la sorte, parce que le fait est que tu renies l'existence de Dieu ! Or, si tu renies l'existence de Dieu, comment veux-tu qu'il te mette au monde ? Il respecte ta pensée. Si quelqu'un ne veut pas de Dieu et s'oppose à lui, il ne lui donnera pas cette nouvelle naissance spirituelle.

Par cette réflexion sur la naissance toute simple d'un bébé qui concerne chaque être humain, je voulais imager ce que signifie naître de Dieu. Tu peux ainsi voir où tu en es.

Es-tu dans le ventre de Dieu, par ex. ?

Dieu est bon ! Il veut que tous les hommes naissent de nouveau, mais les hommes, eux, le veulent-ils ?

Or, la nouvelle naissance qui est une naissance spirituelle (par opposition au charnel) est cette naissance qui nous donne la vie éternelle. Ce que je souhaite à chacun des intervenants de ce site.

Ecrit par alberto, le Jeudi 4 Octobre 2007, 11:40 dans la rubrique Dire Dieu.

Commentaires :

John
07-10-07 à 13:48

Réponse de John, l'athée

@Alberto

Après le rire…c’est l’ « attaque désespérée » :

« Pour qui te prends-tu ?... Aujourd'hui tu es fier !... Sucer ou pas sucer, la vie pour toi c'est tout ce dont tu parles. Neuf mois de boulot (mystérieux d'une extrême complexité) et sortir de la matrice maternelle pour vivre quelques années d'une vie vouée au néant sans justice ! SANS JUSTICE ?... Tout mènerait au même but ? Tout aurait le même sort ? Ou donc serait la justice ?...Tu comprends pourquoi je ris sur la bêtise de l'être humain qui se prend pour je ne sais qui enfermé dans son immense orgueil ! »

Ben oui Alberto, en naissant, tu meurs déjà ! La vie est, que tu l'acceptes ou non, injuste Alberto... Et j'en sais quelque chose !

Quand tu parles d'"orgueil", tu confonds avec "défendre ses opinions avec force" !
Tu n'acceptes d'ailleurs pas d'autres opinions que les tiennes et tu deviens très "méchant" et "blessant" quand on te tient "tête" d'une manière très argumentée !

Tu ne réponds d'ailleurs presque jamais à aucun de nos arguments, sauf par des sornettes bibliques d'un autre temps, et je ne parle pas de ma boutade sur l'adultère, dont le seul but était de te faire "mousser"...

 
alberto
07-10-07 à 14:59

Re: Réponse de John, l'athée

John, tu parles de faire "mousser" en pleine "Oktoberfest" ! Je te rappelle que j'habite au pays de la bière (la bière qui mousse, pas les pompes funèbres !)
D'abord, merci de t'aventurer sur mon site, sois le bienvenu ! Ici ce n'est pas comme chez l'un de mes oncles (aujourd'hui disparu) chez qui il ne fallait surtout pas omettre de prendre les patins, sous peine d'être condamné et fusillé (du regard) !

Si je suis "méchant" et "blessant"... tu es bien le premier à le dire !

Je dérange, ça oui !

Néanmoins, il arrive que l'on blesse sans s'en apercevoir, si c'est le cas, je te prie de m'excuser.
Quand on vit ensemble, quand on travaille ensemble, quand on lutte ensemble même virtuellement (c'est le cas là) on peut effectivement se blesser mutuellement. Il faut savoir se protéger, se retirer si nécessaire (ce que j'ai voulu faire chez Teddy à plusieurs reprises), et d'un autre côté il faut bien sûr assumer. Le site de Teddy n'est pas un site d'enfants de choeur !

"Ben oui Alberto, en naissant, tu meurs déjà ! La vie est, que tu l'acceptes ou non, injuste Alberto... Et j'en sais quelque chose !" Je crois que personne ne peut contredire ton affirmation. Moi aussi je trouve la vie injuste ! Mon collègue de bureau est en vacances en ce moment, moi j'ai pas les moyens. Pourtant je suis aussi intelligent que lui ! Enfin pas plus pire ! Autre exemple : ce matin, mon chef s'absente pour aller à l'enterrement d'un ami à lui (cancer, 53 ans) !
Bref, tout le monde peut faire sa liste pour dire en résumé que la vie est injuste.

Il y a un truc quand même. Si les gens trouvent que la vie est injuste, ils la supportent quand même assez bien, ils l'acceptent ! Tu vas me dire : "on est bien obligé" ! Tu peux me dire ce que tu veux, je ne comprends pas pourquoi les gens acceptent l'injustice de la vie comme d'une injustice gratuite, surtout pour ceux qui ne croirent pas en une vie après la mort !

Conscient de l'injustice de la vie, comment dormir sur ses deux oreilles ?

Il me semble que c'est là qu'il faut se secouer et pas se laisser aller. S'il y a une injustice, il doit y avoir une justice ! Mais où ?

La notion de "juste" est très difficile à comprendre, mais elle est capitale. Bien avant la naissance de Jésus, des hommes se sont lamentés sur cette notion, ils ne comprenaient pas, ils étaient comme nous, jusqu'au jour ou un homme s'est adressé à Dieu pour en discuter. Cet homme a eu la réponse qui a eu son accomplissement et qui est aujourd'hui plus que jamais actuelle. La réponse n'étant pas dans l'homme, l'homme est appelé à s'extérioriser, à sortir de son schéma de pensées, et à se placer dans une autre dimension que tu peux appeler foi. Tu vois John, si tu butes ici sur Dieu, ça pose un problème. Cela ne nous fait pas avancer, cela fait se dresser un mur. Je sais qu'il faut du temps pour laisser les choses se faire et mûrir. Et je ne sais si cette disponibilité est en toi actuellement, car tu parles toujours de "néant" et tu affermis ta position d'athée... Ta volonté est-elle ancrée dans le "non" ? Car finalement, il s'agit bien de ta volonté qui décide. Pourquoi n'envisages-tu pas l'hypothèse de la réalité de Dieu ?

On peut regarder un tapis soit d'un côté, soit de l'autre. Si tu regardes l'envers d'un tapis, il est incompréhensible. L'envers d'un tapis est l'image que l'on a quand on considère Dieu et ce qu'il fait. Nous voyons ainsi l'injustice de la vie. Si nous pouvions voir de l'autre côté comme Dieu le voit, sûrement et à coup sûr que nous verrions la justice. Nous ne voyons pas ce que Dieu, lui, voit. Quand tu punis un gosse pour bien l'élever, nous (les parents) voyons le pourquoi et nous nous projetons dans cet avenir où l'enfant sera grand, mais le gosse sur le moment, lui il va peut-être nous traiter de parents injustes !

Je disais que la notion de "juste" est très difficile à comprendre, mais elle est capitale. Quand tu parles de "sornettes" bibliques, c'est vite dit ! mais ce n'est pas de cette manière que tu auras des réponses à tes questions.

Tout dépend de ce que tu veux dans ton coeur.

 
Anonyme
08-10-07 à 11:27

Re: Réponse de John, l'athée

Mais je ne cherche pas des réponses à des questions que je ne me pose pas !

 


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone