Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu’un jour Dieu fasse l’homme !

“Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira”
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

© Alberto
© Photos et textes. Tous droits réservés.
Recherche

Archive : tous les articles
Je m’appelle Alberto
--> histoire pour enfants de 5 à 9 ans ou plus

Il était une fois un train qui emmenait Pince-mi, Pince-moi, Fouette-mi et Fouette-moi à la campagne, pour un week-end, dans une ferme exactement.
Pendant le voyage, des coliques gastriques obligeaient Pince-mi à se plier en deux, et à aller aux toilettes toutes les deux minutes. La veille, il avait mangé trop de prunes !
- Il pue ! se plaignait Pince-moi.
Peu avant l’arrêt du train, il courut pour la eun-ième fois en direction des toilettes, mais il n’arriva pas à temps... Cette fois il puait réellement !
- Va te laver le derrière ! obligea Fouette-mi.
- Les toilettes sont occupées !
- Cherche à l’autre bout du train !
- Il a fait dans son froc ! jubilait Pince-moi. Le ton était moqueur.
Le train arriva en gare. Il fallait se dépêcher. Les quatre amis descendirent du train. Pince-mi marchait un bon mètre en arrière. Ils filèrent sur un chemin qu’ils connaissaient bien et qui menait à la ferme. Avant de rentrer, Pince-mi prit soin d’aller se laver.
Ils se couchèrent tôt, car le lendemain, ils allaient mettre en oeuvre un projet qu’ils avaient longtemps mûri dans leur tête : la construction d’un radeau sur la mare à canards.
Un coq les réveilla. A peine s’ils prirent le temps de manger une tartine.
Pour cette construction, la partie la plus ardue constituait à tirer à l’aide de cordes six bûches de bois longues d'un mètre cinquante, jusqu’au bord de la mare. Ensuite il suffisait de lier solidement les bûches entre elles avec de la corde. Cela prit une bonne partie de la journée. Ils avaient encore l’intention d’installer un mât, une voile... ce serait pour un prochain week-end.
Le soir, fiers de leurs travaux (car le radeau tenait sur l’eau avec deux personnes à bord !), ils s’endormirent du sommeil du juste.
Le lendemain, Pince-mi, qui était parfaitement remis, se leva le premier pour aller faire un tour avec le radeau. Depuis la berge, il fit un bond pour se retrouver sur le radeau, mais quelle ne fut pas sa surprise lorsque les bûches se disloquèrent. Pince-mi se retrouva à l’eau. Quelqu’un pendant la nuit avait saboté le radeau...
Pince-mi était furieux, non pas d’être mouillé, mais de ce qu’un voyou avait coupé les cordes qui liaient les bûches entre elles. Qui avait pu faire un tel gâchis ? Les quatre amis réfléchirent. Il n’y avait dans le voisinage qu’un enfant. On l’apercevait de temps en temps, mais de loin, comme s’il eut peur de s’approcher. Un timide ? Un solitaire ? Où pouvait-il habiter ? Il n’y avait pas de maison à la ronde. Bizarre !
- En tout cas c’est sûrement lui qui a fait le coup, dit Pince-mi.
- Bon, c’est pas le tout mais maintenant il faut retrouver une corde et...
- J’en ai une ! fit une voix derrière.
Quatre têtes se retournèrent. C’était lui ! Il était jeune et souriant. Il leur tendait une corde.
- Je m’appelle Alberto. Oui c’est moi qui ai saboté votre radeau. Je le regrette et je m’en excuse. D’ailleurs je vais vous le réparer votre radeau.
Les quatre amis restèrent muets devant Alberto. S’il avait fait ce geste coupable, il apparaissait là tout en bonté. Sans trop savoir pourquoi, un lien d’amitié venait de passer entre eux et de se sceller.
Le radeau fut vite réparé. Chacun en profita. Alberto resta longtemps auprès d’eux. Et le soir il les raccompagna jusqu’au train du retour, non sans avoir promis de se revoir.
©Guy Marchal

Ecrit par alberto, le Mercredi 29 Mars 2006, 09:15 dans la rubrique Histoires.

Commentaires :

stupidchick
29-03-06 à 14:23

rhoo mais pourquoi il leur a pique la corde? en voila une drole de facon de se faire des amis...

elle est bizarre ton histoire...


 
alberto
29-03-06 à 14:35

Re:

Comment sommes-nous devenus amis, toi et moi ? Tu t'en souviens ?
Y'a des gars comme Alberto qui pincent un petit coup, l'autre fait aïe, et ils deviennent amis inséparables.
Oh cela arrive souvent qu'après une bonne engueulade, il y a une bonne réconciliation, même après une grande guerre. Quand cela arrive, cela tient presque du miracle, en tout cas une bonne dose de bonne volonté est nécessaire.
Bon, d'accord c'est une histoire un peu bizarre, un peu stupide. On est comme on est. Stupidchik, j'espère que tu vas bien.
PS. Pour la petite histoire, faut dire que par la suite, Alberto n'a plus jamais recommencé !

 
stupidchick
29-03-06 à 14:41

Re: Re:

ah oui c'est vrai...

qu'est-ce qu'on ferait pas pour entrer en contact avec les gens...

bise a toi :)


 
LELIONCEAU
29-03-06 à 19:56

Reuh ca na rien a voir mais bon!!!
je teznvoie le cd demain
ya plusieurs logiciels dessus
on en reparlerza ensemble
dont WAVELAB 5.04c
c celui la qui nous interesse
a bientot!!!!
artur von Frankreich hi hi hi



 


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone