Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu’un jour Dieu fasse l’homme !

“Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira”
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

© Alberto
© Photos et textes. Tous droits réservés.
Recherche

Archive : tous les articles
Mardi (19/04/16)
"Je lève les yeux"
Ecrit par alberto, a 01:25 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Dimanche (17/04/16)
"Celui qui m'a vu a vu le Père"

Ce n'est pas en soi le djihadisme, le salafisme, ou autre idéologie, qui tient l’Europe (ou le monde entier), mais ce qui se cache derrière.

Or la vision de ce qui se cache derrière les choses visibles n'est pas donnée à tout le monde. C'est comme celui qui tire les ficelles d'un théâtre de marionnettes de guignols, il n'est pas donné à la vue des enfants qui regardent, non, il est simplement dissimulé derrière un rideau.

Il se passe la même chose sur terre. Des moins intelligents aux plus intelligents, les gens ne voient que ce qu'ils voient ! Même les docteurs, les philosophes, les intellectuels, les prix Nobel ne voient que ce qu'ils voient, mais pas plus ! Ils ne voient pas ce qui se passe derrière. Parce que voir ce qui se passe dans les coulisses invisibles du monde n'est pas donné à tous. Même le peuple élu de Dieu se trouve encore dans cette cécité, lui qui n'a pas reconnu son Messie ! Quoique certains, heureusement, l'ont reconnu ! Puisse le nombre augmenter et que l'ensemble du peuple juif reconnaisse enfin son vrai Messie, Jésus-Christ ! Parce que lui seul ouvre les yeux de l'aveugle ! C'est le miracle unique qui permet de voir le Père, mais aussi de "voir" ce qui se trame dans les coulisses. "Celui qui m'a vu, a vu le Père" a dit Jésus. (Jean 14.9)

L'Evangile révèle le Fils et, par la foi, la lecture de l'Evangile permet de "voir" sans trop de difficultés qui est réellement Jésus ! Il est le Fils de Dieu ! Il suffit de recevoir simplement sa parole dans le coeur et lorsqu'il dit "celui qui m'a vu, a vu le Père", nous recevons au-delà de toute explication, la révélation la plus extraordinaire qui soit : la révélation de Dieu ! Le Père et le Fils sont un (Jean 10.30). Tel est Jésus, tel est Dieu !

Nous en sommes à ce point de l'histoire. Du fait que tous refusent l'Evangile, tous demeurent dans une cécité spirituelle. Et tous se retrouvent à errer dans un néant à s'imaginer toutes sortes de plans, mais qui ne peuvent apporter la justice et la paix rêvées dans le monde. Parce que personne ne peut s'imaginer Dieu ou trouver son équivalent ailleurs que dans le Christ Jésus. Christ est "le Sauveur du monde" (Jean 4.42 et 1 Jean 4.14), "l'agneau de Dieu qui ôte le péché du monde" ! (Jean 1.29)

C'est la raison pour laquelle la situation du monde s'aggrave et s'envenime. En ces temps, et pour nous rassurer avant son retour glorieux, Dieu prend soin de répandre encore plus sa parole – l'Evangile qui sauve – dans tous les coins et recoins du monde grâce à toutes les nouvelles techniques. Il demande à ses serviteurs d'agir et de témoigner en toute occasion, favorable ou non. Il conseille à tous ceux qui entendent son témoigne de ne pas remettre à demain la décision de croire fermement en Jésus-Christ : "Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs" (Hébreux 3.7-8). Il supplie même : "Nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu ! " (2 Corinthiens 5.20). En un mot, au nom de son Fils qui a tant souffert sur la croix, il nous demande de ne pas résistez à son amour : "Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle." (Jean 3.16)

 
Ecrit par alberto, a 20:41 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Mercredi (13/04/16)
Nuit debout

L'ambiance du mouvement "Nuit debout" me rappelle le début des années soixante-dix (l'après mai 68). En ce temps-là, le slogan de base était "Ni dieu ni maître", sous entendu "L'insoumission est la solution". Aujourd'hui, il me semble que rien n'a changé, le slogan de base est "L'insoumission est la solution", sous entendu "Ni dieu ni maître".
Moi qui ai des enfants, je suis donc en souci. Si aucune option spirituelle n'occupe l'esprit de tous ces jeunes formant ce mouvement, qu'arrivera-t-il ? Aucune formation ne peut vraiment fonctionner sans un minimum de structures ordonnées. Nous savons que la société moderne a déjà mis en application des trains, des avions et des autos sans pilote, mais est-ce fiable ? Pour moi, ce n'est pas vraiment le moyen de transport que je choisis. Un corps a besoin d'une tête pour fonctionner et bien sûr de tous les organes et les membres qui composent le corps, le tout bien ordonné (si possible).

L'option Dieu peut demander un certain temps à poindre dans les esprits, et encore : à condition de le vouloir, car ce n'est pas évident dans la tête des gens ! Si les coeurs ne sont pas inspirés d'un désir profond de vérité et de justice, ou par dépit, pourquoi chercheraient-ils Dieu ? S'ils sont en bonne santé, ils s'en passent facilement. L'insoumission, finalement est confortable. Le danger des insoumis est l'anarchie. Heureusement, le désir de faire le bien avec des oeuvres bonnes sauve l'insoumis et favorise la réflexion spirituelle ! Hélas, le plus souvent c'est l'acceptation des compromis dans la vie courante, avec le mensonge et la pratique d'oeuvres douteuses, qui met en mal la personne et l'empêche de venir à la lumière.

"Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées ; mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites en Dieu." (Jean 3.16-21)


Ecrit par alberto, a 13:46 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Lundi (28/03/16)
Et l'incrédule dans tout ça ?

C'est lui qui a le plus de chance ! Il est comme moi, avant. Les croyances ne l'intéressent pas. Il n'a pas grandi dans une famille pratiquante. Il se moque des pratiques religieuses comme des bondieuseries. En revanche, il se démarque de la masse parce qu'il réfléchit ! Il est de ceux qui cherchent le pourquoi des choses et il se dit qu'il doit bien y avoir une vérité quelque part, mais pas forcément un Dieu ! L'incrédule ne croit que ce qu'il voit ! Pour lui, si Dieu il y a, ça ne peut être que l'homme ! Il se dit qu'après tout, grâce à la science et au progrès, l'homme va bien y arriver à être comme Dieu !

C'est tout. En fait, l'incrédule croit en l'homme. Mais, ce qui vient départager l'ensemble des incrédules, c'est la capacité finalement… à douter de l'homme. Cela n'est pas donné à tous, mais seulement à ceux qui aiment la sincérité et qui ne s'en détournent pas. Que se passe-t-il le jour où une personne comme toi et moi est déçue en découvrant l'incapacité de l'homme en matière de justice, d'amour et de vérité ? Si cette personne n'arrive pas à s'y accommoder et cesse de croire en l'homme, que se passe-t-il ? Réponse : Bonjour les tourments de l'âme !

Si tu es cet incrédule, réjouis-toi, Dieu t'aime ! Il aime tout le monde, mais tu comprends que par ta sincérité, Dieu t'aime déjà plus que les autres ! Si tu continues de penser qu'il doit y avoir une vérité quelque part, que tu ne la vois pas dans l'homme, alors Dieu est tout près de toi ! Il est près de se révéler à toi ! Il attend juste que tu lui fasses un signe. Comme il connaît tout de toi et qu'il voit ton coeur, tu peux t'exprimer avec une pensée du coeur, ne serait-ce qu'un soupir... mais un soupir vers Dieu !

Cher incrédule, je te souhaite le meilleur !

Ecrit par alberto, a 09:13 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Dimanche (27/03/16)
Le religieux et le chrétien
Si vous êtes chrétien né de nouveau et que vous avez à coeur de parler de Jésus aux gens de votre entourage, alors vous voilà certainement livré à un combat spécial : le combat contre le religieux et contre la religiosité. C'était le combat quotidien de Jésus. Dans les Evangiles, on voit Jésus presque tous les jours aux prises avec les docteurs de la loi et les pharisiens. Que ce soit dans les synagogues, à l'extérieur, partout où Jésus exercait son ministère, il y avait des juifs super religieux pour critiquer ses paroles et ses actes, et pire encore : pour mettre en doute le fait qu'il parlait au nom de son Père, affirmant aussi que le Père et le Fils sont un. Accusé de blasphème par les Juifs parce qu’il pardonnait les péchés et près d'être lapidé, Jésus s'échappa de leurs mains ! Il n'avait vraiment pas où reposer sa tête. "Les scribes et les pharisiens l'observaient, pour voir s'il ferait une guérison le jour du sabbat: c'était afin d'avoir sujet de l'accuser" (Luc 6.7). Alors Jésus n'a eu cesse de renverser leur raisonnement avec grande sagesse et d'expliquer ses actions en se référant aux Ecritures qu'ils connaissaient, mais que leur coeur endurci empêchait de comprendre. Ils voyaient d'un mauvais oeil que Jésus puisse guérir un malade le jour du sabbat ! Leur tradition avaient pris le dessus au point de les rendre incapables de voir les bonnes actions de Jésus.

Aujourd'hui, le religieux et la religiosité sont toujours là. L'église catholique romaine a su imprimer au cours des siècles sa marque dans les esprits jusqu'aux générations actuelles. Pratiquants ou non-pratiquants, une tradition religieuse et historique persiste dans l'âme et influence plus ou moins la pensée. Cela correspond à des idées reçues, des clichés, dont il est difficile de se débarrasser. Ajoutez à cette tradition, le judaïsme, l'islam, le bouddhisme, et tous les courants religieux venus de tous horizons, et vous obtenez cette nébuleuse si compliquée à laquelle nous sommes confrontés lorsque nous témoignons de Jésus-Christ. Sans parler des influences politiques ou encore d'autres courants discrets mais bien présents comme la franc-maçonnerie !

Entre l'inconscient et le conscient, l'homme finit par s'établir dans son terreau de prédilection, dans ses convictions, ses doutes ou ses certitudes, ses joies ou ses peines ; l'expérience montre aussi combien il est difficile de l'aborder et de parler à son coeur ! Jésus y est parvenu, parfois. Mais d'autres fois, il n'y est pas parvenu, et pourquoi ? à cause de l'endurcissement du coeur ! L'apôtre Paul y reviendra longuement dans sa lettre aux Ephésiens : "Ils ont l'intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l'ignorance qui est en eux, à cause de l'endurcissement de leur coeur..." Pour comprendre, il faut lire et méditer tout ce développement en Ephésiens 4.17-32.

Sur le terrain, cela se traduit par un combat spirituel. Si vous ne ressentez pas forcément le Saint-Esprit en vous (ce qui est mon cas), vous en voyez les effets et vous ressentez fort bien l'opposition de l'esprit du monde, la rébellion des coeurs qui se sont endurcis. Parce que la chair est contraire à l'Esprit, et tout autour dans le monde invisible, il y a des démons qui s'opposent à la parole de Dieu. Si Jésus lui-même a mené ce combat et si ses adversaires se sont opposés fortement à sa parole, à plus forte raison éprouverons-nous ce même combat lorsque nous apporterons le témoignage de Jésus-Christ, que ce soit à l'extérieur ou peut-être dans notre famille. L’encouragement de Jésus est précieux : "Vous aurez des tribulations dans le monde mais prenez courage, j'ai vaincu le monde" (Jean 18.34). Nous aussi, nous sommes assurés de vaincre le monde, non pas grâce à nous, mais grâce à celui qui est en nous ! "Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde" (1 Jean 4.4).

Le religieux pense être un chrétien. Le religieux ignore qu'il n'est pas de Dieu !

Je rencontre souvent des personnes qui ont grandi dans des familles chrétiennes. Je me suis aperçu que beaucoup de ces personnes ont été formatées dans le système religieux d'une église (catholique, protestante ou autre) et sont demeurées certes très fidèles dans la pratique des rites appris depuis leur communion ou leur confirmation. Elles ont grandi avec et sont parfaites dans la célébration des fêtes (Noel, Pâques), dans la célébration du culte le dimanche ou les jours de fête. Mais dans la semaine, la plupart sont loin de penser à Dieu ! Persuadées d'être chrétiennes, elles écoutent mon témoignage avec un sourire en coin. Alors je leur raconte comment j'ai accepté le Seigneur Jésus dans ma vie, comment je suis né de Dieu et suis devenu une nouvelle créature, et du coup comment les choses anciennes de ma vie sont passées et comment toutes choses sont devenues nouvelles ! (Jean 1.12-13 et 2 Corinthiens 5.17)

Elles me répondent : "Moi aussi je suis chrétien comme toi ! Moi aussi je suis de Dieu". Et elles rajoutent souvent "leur ressenti"... Elles sont persuadées "d'être de Dieu" quoiqu'elles sont incapables de donner un témoignage de leur conversion et encore moins de parler de Jésus. Elles parlent de tout sauf de Jésus, et pour cause : elle ne sont pas converties ! Elles n'ont jamais vécu la remise de peine de leurs péchés suite à une repentance sincère, elles n'ont donc pas de relation personnelle avec Dieu par Jésus-Christ. Elles sont encore dans leurs péchés. Dans ces conditions, comment pourraient-elles avoir le Saint Esprit ? Elles sont pourtant persuadées de l'avoir ! Alors dans le feu de l'action, vous éprouvez une forte opposition tandis que l'Esprit de Dieu vous renvoie à cette parole : "La prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu." (1 Corinthiens 1.18)

Il y a des situations où un verset biblique prend soudainement tout son poids de vérité, vous plaçant devant la réalité crue du monde. Vous êtes atterré à la vision de cette foule de gens qui sont des bien-pensants, honorables, respectés, tolérants, humanistes.... qui se croient sauvés mais qui ne le sont pas, qui n'iront pas dans le paradis de Dieu, mais en enfer, parce qu'ils n'ont pas voulu recevoir le Christ en eux (Colossiens 1.17) ! Vous mesurez alors la terrible solennité de la parole de Dieu : "Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie." (1 Jean 5.12)

Le religieux, s’il n’est pas né de Dieu, n'a pas la vie ! Le chrétien né de Dieu a la vie !

Que l'on ait grandi dans un milieu chrétien ou pas, que l'on soit religieux ou pas, à un moment donné de sa vie, il y a un choix à faire. Si quelqu'un entend et comprend le message de la croix, qu'il reconnaît d'une part sont état de pécheur coupé de Dieu éternellement, et qu'il reconnaît d'autre part l'oeuvre du Fils de Dieu qui s'est offert par amour pour lui en sacrifice pour le péché, alors il est sauvé ! Cela se traduit par un acte de foi historique et un engagement. Cette personne qui passe de la mort à la vie est née de nouveau et s'engage à vivre en nouveauté de vie dans une relation personnelle avec Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur.

Enfin, lorsque tout devient trop compliqué, je crois que la meilleure option est de passer à l'observation : C'est au fruit que l'on reconnaît l'arbre !
"Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu."
         (Matthieu 7.17-19)

Ecrit par alberto, a 20:56 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Mercredi (23/03/16)
Le malin s' infiltre partout !

Mais Jésus est le premier et le dernier, le commencement et la fin... *

Le malin s'infiltre partout ! dans le monde, dans les pays, dans les institutions, dans les organismes et jusque dans l'homme. Pour cela, il choisit le point faible, le point le plus vulnérable de l'être ou d'une organisation pour s'introduire et passer une frontière interdite. Lorsqu'il est à l'intérieur, il s'organise. Mais il reste caché. Il ne se montre jamais tel qu'il est. Il ne veut surtout pas venir à la lumière parce que ses oeuvres sont mauvaises. Il s'arrange pour demeurer dans l'inconscient des individus et pour les manipuler. C'est sa spécialité. Il sait que passer de l'inconscient au conscient d'un individu, signifie sa perte. C'est pourquoi, il redoute par-dessus tout d'être découvert par celui qui l'a vaincu à la croix : Jésus. Il sait que Jésus seul a le pouvoir de le dénigrer. De plus, la parole de Dieu ne lui est pas inconnue, il sait pertinemment que le Fils de Dieu a paru afin de détruire ses oeuvres (1 Jean 3.8). Le malin fera donc tout pour que l'individu ne mette pas sa foi en Jésus. S'il met sa foi dans un faux Jésus ou une fausse doctrine, cela ne l'importune pas. En revanche, il sait que lorsqu'une personne se convertit par le message de la croix, en venant au Christ par la prière et en confessant ses péchés, tous ses péchés lui sont pardonnés et la personne est libérée ! En recevant le Saint-Esprit, cette personne devient une nouvelle création et passe de l'autorité du malin à l'autorite de Dieu. Et grâce à l'Esprit de Dieu qui habite en lui, sa conscience s'en trouve éclairée, et il n'y a plus de place pour le malin qui doit s'en aller au nom de Jésus-Christ.

Dieu veut donner la vie. Le malin, lui, agit partout avec un seul désir : donner la mort. Les terroristes agissent sous la domination du malin. Nous savons que ce genre de personnages sont recrutés, formés, et envoyés pour des actes barbares contre lesquels il est difficile de lutter. On regrette que certains aient pu profiter de l'arrivée de réfugiés pour s'infiltrer dans nos pays d'Europe. Ils passent des frontières sans que personne n'y prenne garde. Lors des attentats de Bruxelles, la RTBF a annoncé que deux terroristes connus des services de police pour grand banditisme, ont été identifiés comme les kamikazes de l'aéroport de Bruxelles. Ils sont donc rentrés dans l'aéroport sans que personne n'y prenne garde !

Le malin réussit à s'infiltrer partout parce qu'il est difficile de l'identifier. Et quand le loup est entré dans la bergerie, c'est trop tard ! Il fait des ravages irréversibles ! S'il venait sous l'apparence d'un loup, comme ce serait facile de le reconnaître et de le repousser ! Mais ses déguisements sont si subtils qu'il arrive même à s'infiltrer jusque dans les institutions chrétiennes et dans les églises ! Bon nombre de chrétiens ont en déjà fait les frais et commencent à dénoncer les ravages de ce genre de personnages qui viennent sous l'apparence de gentilles brebis mais qui sont en réalités des loups dévorants. Jésus lui-même avait prévenu ses disciples en son temps : "Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez." (Matthieu 7.15-20)

Terrorisme, faux prophètes... voilà des fruits détestables, pourris, dont nous pourrions nous passer ! Hélas ils sont bien réels. Cependant, la parole de Jésus est formelle : tout arbre qui ne donne pas de bons fruits sera détruit et jeté au feu. En disant cela, Jésus veut nous faire prendre conscience de la réalité du jugement dernier. Si Dieu sauve par grâce, il est est aussi celui qui juge et qui ne tient pas le coupable pour innocent (Nombres 14.18). Aujourd'hui, plus que jamais, sa parole est à retenir, car ce qu'il dit ne manque jamais de s'accomplir ! "Dieu amènera toute oeuvre en jugement, au sujet de tout ce qui est caché, soit bien, soit mal." (Ecclésiaste 12.14) C'est pourquoi aussi, "Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils aient à se repentir" (Actes 17.30)
Dieu appelle tous les hommes, en tous lieux, à se repentir, car il désire établir son royaume sur toute la surface de la terre. Le retour de Jésus-Christ sera un jour solennel qui mettra fin au temps de la grâce – le temps durant lequel il est possible de se repentir. Tous ceux qui ont déjà expérimenté et reçu la grâce de Dieu pour être sauvés témoignent avec empressement et en faisant les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par eux : "Nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu !" (2 Corinthiens 5.20)

Le sort des croyants en Christ – La première résurrection !

Tous ceux qui ont accepté le Seigneur Jésus comme Sauveur et Seigneur sont sauvés de la deuxième mort qui est la perte de l'âme. Lors du prochain retour de Jésus, tous les croyants de tous les temps seront ressuscités, et ils seront éternellement avec leur Seigneur et Sauveur. À noter que les croyants en Christ ne viennent pas en jugement, Jésus l'a expressément dit : "En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie." (Jean 5.24)

Le sort des incrédules, ceux qui ont préféré se soumettre au malin – La deuxième résurrection !

A la fin de l'histoire du monde – à ce moment là, les croyants en Christ seront depuis longtemps ressuscités et régneront avec Jésus –, à la fin de l'histoire du monde, donc, Dieu appellera tous les morts de tous les temps, tous ceux qui n'ont pas eu part à la première résurrection, à comparaître devant son trône blanc pour être jugés. Tous, des plus petits aux plus grands, ressusciteront pour être jugés selon leurs oeuvres :

"Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s'enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses oeuvres. Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu." (Apocalypse 20.11-15)

* Apocalypse 22.13
Ecrit par alberto, a 01:05 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Lundi (21/03/16)
Jésus appelle !


"Venez à moi, vous tous qui êtes accablés sous le poids d'un lourd fardeau, et je vous donnerai du repos.
Prenez mon joug sur vous et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour vous-mêmes.
Oui, mon joug est facile à porter et la charge que je vous impose est légère."

(Matthieu 11.28)



Ecrit par alberto, a 11:04 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Mardi (15/03/16)
Tout se consume !


Tout se consume ! Ce n'est qu'une question de temps !

"J'ai vu tout ce qui se fait sous le soleil ; et voici, tout est vanité et poursuite du vent." (Ecclésiaste 1.14)

"Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s'il perd son âme ?" (Marc 8.36)

Mais heureusement Jésus a dit : "En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle" ! (Jean 6.47)


Ecrit par alberto, a 13:13 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Pause

En plein milieu du chapitre 13 du livre de l'Apocalypse, où l'apôtre Jean reçoit les visions de ce qui va arriver lorsque l'antichrist va s'emparer du monde et du temple de Jérusalem, se proclamant lui-même Dieu, créant une détresse et des abominations comme il n'y en a jamais eues et comme il n'y en aura jamais plus, l'apôtre Jean fait une pause en disant :


"Si quelqu'un a des oreilles, qu'il entende !" (Apocalypse 13.9)

C'est-à-dire : "Si vous ne connaissez pas le Seigneur aujourd'hui, écoutez !"


Apocalypse 13

Chapitre 13

1 Et il se tint sur le sable de la mer. Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème.
2 La bête que je vis était semblable à un léopard; ses pieds étaient comme ceux d'un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité.
3 Et je vis l'une de ses têtes comme blessée à mort; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l'admiration derrière la bête.
4 Et ils adorèrent le dragon, parce qu'il avait donné l'autorité à la bête; ils adorèrent la bête, en disant: Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle?
5 Et il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes; et il lui fut donné le pouvoir d'agir pendant quarante-deux mois.
6 Et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom, et son tabernacle, et ceux qui habitent dans le ciel.
7 Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation.
8 Et tous les habitants de la terre l'adoreront, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l'agneau qui a été immolé.
9 Si quelqu'un a des oreilles, qu'il entende!
10 Si quelqu'un mène en captivité, il ira en captivité; si quelqu'un tue par l'épée, il faut qu'il soit tué par l'épée. C'est ici la persévérance et la foi des saints.
11 Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d'un agneau, et qui parlait comme un dragon.
12 Elle exerçait toute l'autorité de la première bête en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie.
13 Elle opérait de grands prodiges, même jusqu'à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes.
14 Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu'il lui était donné d'opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l'épée et qui vivait.
15 Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parlât, et qu'elle fît que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent tués.
16 Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front,
17 et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
18 C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six.


Ecrit par alberto, a 00:20 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Lundi (14/03/16)
Noé: la sortie de l'arche, ou, la délivrance
--> par John Alexander


Noé: la sortie de l'arche, ou, la délivrance
par John Alexander

http://www.tresorsonore.com/fiche-13959.html

L'origine du symbole de la paix : la colombe et la feuille d'olivier dans le bec.
Le corbeau : image de la chair et de l'impureté.
La colombe : image de l'Esprit de Dieu et de la pureté.

Un puissant message d'édification, de John Alexander qui a été enseignant à l'Institut Biblique de Genève. J'ai eu la chance de le connaître et de bénéficier plusieurs fois de ses enseignements. J'en garde un très bon souvenir.

(Si quelqu'un écoute le message jusqu'au bout, qu'il sache qu'il est vraiment béni !)



John Alexander lors d'une rencontre de chrétiens au Pavillon Baltard

Ecrit par alberto, a 12:09 dans la rubrique Actualités.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Articles suivants


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone