Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu’un jour Dieu fasse l’homme !

“Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira”
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

© Alberto
© Photos et textes. Tous droits réservés.
Recherche

Archive : tous les articles
Mercredi (13/11/19)
La Parole qui libère

Il y a des informations dans le monde que nous ne pouvons pas éviter même si nous sommes chrétiens. Tout le monde est au courant de la révolution actuelle ayant pour but de "libérer la parole de la femme“. Les femmes s'expriment pour dénoncer des abus sexuels qu'elles ont subis dans le passé par des hommes pervers.

C‘est le cas de cette actrice, Adèle Haenel, qui a décidé de révéler au monde ce qui s‘est passé sur des lieux de tournage alors qu'elle était très jeune. Ce qui l‘intéresse, selon son témoignage, n'est pas de porter plainte mais surtout de parler pour donner l‘exemple de "libérer la parole de la femme“, pour que toutes celles qui ont été victimes de la perversion des hommes se mettent à en parler, afin que tout ce qui a été fait en secret soit dévoilé au grand jour. Ceci dans l’espoir que les débats occasionnés sur le sujet fassent réfléchir tout en suscitant une prise de conscience chez les hommes, de manière à ce que ces choses terribles qui blessent les femmes à vie ne se reproduisent plus. À vision humaine, c‘est une très bonne voie !

À ce propos, il me vient deux remarques si l'on considère ces choses d‘un autre point de vue que le point de vue humain :

D‘abord, une Parole de Jésus, une prophétie, qui est en train de se réaliser dans ce domaine comme dans d‘autres d‘ailleurs (et ce n‘est pas fini) : "Il n'y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu.“ (Luc 12.2).

Ensuite, il est important de souligner que toutes les choses qui se passent sur la planète sont des choses qui se passent dans une humanité d’hommes et de femmes qui ne connaissent pas le Créateur, une humanité déchue depuis la chute d'Adam et Eve. Oui, que nous le voulions ou non, notre humanité est sans Dieu ni maître, elle est donc livrée à elle-même. Elle a beaucoup de problèmes, mais étant coupée de Dieu, elle ne peut rechercher des solutions qu'en elle-même. Elle n‘a donc pour régler ce genre de problèmes que la science des hommes (psychologie, associations, etc…).

Notre humanité espère donc que libérer la parole de la femme va permettre de libérer beaucoup d'autres choses. Oui certainement. C'est toujours une chance que de libérer la parole en général. Mais est-ce que la parole humaine va libérer l'homme, la femme ? Est-ce que la parole humaine a le pouvoir de rendre libre ce qui est captif ? Là il faut entrer dans le profond des choses où des pulsions répétées, très graves, poussent un homme à agresser une femme sexuellement. Est-ce qu'une parole humaine rendue libre suffira pour éradiquer ce mal ?

En fait, plus généralement, il suffirait que le Créateur qui connaît toutes choses s'adresse à ses créatures pour leur parler et les éclairer. D'une manière ou d'une autre, il le fait, il l'a toujours fait. Il a envoyé des prophètes et il y a un peu plus de deux mille ans, son amour pour nous a culminé au point qu'il a envoyé son Fils unique dans le monde afin qu'il soit parmi nous, à notre niveau humain. Depuis, la Bonne Nouvelle est annoncée dans le monde entier. Malheureusement, le monde ne la reçoit pas ! Ainsi, un homme (ou une femme), qui demeure sans Dieu demeure coupé de la lumière d'en haut et ne peut pas saisir ce qui se passe véritablement dans l'être humain. Parce que Dieu communique avec ses enfants par sa Parole et surtout par révélation. Même les chrétiens ont du mal à le comprendre !

Il y a dans la nature physique de l'homme, comme dans celle de la femme (dans son corps, dans ses membres) une loi que Dieu appelle : "La loi du péché et de la mort". C'est une loi pareille à toutes les lois qui régissent notre monde, une loi intransigeante, comme par ex. la loi de l'attraction (vous lâchez quelque chose et ça tombe obligatoirement par terre). Vous ne pouvez pas changer cette loi, si vous vous y opposez, vous ne tiendrez pas longtemps et la loi finira par prendre le dessus. C'est cette loi dite "du péché et de la mort" qui habite toute chair et qui nous pousse à pécher et à mourir.  Nous ne pouvons pas nous en débarrasser, ni la chasser, elle habite dans notre chair jusqu'à la mort. Et le pire, c'est que cette "loi du péché et de la mort" est directement reliée au diable qui la contrôle.

Au début de sa vie chrétienne, l'apôtre Paul, fraîchement converti, a été appelé à expérimenter ce combat intérieur qu'il décrit dans sa lettre aux Romains, aux chapitres six, sept et huit. Il dit : "Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle ; mais moi, je suis charnel, vendu au péché. Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne. Et maintenant ce n'est plus moi qui le fais, mais c'est le péché qui habite en moi... Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur ; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ?... Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur !... Ainsi donc, moi-même, je suis par l'entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché." (Romains 7.14-17 et 21-25)

Puis, grâce à la révélation divine, l'apôtre a compris comment être libéré de "la loi du péché et de la mort" par une autre loi autrement plus puissante, puisque venant de Dieu : "La loi de l'esprit de vie en Jésus-Christ". Il écrit : "Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ et qui marchent non selon la chair mais selon l'Esprit. En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus Christ m'a libéré de la loi du péché et de la mort." (Romains 8.1-2)

L'apôtre Paul parle ici de la libération totale de l'homme ou de la femme par l'Esprit de Dieu reçu lors de la conversion en Jésus-Christ – une libération totale de l'emprise du péché sur l'âme et le corps. La loi du péché et de la mort habite encore dans la chair, mais maintenant l'esprit de Dieu, l'esprit de vie en Jésus-Christ, domine et maintient la loi du péché et de la mort dans l'impuissance. C'est Dieu maintenant qui, par l'esprit, prend le contrôle de l'être entier, à condition toutefois, que l'homme converti (ou la femme) marche non selon la chair mais selon l'esprit. Donc il y a encore beaucoup de choses à dire et à apprendre sur ce sujet.

Vous voyez, cependant, que pour arriver à ce stade de libération, une conversion en Jésus-Christ est nécessaire.

Par conséquent, c'est une illusion de penser que la parole humaine, même libérée, peut apporter la libération profonde d'un homme ou d'une femme ! C'est ce qui a coûté la vie au Fils de Dieu ! En mourant sur la croix, Jésus a fait mourir avec lui notre vielle nature charnelle de péché, il nous en a dépouillé. Il a emmené avec lui au tombeau toutes nos perversions, tous nos péchés, toutes nos infirmités, et toutes nos maladies. En ressuscitant le troisième jour, il nous a ressuscité avec lui en Esprit, il nous a donné une nouvelle nature parfaite et semblable à l'image de Jésus-Christ, puis il nous a fait asseoir avec lui dans les lieux célestes.

Tout cela est écrit dans la Bible, la Parole de Dieu, et tout cela, l'humanité, hélas, ne le croit pas ! Voilà pourquoi le monde va mal. Mais les chrétiens convertis le croient ! Ceux-ci ont expérimenté la véritable délivrance, non par la parole humaine, mais par la Parole de Dieu. Tu peux aussi toi-même faire la même expérience et connaître la véritable libération que le Seigneur Jésus a réservée à tous ceux qui viennent à lui humblement : "En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie." (Jean 5.24)

Un mot pour conclure : En fin des temps (et nous y sommes), l'activité du diable sur la terre ne sera pas en diminution mais au contraire en recrudescence.
Le livre de l'Apocalypse, le dernier livre de la Bible, au ch 13, annonce qu'à la fin, deux bêtes vont sortir, l'une de la mer et l'autre de la terre. Ces deux bêtes signifient une recrudescence très marquée des activités du diable. C'est ce que nous observons depuis ces dernières années, une augmentation du mal sur la terre. Le diable, maître de la manipulation, a une prise directe sur l'humanité entière inconvertie en Jésus-Christ. Il poursuit son but qui est de prendre la place de Dieu. Sa stratégie consiste à détruire les vraies valeurs de la société, à changer subtilement le bien en mal, en détruisant d'abord ce qui en fait la cellule : la famille. Il ne faut donc pas s'étonner de sa tactique consistant à créer un violent conflit entre l'homme et la femme. Le diable vise maintenant la génération des enfants pour changer carrément l'ordre des choses créées éternellement par Dieu. Voilà pourquoi le retour du Seigneur Jésus ne saurait être retardé par de longues, longues années.
"De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le Fils de l'homme est proche, à la porte." (Marc 13.29)
Ecrit par alberto, a 03:17 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Lundi (11/11/19)
Dieu peut même nous envoyer un ange !

"Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre.“ (Colossiens 3.1-2)

De grands artistes ont chanté le monde - le monde d'ici-bas qui n'est pas celui d'en haut - et fait vibrer en nous des émotions qui sont restées gravées dans notre âme, nous avons encore leurs noms en mémoire. Un rien pourrait raviver leur flamme comme s'il s'agissait d'un feu non éteint, il suffit d'aller sur Youtube. Ecrivains, musiciens, philosophes, soldats, humanistes, politiques... Combien sont-ils encore à nous avoir expliqué le monde ? Les uns dorment maintenant dans les mausolées ou dans les musées. Les autres ont été statufiés dans les espaces publics ? Si tu es né de nouveau, veux-tu encore questionner la poussière ? Veux-tu encore interroger les pierres ? Non, si tu es enfant de Dieu, le monde ne peut rien t'enseigner. Si tu es passé de la mort à la vie par une réelle conversion en Christ, alors maintenant c'est le Saint-Esprit qui t'enseignera toutes choses (1 Jean 2.27).

Ne cherche pas les solutions dans les choses de ce monde d’ici-bas, tu seras déçu, peut-être pas sur le moment, mais à la fin, tu seras vraiment déçu ! Ne te mets pas en communion avec ceux qui vivent selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l‘air, de l‘esprit qui agit dans les fils de la rébellion (Ephésiens 2.2). Si nous sommes nés de nouveau, nous sommes une nouvelle création en Christ. Tendons de toutes nos forces à vivre non plus selon la chair mais selon l‘Esprit. Tout ce qui est chair est spécifique à notre monde, mais rien de ce qui est chair ne peut entrer dans le royaume de Dieu, dans le monde d'en haut. Ne perdons pas notre temps ! "Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair" (2 Corinthiens 5.16). "Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas." (Romains 8.9). Nous devons donc cesser d‘être des chrétiens charnels pour devenir des chrétiens que Dieu approuve comme étant ses fils et ses filles, porteurs et porteuses de son héritage : des chrétiens spirituels que Dieu accueillera un jour avec allégresse dans son royaume.

Dans les temps qui viennent et que l'on voit déjà arriver, beaucoup devront faire face à une oppression nouvelle, et surtout au sein de la famille, un membre de la famille croira, l'autre non, ce qui entraînera de graves discordes entre les membres : "Le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant ; les enfants se soulèveront contre leurs parents, et les feront mourir. Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom ; mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé" (Matthieu 10.21). La lutte du croyant sera plus rude, il sera seul et n‘aura rien d‘autre que la prière de la foi pour se fortifier. Dès maintenant, une bonne communion avec le Seigneur est essentielle. Lui seul peut fortifier le croyant dans sa solitude.

Jésus a donné un conseil précieux à ses disciples : "Quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra" (Matthieu 6.6). Il suffit de mettre en pratique cette exhortation. Mais ce n'est pas toujours si simple, surtout au début de la vie chrétienne ! Il m'est arrivé, je me souviens, de traverser des passes difficiles au cours desquelles l'exercice de prier me rendait encore plus malheureux ! J'ai appris que même dans ces moments-là, Dieu qui regarde au coeur ne nous abandonne jamais puisqu'il nous a acceptés tels que nous sommes. Il sait cependant tout ce qui reste encore à transformer dans notre être intérieur. Avec son amour, il recueille nos larmes, comprend nos soupirs, et les mots qui sortent de notre bouche. C'est un travail extraordinaire de transformation que le Seigneur, patiemment, accomplit en nous pour nous amener au but. Au printemps, c'est aussi par Lui que viennent la germination des graines et l'éclosion des bourgeons. Nous ne pouvons que lui rendre gloire !

Lorsque nous abandonnons notre volonté au Seigneur en acceptant la sienne, quelque chose de puissant se passe, Dieu peut même nous envoyer un ange ! Comme Jésus à Gethsémané, luttant contre la coupe terrible qu’il allait devoir prendre, et qui s’en remit à la volonté du Père en disant : "Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe. Toutefois que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne, qui soit faite. Alors un ange lui apparut du ciel, pour le fortifier.“ (Luc 22.42-43)

Mais il y a plus encore, puisque la grâce nous a été faites à nous, chrétiens d'aujourd'hui, de recevoir par la foi et dans sa pleine réalité, la révélation du mystère caché de tout temps et dans tous les âges, à savoir : "Christ en nous ! l'espérance de la gloire !" (Colossiens 1.27). C'est-à-dire "Christ en moi", ce qui me rend toujours joyeux de pouvoir l'affirmer : "J'ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi." (Galates 2.20)
 
Ecrit par alberto, a 09:58 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Jeudi (07/11/19)
Naufrage


Quelqu'un a dit : "La vieillesse est un naufrage“. Il s'est trompé. Parce qu’en réalité, tu peux faire naufrage à tout âge. À tout âge, ta vie peut basculer pour une raison ou une autre. Un bateau coule quand il prend l'eau. Une petite barque peut se retourner de la même manière qu’un gros paquebot insubmersible peut se déchirer contre un obstacle insoupçonné et couler.

Ma vie a basculé en naufrage alors que j‘avais la trentaine. Quand tu n'as plus d'espérance, plus de ressource, plus une petite lumière qui pourrait encore te redonner espoir, tu te retrouves seul dans un monde dans lequel le sens te manque. Et tu pleures de désespoir. Tu ne sais plus quoi faire, tu n'as plus envie d‘écouter personne, tu n'as qu'un cri rassemblé dans ton pauvre corps (malade) qui se recroqueville. Certains, dans ces cas-là se laissent mourir. D'autres plus bénis se relèvent. Ça a été mon cas, parce que je me suis relevé et ce qu’auparavant je n’avais jamais voulu croire, je l'ai cru ensuite.

Il a quand même fallu que Dieu entre en scène dans ma vie ! Il l'a fait à ce moment de naufrage, j‘allais dire, à mon insu ! Mais non, il ne l‘a pas fait à mon insu, car en me révélant son existence, Dieu m'a fait comprendre que ce que j'avais cherché toute cette première partie de ma vie, c'était Lui !

L'étonnement - un très grand étonnement - dans tout mon être a donc suivi mon naufrage. Je me suis relevé avec de nouvelles forces et surtout un nouveau projet : connaître ce Dieu qui venait de me révéler son existence !

Alors, toi qui me lis, je ne te souhaite pas de faire naufrage au risque de perdre la vie, bien au contraire, je te bénis au nom de Jésus-Christ ! Quelle que soit la situation que tu traverses, je souhaite et prie que Dieu intervienne comme il a intervenu pour moi et qu'il te donne une bonne prise de conscience de son existence. Car, lorsque nous prions Dieu et que nous voulons voir notre prière exaucée, nous avons besoin de croire qu'il existe et qu'il nous écoute !

Qu'il t'enlève tous les doutes ! Je te le dis pour l'avoir éprouvé, tu peux être certain que si Dieu se révèle à toi, personne ne pourra t'en enlever la certitude, et la conviction de son existence te permettra de te relever pour commencer une toute nouvelle vie. Ce n'est pas un travail de hasard, mais le Père agit d'abord en répandant son Esprit sur nous - comme sur toute chair, précise la Bible - afin de nous attirer vers Jésus : "Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire ; et je le ressusciterai au dernier jour." (Jean 6.44). Ayons donc des coeurs dociles tournés vers le bien et non vers le mal !

Choisis la vie ! Choisis Jésus ! Tu ne le vois pas de tes yeux, mais il est là ! Laisse-toi attirer spirituellement par Lui. Si tu n'en peux plus, tu peux lâcher prise dans les bras de Jésus. Rien n'est plus sûr que les bras du Sauveur ! Il t'aime, il te recueillera, il ne te demandera rien. Il veut simplement te serrer dans ses bras de consolation. Puisqu'il t'aime ! Il est celui qui sauve, qui guérit, et qui donne la vie éternelle. Il est doux et humble. Son fardeau n'est jamais lourd mais léger. Ecoute sa voix quand il parle, considère qu'il s'adresse directement à toi : "Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père ; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger." (Matthieu 11.27-30)

Prends cette invitation pour toi personnellement et entre dans le repos de Dieu !

Ecrit par alberto, a 00:18 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Lundi (04/11/19)
Vaincre le péché

Si Dieu veut enlever une Epouse sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible, il est clair que chaque membre de cette Epouse doit être amené à un perfectionnement tel qu'il sera trouvé sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais saint et irrépréhensible !

Il n'y a qu'une solution pour être amené à ce perfectionnement de sanctification, c'est la marche par l'Esprit. L'Esprit doit dominer la chair constamment. Pour cela, je ne dois en aucun cas baisser le niveau de ma garde au niveau du contrôle des pensées. Toutes mes pensées doivent être filtrées par le filtre que me donne la Parole de Dieu. Toutes mes pensées doivent être amenées captives à l'obéissance de Christ. Je ne dois en aucun cas baisser la garde. Si je baisse la garde au niveau du contrôle de mes pensées, alors la chair va prendre le dessus sans même que je m'en rende compte. Il suffit qu'une seule pensée charnelle passe à mon insu (ou par complaisance) pour m'entraîner dans le processus du péché : "Chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu'elle a conçu, enfante le péché ; et le péché, étant consommé, produit la mort." (Jacques 1.14-15). Car il y a du plaisir dans le péché ! Et le péché arrive quand la chair prend le dessus sur l'Esprit.

Chaque membre de l'Epouse doit donc bien comprendre Romains 6,7,8. La clé est dans ces chapitres. Et la mise en pratique des enseignements de l'apôtre Paul sur la marche selon l'Esprit doivent nous conduire à la victoire totale sur le péché. La sanctification est le perfectionnement des saints. Pour cela, j'ai besoin d'entretenir ma relation avec mon Seigneur. J'ai besoin de marcher pas à pas avec Lui, de lui demander son éclairage en toutes choses, tout en méditant les Paroles qu'il place devant mes yeux ou à mes oreilles pour que je les mette en pratique. Toute la connaissance acquise doit être mise en pratique, sinon elle ne sert a rien ! Le Seigneur m'appelle à l'obéissance de sa Parole qui est vérité et vie et qui produit en moi, dans le nouvel homme, la justice et la sainteté. C'est lui le Seigneur qui le fait ! Il le fait parce qu'il a promis de le faire. Pour nous, nous l'aimons, parce qu'il nous a aimés le premier.

Il arrive que des précipices côtoient les membres de l'Epouse parce que ceux-ci sont appelés "à vaincre jusqu'au bout" (Apocalypse 2). Sans la persévérance et la détermination ajoutées à leur foi, ils ne le pourraient. Ils doivent comprendre qu'un relâchement de la garde au niveau de l'Esprit donnerait l'avantage à la chair qui pourrait les faire tomber dans des précipices de perdition. Comme les Galates qui, après avoir commencé par l'Esprit, voulaient finir par la chair ! Si Dieu nous a libérés de l'esclavage du péché, ce n'est pas pour y retourner ! Or, il y a assez d'exemples dans la Bible qui sont mentionnés à notre intention, afin d'éveiller en nous la conscience que notre salut est précieux et que nous ne devons pas prendre le risque de le perdre.

Notre corps physique, les membres de notre corps, (la chair), sont habités par une puissance de péché et de mort reliée directement au diable. Seule la mort physique de notre corps nous délivrera de cette puissance. En attendant, elle habite en nous et cohabite donc avec notre nouvelle nature que nous avons reçue lors de notre nouvelle naissance et qui est notre Esprit. Notre vieille nature est morte. Lorsque nous péchons, cela ne vient pas de notre nouvelle nature qui est déjà juste et sainte, mais cela vient de la chair, dans laquelle habite la puissance de péché et de mort. La marche par l'Esprit nous permet de maintenir la chair - la puissance de péché et de mort - dans l'impuissance. Cela demande une garde et une veille continuelle, jour et nuit, pour garder le contrôle sur la chair, et en même temps pour croître dans l'Esprit. Là est aussi la victoire sur le péché. Mais dès que je cesse de prier et de veiller, la chair peut reprendre le contrôle en moins d'une seconde et me conduire dans le péché.
Tout s'apprend. Notre papa dans les cieux le sait, il relève ceux qui tombent et il nous affermit de plus en plus. Il a de la joie avec ceux qui marchent ainsi avec Lui, avec son Esprit, avec ceux qui sont déterminés à vaincre jusqu'au bout. N'oublions pas que l'ennemi est un ennemi vaincu ! La victoire nous est assurée si nous regardons constamment à Christ, avec lequel nous sommes déjà assis en Esprit dans les lieux célestes ! "Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde." (Jean 16.33).

Versets correspondants :
"...afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible." (Ephésiens 5.27)
"Je dis donc: Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair." (Galates 5.16 )
"Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ." (2 Corinthiens 10.5 )
"Celui qui vous a appelés est fidèle, et c'est lui qui le fera." (1 Thessaloniciens 5.24 )
"O Galates, dépourvus de sens ! Après avoir commencé par l'Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair ?" (Galates 3.1-3)
"...sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché." (Romains 6.6)
"...et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité." (Ephésiens 4.24)
"...il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ." (Ephésiens 2.6)

 
Ecrit par alberto, a 19:44 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Samedi (02/11/19)
Lorsque nous mourrons, où allons-nous ?

Lorsque nous mourrons, ce n'est pas le corps extérieur qui s'en va (puisqu'il retourne en poussière), c'est le corps intérieur. "C'est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour." (2 Corinthiens 4.16)

Dans le ciel, les morts en Christ n'ont plus leur corps de chair par lequel nous avions l'habitude de les reconnaitre, mais ils ont, depuis le jour de leur nouvelle naissance, un corps spirituel créé juste et saint à l'image de Jésus (Ephésiens 4.24). À la fin de leur vie, comme ils sont passés derrière le rideau de la mort et qu'ils n'ont plus leur corps de chair dans lequel habite la loi du péché et de la mort, ils sont parfaitement sanctifiés et voient leur corps spirituel comme ils voient Jésus. "Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire." (Colossiens 3.3-4)

Sur la résurrection des morts en Christ et l'enlèvement de l'Eglise, rappelons-nous chaque jour la promesse biblique : "Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l'ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n'ont point d'espérance. Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu'il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d'après la parole du Seigneur: nous les vivants, restés pour l'avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur." (1 Thessaloniciens 4.13-17).

Les morts en Christ vont directement au paradis dans la présence du Seigneur Jésus et attendent la résurrection (Luc 23.43). Ils ne voudraient en aucun cas revenir sur terre ! "Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans." (Apocalypse 20.6 )

Les morts sans Christ vont dans le séjour des morts et attendent leur résurrection afin d'être jugés devant le grand trône blanc d'Apocalypse 20 : " Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s'enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses oeuvres. Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu." (Apocalypse 20.11-15).

Il faut aussi rappeler que les morts qui nous ont quitté n'ont absolument plus aucune relation avec la terre et ceux qui y vivent. Ils n'ont plus aucun contact possible avec les vivants (Luc 16.19-31). Satan qui sème le doute voudrait faire croire aux vivants que c'est possible, mais c'est un mensonge. Il ne faut pas s'y laisser prendre ! Depuis l'au-delà, le diable agit par séduction et tromperie. Ses démons sont capables de se faire passer pour des proches ou autres personnes connues. Seule la connaissance de la Parole de Dieu associée à la foi peut nous éviter de tomber dans ce piège occulte.

Ecrit par alberto, a 20:28 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Vendredi (01/11/19)
Ézéchiel 37 et l'Église
--> Pour les chrétiens. Enseignement sur Ezéchiel 37, "Les ossements desséchés“


Ézéchiel 37 et l'Église
https://youtu.be/YJsNtNOIedo
Jean-Marie M.A Chevrier

Je cherche une église, je n'en trouve pas. Je ne sais plus où envoyer mes enfants pour qu'ils reçoivent la vraie connaissance de Dieu, le véritable enseignement qui les fera grandir spirituellement. Partout, c'est un faux enseignement par lequel, la chair se glorifie. Je n'ai que faire de la chair et de la tradition qui perd les hommes au lieu de les sauver ! Alors que le Seigneur appelle son peuple à "sortir" et à fuir tous les faux conducteurs, les faux prophètes, les faux enseignants...
J'en suis venu dans ma ville, à demander au Seigneur qu'il m'envoie (ou qu'il me montre) deux chrétiens avec lesquels nous pourrions marcher ensemble dans une vraie fraternité de l'Esprit : "Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux.“ (Matthieu 18.20)
Il faut que l'église arrête de pratiquer le péché et Dieu la guérira comme il guérit un malade souffrant des os, des nerfs, de la chair, ou de la peau.
À cet endroit je voudrais partager l'enseignement tres édifiant de notre frère Jean Marie-Chevrier sur Ezéchiel 37 : "Les ossements desséchés“ que le Seigneur fait revivre étape par étape, en rapprochant les os les uns des autres, en faisant croître des nerfs, de la chair, et en les recouvrant de peau, avant d'y insuffler son Esprit pour qu'ils revivent.

Ecrit par alberto, a 00:39 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
OTAN en emporte le vent...
--> Pour les chrétiens. Prélude à la guerre d‘Ezéchiel 38, contre Israël


OTAN en emporte le vent...
https://youtu.be/AsInE-86PDc
Jean-Marie M.A Chevrier

"Nous vivons des temps historiques au regard de l'actualité. Prélude à la guerre d‘Ezéchiel 38, contre Israël, Gog et Magog.
Je ne sais pas, dans les mois, les années à venir, mais ce qui est sûr, c'est que ça se fera, ça s'accomplira, parce que toutes les prophéties bibliques doivent s'accomplir. Chacun bien sûr a le droit de penser ce qu'il veut à ce sujet, mais je suis intimement persuadé que cette guerre du Moyen-Orient ne fait que commencer. Nous devons nous préparer, puisque nous verrons, nous assisterons à ce conflit. Nous devons prier pour Israël plus que jamais… intercéder pour nous-mêmes, pour nos familles pour nos enfants et petits enfants.“

Ecrit par alberto, a 00:24 dans la rubrique Actualités.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Dimanche (27/10/19)
La terre est habitée, le ciel aussi !
Lorsqu'une personne se convertit en Jésus-Christ, c'est un miracle, et le ciel entier se réjouit de ce qu'un pécheur s'est repenti ! (Luc 15.7)

C'est dire que si la terre est habitée, le ciel aussi est habité ! En effet, Dieu a créé le ciel et la terre pour qu'ils soient habités. Il a créé les êtres humains qui peuplent la terre, ainsi que les animaux, les poissons, les oiseaux. De même que dans le ciel, Dieu a créé quantités d'êtres célestes, dont les anges. Des myriades d'anges sont au service du Créateur, chacun en son rang. Il y a ceux qui le servent continuellement, ceux qu'il envoie comme messagers sur terre lors d'événements importants (l'ange Gabriel a annoncé la naissance de Jésus), ceux qui composent son armée (l'archange Michael a combattu contre le dragon). Dans le ciel, tous les anges louent et adorent Dieu !

Mais alors quel contraste entre le ciel et la terre ! En haut tout est louanges alors qu'en bas tout est le contraire : discorde au lieu d'harmonie, guerres au lieu de paix, ténèbres spirituelles au lieu de vraie lumière. La peur, l'angoisse, la maladie, la mort, voilà le fardeau pesant que l'âme humaine doit supporter chaque jour, chaque nuit, sans repos, sans en connaître vraiment la cause.

Comme si Dieu était absent ! Comme si tous les peuples étaient voués à eux-mêmes s'enfonçant de plus en plus dans un chaos inextricable. Sauf qu'en réalité, si Dieu est absent de la terre, c'est que l'humanité entière l'a refoulé, l'a renié, l'a mis dehors. Quel mépris pour Celui qui est venu d'en haut, qui s'est dépouillé pour nous, qui s'est fait pauvre afin de nous enrichir, et qui a souffert la mort sur la croix afin de nous donner un avenir éternel dans la présence de Dieu.

Mais ils ne l'ont pas voulu ! Au lieu d'accepter l'adoration de Dieu comme lui-même le veut et le permet par le moyen de l'Esprit en croyant à la bonne nouvelle de Jésus-Chrit, ils se sont tournés vers tout ce qui donne du plaisir à la chair et sont tombés dans l'idolâtrie. Au lieu de placer leur foi dans le Seigneur Jésus-Christ ressuscité et vivant, ils ont attaché leur foi à toutes sortes de faux dieux aussi morts les uns que les autres. Ils n'ont pas compris que l'homme terrestre, pécheur et mortel, est d'abord tiré de la terre, mais que le second homme, celui qui s'est converti en Jésus-Christ, est tiré du ciel et devient céleste. Nous sommes plantés sur la terre qui est le champ de Dieu, mais notre demeure éternelle est au ciel !

Jésus a dit a ses disciples : "Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi." (Jean 14.1-3)

Mais que peut dire Jésus à tous ceux qui l'ont rejeté et qui demeurent dans la rébellion ? De toute façon, il ne peut pas leur parler puisqu'ils n'entendent pas sa voix. En conséquence, ses yeux voient le drame épouvantable de la fin apocalyptique du monde et ses disciples le voient aussi, c'est pourquoi ceux-ci n'hésitent pas à parler parce qu'ils ont cru.

En donnant au monde son Fils unique, Dieu a prouvé son amour pour nous. Maintenant il ne peut plus rien faire d'autre qu'attendre de nous, soit une réponse positive, soit négative. Face à cette triste réalité, le coeur de Dieu se réjouit lorsqu'une seule personne réagit à son amour et reconnaît en Jésus son Sauveur. C'est pourquoi Jésus a raconté la parabole de la brebis perdue, pour montrer l'amour sans limite de Dieu qui mobilise le ciel entier pour aller chercher le moindre pécheur perdu. Quelle joie immense lorsque celui-ci capitule et se remet dans les bras de son Sauveur ! "De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de repentance." (Luc 15.7).

Ce n'est pas la volonté de Dieu qu'un seul se perde. Dieu voudrait que tout le monde soit sauvé ! La Bible - et l'Esprit qui en éclaire sa lecture -, montrent qu'il en sera hélas autrement. Jamais nous ne dirons assez l'urgence pour chaque être humain de se convertir le plus tôt possible, afin d'être parmi les sauvés ! Car à la fin, plus rien ne retiendra la colère de Dieu qui s'abattra comme jamais auparavant sur le monde entier. Par les fléaux décrits dans le livre de l'Apocalypse, la terre entière sera purifiée de la rébellion. Ensuite Jésus reviendra avec tous ses anges et tous ses saints, et son règne sur cette terre durera mille ans (Apocalypse 20.4). Donc, ni la pollution, ni le réchauffement climatique, ne vont détruire la planète comme on voudrait nous le faire croire.

Il est important de savoir et de croire que selon la vérité biblique éclairée, non pas par l'esprit de l'homme, mais par l'Esprit de Dieu, le système du monde actuel sera bientôt remplacé par le royaume de Dieu. Tout être humain est appelé à s'y préparer selon la Parole de Celui qui en a déjà établi les solides fondements : Jésus Christ ! Il l'a dit de sa bouche : "Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche" (Matthieu 4.17).
 
Ecrit par alberto, a 00:49 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Vendredi (25/10/19)
De la chrysalide au papillon

Si tu es né(e) de nouveau, réjouis-toi ! tu es une nouvelle créature dans l'esprit, juste et sainte à l'image de Jésus, que Dieu a fait asseoir ensemble avec Christ dans les lieux célestes : dans son royaume ! C'est ce que tu, c'est ton identité. Réjouis -toi ! Ton esprit est ressuscité avec Christ. Le reste va suivre, dans l'âme et le corps, et c'est Dieu qui le fera. Crois seulement. Comme la chrysalide qui va se métamorphoser en papillon, il ne faut pas forcer. Laisse Dieu le faire dans son repos. Dieu le fait, c'est lui qui fait pousser. L'un plante, un autre arrose, mais c'est Dieu qui fait grandir. Combien le temps sur la terre est précieux ! Seigneur, Enseigne-nous à bien compter nos jours, afin que nous appliquions notre coeur à la sagesse ! À celui qui a soif, tu donnes la bonne eau de la vie gratuitement, et des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture.
Ecrit par alberto, a 11:54 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Mardi (22/10/19)
D'où vient le féminisme ?
--> Rockefeller : "Nous avons financé le mouvement féministe"

"Satan s'est employé à détruire systématiquement le couple et la famille.
J'écoutais, il y a déjà quelques temps, une émission de télévision entre un réalisateur américain Juif de cinéma qui était très connu, qui était ami intime d'une des plus grandes fortunes américaine, c'était un Rockefeller et qui lui disait – donc ce réalisateur américain répondait à un interview public à la télévision et il racontait ce que ce Rockefeller lui avait dit, dont il était l'ami, et Rockefeller lui dit : Mais toi tu es mon ami, tu devrais le comprendre que notre plan à nous, les dirigeants de l'humanité, les plus grands financiers riches qui dirigent ce monde (Rothschild, Rockefeller, les autres, etc, je ne veux pas tous les nommer, mais on voit qui ça peut être), nous, nous avons un plan en fait pour l'humanité, c'est de réduire le monde entier dans l'esclavage, d'en faire un troupeau d'ouvriers, d'ouvrières, à qui on donnerait tout ce qu'il faut pour qu'ils soient contents. Notre but, c'est de mettre une puce électronique pour les contrôler entièrement, et notre but c'est de détruire tout ce qui pourrait gêner nos plans. Et parmi les choses que nous avons directement financées (il l'a avoué directement), nous, nous avons financé le mouvement féministe".

Parce qu'au départ, le mouvement féministe, c'est un Mouvement de Libération de la Femme (MLF) – c'est vrai que la femme avait sans doute besoin d'être libérée de certaines tyrannies masculines ou autres, mais il disait clairement qu'ils avaient financé le Mouvement de Libération de la Femme, féminisme, parce que ça allait permettre aux femmes de quitter leur foyer, de prendre un travail, donc de perturber déjà la vie familiale en même temps puisqu'elles travaillaient, de récupérer deux fois plus d'impôts, puisqu'il y avaient les hommes et les femmes qui travaillaient, ça fait partie de leur plan. Et il disait clairement que leur plan c'était de détruire la famille. Rien qu'en permettant et en facilitant le fait que les femmes devaient travailler dans le monde, parce que dans les sociétés plus traditionnelles, je pense, dans le plan parfait de Dieu aussi, quand il a créé l'homme en tant qu'homme, on voit que l'homme a une stature physique normalement plus forte, plus musclée que la femme. La femme a un autre tempérament plus doux, plus sensible, plus sensible à l'amour, et que dans le plan de Dieu tel qu'il nous est montré là, on voit que dans le plan parfait, c'est l'homme qui pourvoit aux besoins de la famille, au début par la chasse, par des travaux que la femme ne peut pas accomplir, parce qu'ils exigent trop de forces physiques, et que la femme était surtout consacrée à s'occuper du foyer, de la maison, du mari, des enfants, et que si ces choses se passent dans l'amour de Dieu et dans la perfection de la volonté de Dieu, c'est là que les uns et les autres peuvent être le plus heureux. Il n'y a donc pas dans la pensée de Dieu, l'idée que le travail domestique ou à la maison est quelque chose d'inférieur ou quelque chose de méprisable, et que les travaux nobles, comme on dit, faits à l'extérieur, dans des usines, des bureaux, avec une carrière intéressante, auxquels les femmes n'auraient pas accès, parce que le travail à la maison, c'est un travail minable et méprisable. Mais dans la pensée de Dieu, le travail à la maison, c'est-à-dire pour s'occuper du foyer, des enfants, alors que l'homme est à l'extérieur pour gagner la vie, c'est un ministère puissant, profond, à long terme, qui permet un équilibre réel du foyer. Donc pour ça, il faut que l'homme ait les moyens de pourvoir vraiment aux besoins de la famille ...
(Henri Viaud Murat, "Couple et famille")

 
Ecrit par alberto, a 15:53 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Articles suivants


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone