Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Il a fallu qu’un jour Dieu fasse l’homme !

“Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira”
Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

© Alberto
© Photos et textes. Tous droits réservés.
Recherche

Archive : tous les articles
Mardi (31/03/20)
Si vous ne devenez comme des petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux !

Il y a dans la Bible plusieurs versets importants montrant la manière d'agir de Dieu qui semble être loin de celle des hommes ! Nous lisons: "Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes; et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu'on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu." (1 Corinthiens 1.27-29).

Une Parole qui peut en déstabiliser plus d'un ! Comme si la logique de Dieu était carrément l'inverse de celle des hommes. Pour le plus grand nombre, la facilité consiste évidemment à ignorer Dieu et sa Parole ! Quoi de plus facile alors que de se mesurer les uns entre les autres avec son QI ! Vous voyez comme la justice peut être compromise rien qu'avec ce gente de considération. "Celui-là est plus intelligent que moi, il est plus fort, il a toutes les chances de me supplanter". Et à cause de mon infériorité intellectuelle ou de ma faiblesse, je risque le chômage, la solitude,l'abandon… Voila comment se présente la vie pour les plus faibles ! Et le monde est ainsi fait !

Heureusement que Jésus est venu !

La venue de Jésus change la donne. Elle apporte de l'espoir aux plus faibles. Dieu a choisi les petits pour confondre les grands ! Regardez : Jésus lui-même - qui est grand puisqu'il est le Fils de Dieu - s'est fait petit ! Si tu es grand devant les hommes, ok tu as toutes les chances. Mais, attention devant Dieu, si tu es grand, alors fais-toi petit si tu veux être choisi par Lui !

La Parole de Dieu est formelle. Si tu t'y soumets en choisissant l'obéissance, elle va te transformer, parce que Jésus a dit que sa Parole est esprit et vie (Jean 6.63). "Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux" (Matthieu 18.3). C'est Jésus aussi qui a dit cela. À partir de là, on peut se demander à quoi serviront toutes les discussions philosophiques, intellectuelles, ou autres ? À rien !

Mais notre monde n'y entend rien non plus ! C'est à celui qui est le plus intelligent, le plus grand, le plus fort, le plus instruit ! Notre société sans Dieu nous a habitués à ce genre de schéma. D'un côté,les intelligents, à qui il suffit de traverser une rue pour trouver du travail, et de l'autre, les pauvres, les faibles, les laisser pour compte…

Mais, depuis que Jésus est venu, si vous le voulez, vous pouvez changer de schéma. Si vous décidez l'option que Dieu vous offre par l'Evangile de Jésus-Christ, saisissez-la et mettez-la en pratique cette option. Vous ne le regretterez jamais ! Si vous décidez de chercher Dieu, vous serez invités à sortir de vos habitudes pour accepter le schéma de Dieu. Jésus en est le modèle. "Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n'a pas regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix." (Philippiens 2.5-8)

Qui que tu sois, grand ou petit, intellectuel ou sans instruction, riche ou pauvre : Jésus invite tout le monde !

Les gens simples n'ont pas de problèmes à venir à Jésus. Mais plus les gens sont instruits, doués, bardés de diplômes, plus ils ont des difficultés à s'ouvrir au Christ et à croire en lui. À cause de leur intellect qu'ils refusent de laisser de côté, ils ressentent une résistance qui semble incompatible avec l'idée de Jésus.

Mais ne nous laissons pas séduire ! Si le Fils de Dieu qui nous a visités a pu laisser au ciel sa gloire divine, les gens instruits devraient pouvoir laisser derrière eux leur gloire humaine afin de pouvoir venir à Jésus.

C'est tout le problème des humains. Mais Dieu n'offre pas de compromis autre que celui de devenir comme les enfants. Est-ce si difficile ? Oui sans doute ! Une star mondiale aura du mal à abandonner complètement sa gloire humaine. Pourtant, Dieu n'en demande pas moins. Dieu veut être adoré, lui seul ! Pareil pour ceux qui ont des fonctions importantes dans le monde, les personnalités dont vous voyez quotidiennement les noms dans les journaux. Dieu ne fait pas acception de personnes ! Si vous ne devenez comme des petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux !

Aujourd'hui, plus qu'hier, Dieu parle à la planète entière. Un grain de sable suffit pour bloquer toute une machine. Un virus suffit pour bloquer tout un système et le condamner au niveau mondial. Devant la maladie et la mort, l'homme se retrouve bien petit. Jésus en sait quelque chose, car il est passé par là ! Voilà ce que Dieu aimerait rappeler à tout homme : sa petitesse devant la grandeur de Dieu. Que tout homme retrouve sa place dans l'humilité la plus noble devant Celui qui a donné sa vie pour eux et qui va revenir bientôt. Le message de Jésus-Christ est simple : Que tout homme,toute femme, se prépare comme il convient pour sa venue prochaine.

Ecrit par alberto, a 06:54 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Lundi (30/03/20)
Dieu existe, vous ne devez plus vivre comme s'il n'existait pas !

Si tu es disciple, tu as le même combat à mener que Jésus. C'est le combat de la destruction de la chair par le moyen de la croix, l'ultime combat qui précède la victoire une fois pour toutes sur le monde et sur toutes les puissances qui le gouvernent, et nous savons que ces puissances proviennent du malin. 

Jésus, qui est ressuscité, nous a précédés dans ce combat obligatoire, mais combien difficile, puisque dans l’Evangile, nous voyons le Fils de Dieu lutter à l’extrême pour que la volonté du Père s'accomplisse et non la sienne : "S'étant mis à genoux, il pria, disant: Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe ! Toutefois, que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne. Alors un ange lui apparut du ciel, pour le fortifier. Étant en agonie, il priait plus instamment, et sa sueur devint comme des grumeaux de sang, qui tombaient à terre“ (Luc 22.41-44).

Jésus est venu s‘incarner dans une chair semblable à la nôtre, à la seule différence qu'elle était sans péché. Lui, qui n'a jamais péché, est venu pour prendre dans son corps sur le bois de la croix tous les péchés, toutes les infirmités et les maladies de tous les hommes, du début jusqu'à la fin du monde, apportant à tous une rédemption parfaite et éternelle. Ses derniers mots : "Tout est accompli“ (Jean 17.30) scellent la perfection de l’oeuvre de Dieu. "L'oeuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé.“ (Jean 6.29).

Nous aurons toute l'éternité pour vraiment sonder et comprendre la souffrance endurée par notre Seigneur Jésus-Christ, et nous l’aimerons d’autant plus ! Quelle foi, quelle assurance, lorsque devant ses disciples qui ne comprenaient pas encore, il anticipait sa victoire totale en disant : "Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde.“ (Jean 16.33) ! Et sa victoire, il nous la donne ! Lorsque nous la recevons, c'est l'amour de Dieu que nous recevons ! Et lorsque nous recevons l'amour de Dieu, c'est sa grâce que nous recevons, - pas la condamnation, mais la grâce ! La grâce ! "C'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.“ (Ephésiens 2.8).

Si tu es disciple, ton combat se situe entre la chair et l'Esprit. À ce stade, l'instruction tirée de l'enseignement des apôtres permet d'apprendre à marcher par l'Esprit, à condition que tu t'y intéresses ! Ce sont les enseignements qui font défaut dans la plupart des églises, mais si du fond du coeur tu désires être disciple, le Seigneur va t'aider, te guider et te donner la victoire ! Il t'a déjà rendu capable !

Maintenant, laisse le Saint-Esprit te révéler comment le malin opère lorsqu'il veut te faire tomber. Le diable ne lit pas dans tes pensées comme Dieu en a le pouvoir, mais il t'observe ! Ne crois pas que si tu es debout, il n'est pas capable de te faire tomber ! Dès qu'il a repéré ton point faible, il va développer une stratégie, puis il va envoyer ses démons qui sont chargés d'exécuter ses plans. Tu sais que le malin ne se présente jamais tel qu'il est : "Cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière." (2 Corinthiens 11.14). Lui, qui était autrefois auprès de Dieu "un chérubin protecteur, au milieu des pierres étincelantes", mais qui fut chassé du ciel le jour où l'iniquité fut trouvée en lui, (Ezéchiel 28.1-19). L'orgueil, le désir de prendre la place de Dieu, a fait tomber cet "astre brillant, porteur de lumière" (qui veut dire Lucifer) et il est devenu le diable, Satan (qui veut dire adversaire), l'adversaire de Dieu et des chrétiens convertis. C'est donc par la séduction qu'il agit le plus souvent.

Pour te gagner, il va donc essayer de te détourner du droit chemin en plaçant devant toi, ici et là, des voies alléchantes, faciles à suivre, gratuites même, et qui correspondent parfaitement à tes goûts, à tes passions. Il sait que si tu t'y engages, dès que tu y mets le pied, tu es pris et il a gagné. Ensuite, le processus décrit par l'apôtre Jacques se déroule comme un tapis rouge : "Chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu'elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort" (Jacques ‪1.13-15‬). 

Le combat que nous menons comme disciples de Christ, est un combat de vie ou de mort, qui n'engage pas seulement la perte du corps mais celle de l'âme ! Si quelqu'un est avide de pouvoir, d'argent ou de sexe, qu'il soit avisé, et reconnaisse qu’en réalité, le véritable "porteur de lumière", c'est le Christ ! 

Tu as vaincu le monde, ou encore : tu as la victoire sur le péché quand tu en as fini avec la chair, quand tu as crucifié tous les membres qui t'attirent dans le péché. Cette victoire sur la chair nous est assurée parce que la Bible dit que nous avons été crucifiés avec Jésus il y a deux mille ans : "Sachant que notre vieil homme (notre vieille nature de péché, ou encore : notre esprit non régénéré) a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit (afin que le péché qui est dans le corps soit réduit à l'impuissance), pour que nous ne soyons plus esclaves du péché" (Romains 6.6). Comprenons que le vieil homme n'est pas la chair, le vieil homme est notre esprit non régénéré avant qu'il soit régénéré. La chair, c'est une puissance de péché qui habite dans nos membres, qui a la même nature que notre esprit non régénéré. Elle habite dans notre corps, mais ne remet pas en cause notre corps physique. Par notre nouvelle nature, ou encore : par l'homme nouveau qui a été créé en nous, en esprit et à l'image de Jésus-Christ, nous avons le moyen de maintenir la chair dans l'impuissance. Cela est possible si nous marchons, non pas selon la chair, mais selon l'Esprit. D'où le conseil de l'apôtre Paul : "Je dis donc: Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair." (Galates 5.16).

Si quelqu'un pratique le péché, il est esclave du péché, et le péché se couche à la porte. C'est ce qui est arrivé à Caïn qui tua son frère Abel. Avant son acte criminel, Dieu avait dit à Caïn : "Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu ? Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi : mais toi, domine sur lui." (Genèse 4.6-7).

Dominer le péché, nous ne le pouvons pas de notre propre force. Nous pouvons essayer par tous les moyens ou par toutes sortes de résolutions, c'est peine perdue ! Dominer le péché revient à dire : dominer la chair. C'est possible seulement si nous sommes nés de nouveau, baptisés d'eau et du Saint-Esprit et que nous sommes devenus une nouvelle création. Dès lors, nous avons en nous une puissance nouvelle en Esprit qui nous permet d'agir contre la chair afin de la maintenir dans l'impuissance : "Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui ne marchent point selon la chair, mais selon l'Esprit. En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort." (Romains 8.1-2). Nous lisons par ailleurs que "celui qui est mort est libre du péché" (Romains 6.7) : la croix que nous portons lorsque nous avons décidé de suivre le Seigneur Jésus-Christ nous sert à crucifier nos membres qui sont sur la terre, suivant ce qui est également écrit : "Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l'impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie." (Colossiens 3.5)

Renoncer à soi-même, se soustraire à l'attrait du monde, n'est pas toujours évident ! Pourtant, cela devient plus facile pour tous ceux qui ont compris la vanité des choses terrestres et qui s'ouvrent d'autant plus à l'obéissance à Dieu. C'est pourquoi, si tu es né de nouveau, Jésus ne tardera pas à te confronter afin que tu prennes une nouvelle décision, ou encore pour affermir la décision que tu as déjà prise de le suivre. Sa Parole coupera cours à toute discussion et mettre au clair ta situation. Comme il l'a fait devant la foule et devant ses disciples en son temps, il te dira : "Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive" (Luc 9.23)

Quant à ceux qui ne sont ni disciples, ni chrétiens, nous leur disons : "Dieu existe, vous ne devez plus vivre comme s'il n'existait pas !"
 
Ecrit par alberto, a 09:39 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Jeudi (26/03/20)
Instruits des choses à venir par la Bible et le Saint-Esprit, nous sommes mieux armés pour affronter le quotidien et voir notre espérance fortifiée

Les gens lisent trop la parole provenant du monde au lieu de lire la Parole de Dieu. Tu peux t'informer, certes, mais si tu te gorges de tout ce que disent et écrivent les médias chaque jour, chaque matin, tu vas t'enivrer d‘un esprit malsain qui est celui venant du malin et non de Dieu. Tu risques aussi de te retrouver dans la peur au lieu de rester tranquillement dans la foi de Dieu. Nous, chrétiens nés de nouveau, nous ne devons pas retourner en arrière, dans une mort spirituelle comme nous l’étions avant notre conversion ! Nous ne devons plus "marcher selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air, de l'esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion“ (Ephésiens 2.2). Si vous n’y prenez pas garde, si vous n’avez pas appris comment agit le malin, si vous ignorez sa tactique, il va vous prendre dans ses griffes avec toujours le même but : "voler, égorger et détruire". "Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.“ (1 Pierre 5.8). Il guette, il observe et il arrive toujours à trouver la faille d'un individu, son point faible, pour l'attaquer, toujours et à nouveau. Si vous ne contrôlez pas vos pensées en rendant toute pensée captive à l’obéissance de Jésus-Christ, vous allez subir son oppression. Et s'il arrive à vous séduire, comme il a séduit Eve, en semant le doute par une discussion, c’est une porte que vous lui ouvrez pour le péché et la mort. Alors que la Bible dit : "Ne donnez pas accès au diable" (Ephésiens 4.27).

Le diable fait des ravages dans le monde qui est entièrement sous son contrôle, mais il fait aussi des ravages dans l’Eglise de Christ, malheureusement, parce que des chrétiens le laissent entrer ! À ce sujet, précisément la Bible ne nous cache pas ce qui va arriver. Les choses iront en accélérant et la destruction augmentera sous l’action de faux docteurs, faux enseignants (2 Pierre 2.1). Paul en parle dans ses lettres et exhorte impérativement son fils spirituel, Timothée, à le savoir : "Sache que dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles... " (lire 2 Timothée 3.1-9). Donc, nous aussi, nous devons le savoir !

Dans les sept lettres adressées au sept églises (Apocalypse 2 et 3), le Seigneur Jésus apporte d'ultimes remarques pour inviter à la repentance et à la remise en ordre de la maison de Dieu, afin d'éviter un jugement. Ce n'est pas encore l'heure du jugement, puisque l'Eglise n'est pas encore enlevée. Actuellement, sous le temps de la grâce, le monde est simplement soumis aux lois naturelles et spirituelles que Dieu a instaurées éternellement. Entre malédiction et bénédiction, entre jugement et pardon, le temps de la grâce est le temps de l'amour de Dieu manifesté en Christ pour tout homme : Dieu qui pardonne l'homme pécheur chaque fois que par un acte de repentante, il confesse son péché en venant par la foi et la prière au pied du Seigneur Jésus-Christ. Après avoir été crucifié puis ressuscité, Jésus est assis maintenant à la droite de Dieu "au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir.“ (Ephésiens 1.21). Jésus est aussi l'agneau de Dieu, sans défaut et sans tache, qui a offert son sang pur en sacrifice pour le péché de tous les hommes. Et dans le ciel, devant Dieu le Père, "Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir ; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création ; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.“ (Hébreux 9.11-12).

Après le temps de la grâce, le Seigneur Jésus se lèvera pour le jugement du monde à travers une grande tribulation qui durera sept ans, au terme desquels le diable sera lié dans l’abîme (Apocalypse 20.2), et le Seigneur reviendra avec tous ses saints et tous les anges, pour établir son royaume sur la terre. Il régnera avec ses saints pendant mille ans. Puis quand les mille ans seront accomplis, le diable sera relâché de sa prison afin qu’il rassemble les nations pour la toute dernière guerre, celle de Gog et Magog, où les armées "nombreuses comme le sable de la mer", attaqueront le gouvernement de Christ établi à Jérusalem (le camp des saints et la ville bien aimée). La Bible nous dit comment cela se terminera : "Un feu descendit du ciel, et les dévora. Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.“ (Apocalypse 20.9-10). Après viendra le nouveau ciel et la nouvelle terre où tous les rachetés vivront une félicité éternelle.

Instruits des choses à venir par la Bible et le Saint-Esprit, nous sommes mieux armés pour affronter le quotidien et voir notre espérance fortifiée. C'est un combat entre les ténèbres et la lumière que nous gagnerons toujours si nous laissons agir le Seigneur en nous.
 
Ecrit par alberto, a 16:32 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Mardi (24/03/20)
Je suis une nouvelle création

Ça y est ! Je le savais dans ma tête, maintenant je le sais dans mon coeur : je suis une nouvelle création !

Je suis une nouvelle création : en esprit ! Pas dans la chair, mais en esprit ! Pas dans l'apparence, mais en dedans !

La création dans la chair, celle que tu vois, elle ne sert de rien ! Jésus l'avait bien dit : "C'est l'esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie" (Jean 6.63). "La chair ne sert de rien" sinon qu'à envelopper la création en esprit qui est en dedans et qui est : l'homme nouveau, quand la personne s'est convertie en Jésus-Christ ! À la fin, la chair retourne en poussière !

Avec l'Esprit de Dieu, les choses les plus compliquées deviennent simples !

Il y a une création visible et une création invisible. Dieu part de la création visible, temporaire, pour créer la véritable création qui est invisible et éternelle, - invisible temporairement, parce qu'elle est à l'intérieur de notre corps physique. Quand notre corps physique mourra, il libèrera cet homme intérieur, ou cette femme intérieure, qui est une personne en esprit.

Adam en vous

Jusqu'à ma conversion, Adam était en moi. J'étais Adam ! Tout le caractère d'Adam était en moi et faisait de moi un pécheur chassé du paradis et condamné à mourir. Pas étonnant que pendant cette période, j'étais malheureux et désespéré de l'existence ! Mais le jour où le Dieu d'en haut m'a lancé un petit "coucou", tout a changé. Du jour au lendemain, ma vie a pris un autre cours. J'ai reçu la conviction de l'existence de Dieu sans que personne n'ait eu besoin de me le dire ! D'ailleurs, avant, ne me l'avait-on pas dit cent fois ? Depuis, je sais que Dieu ne s'explique pas : il se révèle !

Cependant, pour avancer et croître spirituellement, la connaissance de sa Parole est nécessaire. Il faut donc savoir ce que contient la Bible. Il faut donc la lire, l'étudier et la reprendre aussi régulièrement que possible. Ce que j'ai fait et ce que je fais encore autant que je le peux. Il y a manière de nourrir son homme extérieur par le pain et son homme intérieur par la Parole de Dieu. Jésus le savait lorsqu'il a prononcé cette Parole à la face du diable qui essayait de le tenter : "L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu" (Matthieu 4.4). Pour moi, il n'y a pas longtemps que je le sais, ayant saisi le sens de cette Parole.

Christ en vous

Avant la fin du monde, tout le monde sans exception aura entendu l'Evangile. De sorte que plus tard, devant le trône divin, personne ne pourra dire : "Je ne savais pas" !

Si quelqu'un entend l'Evangile, ou d'une manière générale, si quelqu'un entend la voix de Dieu et décide d'y répondre en ouvrant son coeur, il compte parmi les plus grands privilégiés de la terre. Et s'il accepte Jésus comme son Sauveur et Seigneur, il devient enfant de Dieu ! C'est alors que Dieu entreprend dans la vie de son enfant converti une nouvelle création qui fait déjà de lui une nouvelle créature. "Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles" (2 Corinthiens 5.17).

Personnellement, je l'ai su très tôt après ma conversion que j'étais une nouvelle créature. Et voilà, l'Esprit de Dieu a travaillé en moi et aujourd'hui, après des années de vie chrétienne, je me réveille avec une nouvelle prise de conscience de ce que je suis réellement devant Dieu. Je suis une nouvelle création en esprit ! Devant Dieu, je ne suis pas celui tel que l'image du miroir me renvoie ou celui que mon entourage a l'habitude de voir, c'est-à-dire mon corps physique. Cette image-là du corps physique est celle que le monde adore et entretient à outrance. Moi non ! Ce qui m'intéresse, c'est la nouvelle création, à savoir : ce que je suis et ce que je serai éternellement, et qui correspond au "mystère de Dieu caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints : Christ en vous, l'espérance de la gloire" (Colossiens 1.26-27).

Je ne suis plus "en Adam", l'homme par qui le péché est entré dans le monde, parce que depuis ma conversion, les choses anciennes sont passées et toutes choses sont devenues nouvelles, maintenant, je suis "en Jésus", l'homme par qui le salut est entré dans le monde. Le vieil Adam (le vieil homme) est mort et enterré depuis ma conversion. On n'en parle plus. Il a été remplacé par le nouvel Adam (l’homme nouveau) qui est exactement l'image de Christ. Maintenant, la réalité me pousse à dire sans complexe : Oui, Jésus vit en moi ! Tout le caractère de Jésus est en moi dans mon esprit et fait de moi un saint dans mon esprit qui est l'homme nouveau ! Il s'agit de cet homme nouveau dont parle l'apôtre Paul dans ses enseignements (Éphésiens 4.24 ; Colossiens 3.10) et qui n'a rien à voir avec la chair de notre corps physique. "La chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu" (1 Corinthiens 15.50). Simplement, par la sanctification à laquelle tout disciple est appelé, le caractère parfait de Jésus qui est dans l'esprit à ma disposition par la foi, est appelé à passer dans l'âme et jusque dans le corps.

"J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi" (Galates 2.20). Ce qui me permet de trouver la paix au milieu de la tempête. Mais, cela ne s'apprend pas du jour au lendemain. Regardez les disciples de Jésus tout ce qu'ils ont dut apprendre, bien qu'ils vivaient continuellement avec leur Maître ! À travers les circonstances de la vie quotidienne plus ou moins graves, la grande leçon consiste à croire et à faire confiance au Seigneur. Dans la barque ballottée par une terrible tempête, Jésus dormait, alors les disciples prirent peur au lieu de lui accorder pleinement confiance dès lors qu'il leur avait dit : "Passons à l'autre bord" (Marc 4.35-40) !

Jésus me dit : je t'emmène à l'autre bord, sur l'autre rive de l'existence, là où commence le paradis, ta véritable patrie, ta demeure éternelle que je te prépare spécialement pour toi. N'aie pas peur, crois seulement. Je t'ai créé pour ma gloire (Esaïe 43.7) !
- Seigneur, je le crois ! Je te fais confiance !

Durant le reste de la traversée, il faut que tout ce qu'il y a dans l'esprit (sainteté et justice) passe dans l'âme et le corps. Je ne peux pas le faire de moi-même, mais j'ai les promesses infaillibles de la Bible : "Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne oeuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus Christ", et "Celui qui vous a appelés est fidèle, et c'est lui qui le fera" (Philippiens 1.6 et 1 Thessaloniciens 5.24).

Cher ami(e), as-tu déjà laissé Dieu commencer en toi une bonne oeuvre ? Si tu ne l'as pas encore fait, sache que Dieu est plein de compassion. Si tu viens à lui, il te recevra comme tu es, sans discussion. Il t'accueillera sans rien te demander et te serrera dans ses bras de consolation.

Ecrit par alberto, a 09:58 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Samedi (21/03/20)
Quelle connaissance avons-nous de la Bonne Nouvelle ?

Dans la Bible, Dieu dit : "Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance.“ (Osée 4.6).

Si vous n’avez point de connaissance biblique, comment voulez-vous croire ? Déjà aux temps anciens, la connaissance de Dieu n’était plus comme elle devait l’être au sein du peuple d’Israël. Cela arrive quand l’enseignement pur de la Parole de Dieu fait défaut. Aujourd’hui, combien la connaissance de Dieu fait défaut partout dans le monde !

Si nous ignorons tout du Créateur, ce qu'il est, ce qu'il veut, nous allons avoir des problèmes ! C’est comme si nous ignorions ici-bas les lois naturelles qui régissent notre monde. À moins d’être insensé, il me serait difficile de m’opposer à ces lois ! Si j’ai une pomme dans la main et que je la lâche, elle tombe par terre parce qu’elle est soumise à la loi de gravitation. Et nous savons que sur terre, tout corps physique est soumis à des lois naturelles. Toutes ces lois proviennent du Créateur qui a créé le monde afin qu'il fonctionne parfaitement bien !

Tout ce que Dieu crée est parfait. Lorsqu'il a créé le monde, il ne l’a pas soumis seulement à des lois naturelles, mais pour en assurer un fonctionnement parfait, il l’a soumis également à des lois spirituelles.

Le monde que Dieu a créé était parfait, tant dans le ciel que sur la terre, c’était le paradis dans lequel vivaient Adam et Eve. Sils n’avaient pas chuté à cause du péché, il n’y aurait jamais eu de mort, ni de maladies. Nous n’aurions jamais connu la malédiction et les conséquences du péché. Si notre monde d’aujourd’hui va si mal, cela provient de l‘irruption du péché dans toute la création.

"Le salaire du péché, c’est la mort“ a décrété Dieu (Romains 6.23). Cest une loi spirituelle. Tout péché entraîne la mort et la malédiction. C’est dans la malédiction que se trouve les conséquences du péché : souffrances et toutes les maladies possibles. Et toute maladie est un début de mort.

Le péché nous coupe de Dieu, c’est pourquoi depuis la chute d’Adam et Eve, le monde est coupé de Dieu. Dès le ventre de sa mère, le petit bébé porte en lui la contamination du péché, et dès son enfance, il fera ses propres péchés.

Sans la connaissance de Dieu, nous sommes irrémédiablement perdus dans cet état pécheur avec pour seule issue la mort qui, dans l’au-delà, est une vie éternelle, non pas dans la vie, mais dans la mort, loin de la face de Dieu, loin de la lumière.

Dieu est un Dieu juste, et la justice de Dieu s’accomplit dans cette loi spirituelle : "Le salaire du péché c’est la mort“ (Romains 6.23). Comprenons que Dieu ne peut pas laisser le péché impuni, sinon il ne serait pas juste ! Quiconque pratique le péché (la transgression d’un seul commandement divin suffit) se retrouve sous la condamnation à mort. Mais Dieu qui est aussi un Dieu d’amour, ne supporte pas que ses créatures soient livrées à la perdition éternelle. Il a donc demandé à son Fils, son unique, de venir s’incarner dans un corps semblable au nôtre afin que dans son corps, il reçoive le châtiment qui nous était destiné. Dans son amour, Jésus a accepté. Il a été crucifié. Sur la croix, lorsqu’il a souffert, lorsque son sang pur a coulé, il a pris tous nos péchés, nos souffrances, nos infirmités et toutes nos maladies (Esaïe 53). Trois jours après, le Père l’a ressuscité des morts et l’a fait asseoir à sa droite et lui a confié tout pouvoir dans le ciel et sur la terre (Matthieu 28.18).

En donnant son Fils unique pour le rachat de nos âmes, Dieu nous a prouvé son amour alors que nous étions encore des pécheurs (Romains 5.8). "Le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur“ a décrété Dieu dans une autre loi spirituelle (Romains 6.23). C’est la Bonne Nouvelle !

Quelle connaissance avons-nous de la Bonne Nouvelle ? D’abord, il n’y a qu'une seule Bonne Nouvelle, de même qu'il n’y a qu'un seul Dieu et qu'un seul Evangile : celui de Jésus-Christ. La Bible nous prévient qu’aux temps de la fin, il y aura même de faux Christ. N’allons pas vers les faux Christ, mais allons uniquement vers le Christ des quatre évangiles situés au début du Nouveau Testament. Si vous les lisez avec un coeur honnête et sincère, la foi va venir en vous. Ce sera le début d‘une transformation dans tout votre être (l’esprit, l’âme et le corps).

Voilà ce que Dieu veut pour tout homme, qu’il parvienne à la connaissance de la vérité afin d’être sauvé. Avec seulement la connaissance des quatre évangiles (Matthieu, Marc, Luc et Jean), même d’un seul, nous aurons une foi suffisante pour prendre la meilleure décision de notre vie : accepter dans son coeur Jésus-Christ et tout ce qu’il nous a acquis sur la croix en vue d’un salut parfait et d’une entrée assurée dans le paradis éternel de Dieu.

Si vous décidez aujourd’hui de faire un premier pas dans la nouvelle vie offerte par l’Evangile de Jésus-Christ, alors vous êtes bénis ! Prenez conscience avec émerveillement que vous sortez de la malédiction pour entrer dans la bénédiction ! Comme tous les chrétiens convertis, continuez de lire dans la Bible en croyant et en mettant en pratique ce que vous lisez : "Soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d'une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes oeuvres et croissant par la connaissance de Dieu, fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, en sorte que vous soyez toujours et avec joie persévérants et patients.“ (Colossiens 1.9-11).

 
Ecrit par alberto, a 10:16 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Vendredi (20/03/20)
Vous avez du temps pour lire


Vous avez du temps pour lire... la Bible !

Ecrit par alberto, a 16:20 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Samedi (07/03/20)
Nécessité de l'Esprit et de la repentance

C'est tellement clair ! Un chrétien dépend du Saint-Esprit ! Si un chrétien n'a pas reçu le Saint-Esprit, il n'est pas équipé pour le combat de la foi, il vaut mieux qu'il reste chez soi et qu'il fasse le nécessaire pour le recevoir ! Dans le Nouveau Testament, ce sont des chrétiens remplis du Saint-Esprit que le Seigneur a envoyé en leur disant : "Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde." (Matthieu 28.19-20).

Aujourd'hui, il y a des assemblées qui se disent chrétiennes et qui envoient des chrétiens non baptisés, non remplis de l'Esprit de Dieu, mais remplis de l'esprit du monde. Jésus en appelle maintenant à la repentance. Ce sont les chrétiens qui auront prophétisé par son nom, chassé les démons par son nom et fait beaucoup de miracles par son nom, et auxquels le Seigneur dira – s'ils ne se repentent pas : "Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité." (Matthieu 1.23).

Face à la Parole de Dieu qui ne change pas et qui ne changera jamais, les chrétiens de la fin des temps sont appelés à se remettre en question et si nécessaire, à remettre en cause leur foi. À nous d'y voir l'urgence face à une Parole qui nous dit à tous de marcher selon l'Esprit afin de ne pas accomplir les désirs de la chair (Galates 5.16). Il y a donc avant tout nécessité de l'Esprit, nécessite de repentance ! L'Esprit ne vient que dans un corps repenti de ses péchés et lavé du pardon par le baptême d'obéissance au Seigneur.

Si tu n'es pas baptisé d'eau comme l'apôtre Pierre l'a ordonné (Actes 10.48), tu auras un problème dans ta vie. Tôt ou tard, tu seras confronté avec ce problème, parce que Dieu ne manquera pas de te le rappeler d'une manière ou d'une autre.
L'Esprit de vérité est chargé de nous conduire dans toute la vérité (Jean 16.13), mais si nous ne l'avons pas, ou si nous vivons avec l'illusion de l'avoir, suite à de faux raisonnements ou de fausses doctrines que l'ennemi a réussi à nous induire, nous sommes dans le mensonge et non dans la vérité, nous sommes dans la chair et non dans l'Esprit. Dieu le sait et il le voit ! Comment peut-il intervenir sinon comme dans le livre des Galates où nous voyons l'apôtre Paul secouer ces "Galates insensés" parce qu'ils se sont laissé séduire au point d'accepter un autre Evangile. Non pas qu'il y ait un autre Évangile, expliquera l'apôtre Paul en long et en large, mais il y a des gens qui troublent les chrétiens et qui veulent renverser l'Évangile de Christ. Alors l'apôtre n'y va pas par quatre chemins, il dit : "si quelqu'un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème… qu'il soit maudit !" (Galates 1.9).

Dans son amour, Dieu n'hésite pas à secouer ceux qui ont été victimes de faux enseignements. La Parole nous le montre à travers diverses illustrations, diverses actions du Seigneur. Nous voyons Jésus frapper aux portes. Rendez-vous compte que dans certaines assemblées ou oeuvres chrétiennes, Jésus n'est plus à l'intérieur parce qu'il a été jeté discrètement dehors. Dans son amour, il frappe continuellement à leur porte. "Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi" (Apocalypse 3.20).

Ailleurs, nous voyons Jésus debout et crier devant des foules d'adorateurs pour leur parler solennellement, comme il l'a fait en son temps pendant la fête des Tabernacles : "Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s'écria: Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive." (Jean 7.37 ).

Puis, nous voyons Jésus parler une dernière fois aux églises, par écrit, comme il l'a fait, depuis son trône céleste par l'intermédiaire de son serviteur Jean, dans ses sept lettres adressées aux sept églises représentatives de toutes les églises (ch 2 et 3).

Confrontés aux choses de Dieu, il y a un temps où il faut vraiment réagir, car après, il sera trop tard ! Dans les temps de la fin, nous savons et nous devons le croire que l'Esprit de Dieu est répandu sur toute chair pour rappeler la volonté divine : "Dieu veut que tous - t o u s - les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité." (1 Timothée 2.4).

Oui, parce que le Seigneur Jésus a souffert sur la croix et il est mort pour tous ! Il est mort pour tous, cela veut dire que tous sont morts spirituellement ! "L'amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts ; et qu'il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux." (2 Co 5.14-15). Tous sont appelés, mais nous savons que tous, hélas, ne seront pas sauvés ! Pour nous qui sommes sauvés grâce à notre foi en Jésus, si nous nous laissons instruire en lui, nous irons de progrès en progrès et de gloire en gloire. Pour notre joie profonde, nous comprendront que Dieu ne détruira pas la grande ville tant qu'il y restera un seul juste, comme au temps de Lot. Et comme au temps de Noé, Dieu attendra patiemment avant d'envoyer le déluge de feu sur la terre. Parce que l'amour de Dieu englobe la famille qu'il veut sauver, l'homme la femme et les enfants. Jusqu'au dernier juste, il attendra que la famille soit entrée "en Christ" avant de revenir enlever son Eglise. "Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance" (2 Pierre 3.9).

Maintenant, si nous considérons le nombre des églises dans le monde, des plus petites jusqu'aux megachurches, nous risquons d'avoir le tournis, mais nous ne manquerons pas de reconnaître qu'il y a beaucoup de grands parleurs ! Pour éviter toute séduction du malin, nous sommes appelés promptement à vérifier dans les Ecritures si tout ce qu'ils disent est exact. Dieu est parfaitement en mesure de nous parler autrement, si nécessaire, et de nous le faire comprendre par la sagesse d'en haut – pour ne pas dire : par le Saint-Esprit, et même par des lèvres balbutiantes (Esaïe 28.11) !

Finalement, il vaut mieux être esclave du Seigneur que d'être esclave de la chair ! Les esclaves de la chair n'arrêtent pas de murmurer (de se plaindre) à l'exemple des Hébreux dans le désert où ils finirent par y mourir. Tandis que si tu deviens esclave du Seigneur, toute plainte, tout murmure, disparaîtront de ta bouche et tu vivras pleinement !

 
Ecrit par alberto, a 19:36 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Jeudi (05/03/20)
Quel avenir avons-nous ?
--> Il y a un commencement à tout !

La Bible dit qu'il y a un temps pour tout (Ecclésiaste 3.1). Si tu réfléchis, tu t'en rends compte au cours de ton existence. Il y a un temps où tu prends conscience que le temps passe, ça sonne déjà comme une alarme ! Puis il y a un temps où tu prends conscience que le temps a passé, là c'est tout différent, parce que tu risques de te prendre la tête, surtout à l'heure de la retraite si tu ne t'y es pas préparé ! Tout d'un coup, tu vois ta vie derrière toi et tu te dis : "C'est tout ?" Cette remarque, tu l'as entendue souvent dans la bouche de ceux qui sont passés avant toi ! Tu penses à des événements lointains qui te paraissent avoir eu lieu récemment ! Tu regardes tes enfants qui ont grandi, mais dans ta tête tu les vois encore tout petits ! Et toi, tu te sens avec un mental de vingt ans, alors qu'en réalité, tu en as trois, quatre fois plus ! Enfin, tu te dis banalement que le temps a passé vite et qu'au fond, Dieu t'a gardé ! Rassure-toi, il te gardera encore !

Mais que dire de ceux qui ne connaissent pas Dieu ?

Tu n'as pas le choix, car tu ne peux pas retourner en arrière. Outre la justice de Dieu en Christ, le temps qui passe est peut-être la seule justice de ce bas-monde puisque personne ne peut s'y dérober, les riches comme les pauvres, les méchants comme les gentils. En revanche, si tu ne connais pas Dieu à l'âge de tes cheveux gris, c'est que tu as négligé sa recherche (pardon de te le dire) ! J'espère pour toi que ton coeur ne s'est pas endurci au point de résister encore à l'appel divin, mais qu'au contraire, tu ressens un besoin d'éclaircissement sur ton avenir. À moins que la nostalgie te saisisse et t'oblige à ressasser en boucle toutes les années passées, comme beaucoup le font en ne vivant que dans le passé.

En réalité, qu'est-ce que la vie nous réserve ?

Plus nous vieillissons, plus nous savons ce que nous laissons derrière, mais ce qu'il y a devant, le savons-nous ? Pour les uns, il n'y a rien, pour d'autres, il y a toutes sortes d'hypothèses et de scénarios. Pourtant, la vérité est simple ! Qu'y-a t'il derrière l'horizon ? Derrière l'horizon, il y a le ciel ! Au-delà de notre vie terrestre, il y a Dieu et l'éternité ! Dieu habite le ciel et il est Esprit, nous dit la Bible ! Il est difficile de s'imaginer le ciel comme un lieu d'habitation, pourtant c'est un lieu d'habitation pour Dieu et toutes les créatures célestes. Seulement, nous qui sommes comme plantés sur la terre, nous sommes des créatures terrestres et nous ignorons tout des créatures célestes. La volonté de Dieu, cependant, est de nous instruire. Il nous dit : "Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre ; le second homme est du ciel. Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres ; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes. Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste." (1 Corinthiens 15.47-49). Voilà une promesse qui nous concerne tous et qui précise notre devenir : "Nous porterons l'image du céleste" ! Nous sommes donc d'abord des gens de la terre, bien enracinés dans nos racines, mais pas pour toujours ! Après avoir porté l'image du terrestre, Dieu nous a destinés à porter l'image du céleste. En un mot cela veut dire qu'après avoir habité la terre, nous habiterons le ciel. Le ciel est notre patrie !

La visite de Dieu sur terre

Longtemps avant la venue de Jésus, les prophètes ont parlé et annoncé sa venue. "Oh ! si tu déchirais les cieux, et si tu descendais, les montagnes s'ébranleraient devant toi", s'écriait le prophète Esaïe. Ce même prophète a annoncé avec précision la naissance du Sauveur : "Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous" (Esaïe 7.14). C'est un ange qui annonça cette nouvelle à Marie, une jeune fille vierge : "Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu." (Luc 1.35). Et Marie enfanta Jésus, le Fils de Dieu. Voilà comment Dieu qui habite le ciel, nous a visité, nous les humains qui habitons la terre : il a envoyé son Fils qui s'est incarné dans un corps semblable au nôtre.

Pourquoi la venue de Jésus parmi nous ?

Dieu, dans sa sainteté et sa toute puissance, ne peut pas se présenter à l'homme pécheur. L'homme pécheur ne peut pas non plus se présenter à Dieu qui est saint ! Il avait dit à Moïse qui désirait le voir : "Tu ne pourras pas voir ma face, car l'homme ne peut me voir et vivre." (Exode 33.20). Il a fallu qu'il prenne un corps semblable au nôtre, afin de se mettre à notre portée, et a un moment précis de l'Histoire, à un temps marqué par le Créateur, Jésus est venu. En Jésus-Christ, Dieu le Tout-Puissant s'est abaissé au plus bas devant nous. "Il s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix." (Philippiens 2.7-8). Nous voyons mal un Chef d'Etat ou un Roi faire une telle démarche d'abandonner sa haute fonction publique ou ses habits royaux pour prendre la fonction de simple serviteur afin de parler à son peuple. Cela se voit dans les romans, mais pas dans la réalité. Pourtant, la démarche de Dieu est réelle et vient bouleverser tous ceux dont les yeux s'ouvrent sur cette vérité.

Jésus est venu pour un but précis

C'était le plan de Dieu préparé avant la fondation du monde. Jésus connaissait donc exactement l'issue de son ministère terrestre. Lui qui est éternel, qui n'a ni commencement ni fin, s'il a pris un corps de chair semblable au nôtre, c'est pour être cloué sur une croix afin de porter en son corps tous les péchés de l'humanité déchue depuis Adam et Eve, et aussi toutes les conséquences du péché (malédiction, infirmités, maladies...). Maintenant, c'est fait depuis plus de deux mille ans ! Lorsqu'il est mort sur la croix, Jésus nous a pris tous avec lui et nous a fait tous mourir avec lui ; trois jours après lorsqu'il est ressuscité, il nous a pris tous avec lui en nous assurant une place avec lui, en Esprit, dans les lieux célestes. C'est fait ! Dieu, de son côté, a donc tout accompli pour le salut de notre être complet (l'esprit, l'âme et le corps). De notre côté, qu'avons nous à faire sinon de venir chercher ce cadeau par la foi ! Quiconque vient chercher ce cadeau par la foi, le reçoit gratuitement.

Un premier pas avec Dieu

Il y a un commencement à tout ! Jeunes ou vieux, nous sommes tous invités à venir à Jésus par une démarche spirituelle à travers laquelle nous nous humilions de repentance devant lui. Une prière te sépare de lui. Si tu le désires de tout ton coeur, il t'ouvre les bras tel que tu es. Il connaît ton coeur et ton parcours. Il sait où tu en es. Il connaît tes pensées. Si tu ouvres la bouche pour lui parler, il t'écoute, il entend ta prière, tes moindres soupirs, ton souffle ! Si tu pries pour la première fois, dis-lui : "Jésus, je reconnais que je suis pécheur. Je reconnais que j'ai péché (avoue à Jésus tous les péchés dont tu es conscient)". Si tu crois en ton coeur que Jésus les a portés lui-même dans son corps sur le bois de la croix et les a englouti dans le tombeau, alors tu en es libéré. Il a pris sur lui la condamnation qui t'était destinée. Maintenant, la grâce de Dieu vient sur toi, il te pardonne et te donne la vie éternelle. "Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu." (Ephésiens 2.8). Justice et amour de Dieu sont réunis dans la personne de Christ pour te sauver et te donner le salut complet de tout ton être (l'esprit, l'âme et le corps) ! Désormais, grâce à Christ qui est devenu ton Sauveur et qui t'aime, tu portes l'image du céleste ! Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles ! (lire 2 Corinthiens 5.17).

Désormais, l'avenir est ouvert devant toi : un avenir éternel avec une entrée glorieuse dans le royaume de Dieu !

 
Ecrit par alberto, a 10:24 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Jeudi (27/02/20)
Ce n'est pas la planète qu'il faut sauver, c'est l'âme !

Il n'y a pas d'urgence climatique, parce que nous nous trouvons dans les temps de la fin par rapport à la première venue de Jésus-Christ et son retour. En conséquence, s'il y a une urgence, c'est celle d'être prêt pour son retour ! L'urgence capitale est donc celle de la foi en Christ. "Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s'il perd son âme ?" a dit Jésus.

Je ne suis pas en train de dire qu'il n'y a pas de réchauffement climatique, puisque les glaciers du Grand Nord fondent, la Mer de Glace aussi... Ni que l‘humanité n'a pas un effort à faire pour mieux gérer la terre afin qu'elle soit vivable pour nos enfants. Mais le monde, étant dans l'ignorance de Dieu, n'a pas compris que c'est l'âme qu'il faut d'abord sauver, avant la planète ! La planète – ainsi que tout l'univers – est dans les mains sûres de son Créateur ! Ce n'est pas la crainte d'un réchauffement climatique qu'il faut avoir en priorité, mais la crainte de Dieu !

À travers Moïse, Dieu a donné autrefois des commandements à l'homme, des lois, pour qu'il puisse vivre. Puis, Dieu a envoyé son Fils qui incarne "la grâce et la vérité" (Jean 1.17). "Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle." (Jean 3.16)

Mais le monde n'a écouté ni Moïse, ni Jésus. Dans cette ignorance qui n'apporte aucune lumière dans l'âme mais surtout des ténèbres, le monde combat des combats qui sont vains, parce qu'ils ne prennent pas leur source en Dieu mais en son adversaire qui gouverne dans l'invisible, caché à nos yeux, mais bien réel. C'est cet adversaire que Jésus a vaincu sur la croix. C'est cet adversaire qui est encore un peu de temps en liberté jusqu'au retour du Christ et qui, en attendant, contrôle tout le système de notre monde, étant animé, selon la Bible : "d'une grande colère, sachant qu'il a peu de temps" (Apocalypse 12.12)

Si le monde l'ignore, les chrétiens, eux, ne l'ignorent pas : "Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin." (1 Jean 5.19)

Nous vous invitons donc à croire en Jésus-Christ afin de sauver votre âme ! Nous nourrissons notre corps avec du pain et toutes sortes d'aliments. Mais notre âme, pour vivre, a besoin de se nourrir de la Parole de Dieu, celle qui sort de la bouche de Jésus.

Dans le désert, un jour, Jésus a dit cette parole au diable qui était venu le tenter : "L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu." (Matthieu 4.3-4)

Ecrit par alberto, a 00:43 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Mercredi (26/02/20)
L’amour de Dieu
--> Dieu nous donne un nouveau coeur



Avant d‘affirmer que nous avons besoin d‘un nouveau coeur, il faut dire pourquoi . D‘abord parce qu’il est mauvais, irréparable, ensuite parce que c‘est par le coeur que nous croyons (pas par le cerveau).

Notre véritable nature

Il nous est facile de montrer du doigt les méchants, les détracteurs de la loi et en général, tous ceux qui pratiquent le mal. Nous le faisons avec bonne conscience et avec toute la légitimité  d’une loi qui nous dit de ne pas tenir le coupable pour innocent. Pourtant s'il nous est facile de voir en l'autre sa mauvaise nature, combien il est difficile de voir en nous les torts que nous causons à autrui et à Dieu. Ce n'est pas pour rien que Jésus a parlé d'une poutre que nous avons dans l'oeil et qu'il nous convient d'abord d'enlever afin de voir comment ôter la paille dans l'oeil de notre prochain. (Luc 6.42)
Dès que nous nous ouvrons à Dieu, grâce à sa Parole, un éclairage nouveau et que nous n'aurions jamais soupçonné, vient révéler en nous notre véritable nature :

Le cœur est tortueux par-dessus tout et il est incurable : qui peut le connaître ? Moi, le Seigneur, j'examine le cœur, je sonde les reins, pour donner à chacun selon ses voies, selon le fruit de ses agissements.

Jérémie 17.9-10

L’amour de Dieu
Dieu nous donne un nouveau coeur

“Dieu a tant aimé le monde…” Ainsi, Dieu nous a tant aimés ! Cette parole de Dieu est comme un rayon de soleil qui s’infiltrerait dans la pénombre d’une chambre, à travers les persiennes fermées. A mesure que les yeux s’accoutument, la chambre s’illumine jusque dans les moindres recoins. Comme si la nature tenait parfois du miracle !
L’amour de Dieu nous émerveille ! Des plus petites choses jusqu’aux plus grandes, ce qu’il fait est extraordinaire et majestueux ! Ses projets merveilleux ne sont pas cachés, il les a annoncés depuis longtemps à travers les prophètes. Par la bouche d’Ezéchiel, il a promis de rétablir en nous ce qui est irrémédiablement mauvais : “Je vous donnerai un coeur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le coeur de pierre, et je vous donnerai un coeur de chair. Je mettrai mon Esprit en vous.“ (Ezéchiel 36.26)

Dieu est plus grand que notre coeur !

Ecrit par alberto, a 23:05 dans la rubrique Dire Dieu.
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)
Articles suivants


Version  XML  - Cette page est peut-être encore valide XHTML1.1 et CSS sans tableaux.


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone